Humour

10 choses les plus ennuyeuses qui gaspillent le temps des enseignants

La vie d’un enseignant n’est jamais ennuyeuse. Ils disent que nous prenons plus de décisions minute par minute que les chirurgiens du cerveau, ce qui explique en partie notre épuisement complet et total. Mais savez-vous à quoi les chirurgiens du cerveau n’ont pas à faire face ? Distractions et perte de temps ! Les enseignants sont constamment happés et distraits de leur cours par des événements qui s’enchaînent les uns après les autres. Voici notre liste des dix meilleurs gaspilleurs de temps auxquels les enseignants ont à faire face chaque jour.

1.    Approbation des voyages aux toilettes

Je commence à croire que nous avons un sérieux problème de vessie avec cette nouvelle génération. Mes élèves accourront en classe alors que la cloche sonne et commenceront à me supplier de les laisser aller aux toilettes comme s’ils étaient à 10 secondes d’exploser. Et une fois que je laisse partir un élève, vous savez ce qui va suivre. Comme une maladie aéroportée, le besoin de faire pipi se propage à tous les enfants de la classe, me laissant avec une porte tournante pour sortir de ma classe.

2.    Modification de l’attribution des sièges

Peu importe à quel point vos attributions de sièges sont figées, il y aura toujours quelques enfants qui essaieront de contourner le système et de s’asseoir à côté de leurs copains. Les premières minutes de chaque jour, vous devez faire le tour et vous assurer que tout le monde est à sa place. Et même si vous pensez avoir créé la meilleure attribution de sièges au monde, dans une semaine, vous vous rendrez compte que vous avez commis quelques graves erreurs qui devront être corrigées à la volée.

3.    Réunions, réunions et autres réunions

Que vous rencontriez tout votre personnel, le niveau scolaire, le domaine ou tout autre groupe auquel vous appartenez… ils se résument principalement à des informations qui auraient pu être envoyées par e-mail. Nous, les enseignants, avons toujours un million de choses à faire, donc chaque seconde compte. 

4.    Apaiser la classe

C’est toujours mignon de regarder les nouveaux enseignants essayer de faire en sorte que leur classe reste absolument silencieuse pendant un certain laps de temps. Les enseignants expérimentés savent que notre définition du « silence » est très différente de celle des autres. Mais quand même, ce serait bien si la majorité de nos étudiants étaient au moins modérément calmes pendant que nous parlons.

5.    Crayons à aiguiser

Tout le monde a ce son qui fait grincer les dents et qui vrille les nerfs, et pour la plupart des enseignants, c’est le son d’un taille-crayon pendant que vous êtes au milieu d’une leçon. Sont-ils délibérément construits pour être les objets les plus bruyants de l’humanité ? Chaque fois qu’un élève décide de se servir de cet objet, les enseignants n’ont pas d’autre choix que d’arrêter leur leçon et de maudire silencieusement la simple existence de ces taille-crayons.

6.    Nettoyer votre classe

Je me demande souvent si les enfants réalisent qu’ils ont le même effet sur une salle de classe qu’un petit troupeau d’éléphants mâles. Chaque fois que la cloche sonne et que les élèves sortent de ma classe, je me retourne et je vois la dévastation qu’ils ont laissée derrière moi. Des crayons éparpillés sur le sol, les papiers qui n’ont pas tout à fait atterri dans la poubelle, des bureaux tellement de travers qu’il est difficile de se rappeler où ils étaient censés se trouver initialement. Et qui reste-t-il pour le ranger ? Ce serait moi.

7.    Raccrocher les affiches tombées

Parfois, je me demande même pourquoi je me dérange… Peut-être que je devrais simplement étaler mes affiches au sol, juste pour la satisfaction de savoir qu’elles resteront là où je les ai placées. Mon projet de conception de classe a toujours l’air si merveilleux au début de l’année. Cela dure généralement environ une semaine. Après cela, c’est un combat quotidien pour rattacher tout ce qui est tombé de mes murs la veille.

8.    Alignement

C’est un concept si simple. « Veuillez vous lever et vous mettre en ligne droite ». Une commande si simple qu’il semble que n’importe qui, à n’importe quel niveau, devrait être capable de la comprendre. Et pourtant, devant la quantité de querelles nécessaires à juger pour rassembler une classe en ligne droite, j’ai l’impression de travailler dans un élevage de bétail. 

9.    Questions du champ de gauche

Vous voilà au milieu d’une incroyable leçon. Les choses vont bien, les étudiants semblent impliqués et concentrés et vous commencez à voir des mains surgir partout dans la pièce. De toute évidence, ils veulent en savoir plus sur ce sujet très important que vous leur avez présenté, alors vous commencez à donner la parole à vos élèves. C’est alors que vous réalisez que vous avez largement surestimé l’intérêt pour cette leçon.

« Es-tu marié? »

« Pourquoi tes cheveux font-ils ça ? »

« Êtes-vous déjà allé au Canada? »

Allez… Vous aurez plus de chance la prochaine fois !

10. Se répéter

C’est facilement le premier de tous les premiers des gaspilleurs de temps. Vous annoncez ce que la classe va faire, vous l’affichez sur le tableau, vous l’annoncez à nouveau en pointant le tableau, vous pouvez même le chanter, juste pour voir s’il rentrerait mieux dans leur tête de cette façon. Ensuite, vous leur dites de commencer et un million de mains se lèvent dans les airs.

« Que faut-il faire ? »

« Je n’ai pas compris ! »

« Avons-nous déjà commencé ? »

Vous recommencez donc tout le processus, y compris la chanson. Nous nous demandons si les enfants nous ignorent délibérément les 10 premières fois que nous disons quelque chose parce qu’ils savent que nous le répéterons, ou parce qu’ils ont juste besoin d’entendre une instruction encore et encore pour que cela entre dans leur cerveau. Quoi qu’il en soit, de toutes les choses qui font perdre notre temps, se répéter est la pire…

J’ai dit que se répéter était la plus grande perte de temps pour les enseignants.

J’ai dit que rien ne nous faisait perdre plus de temps que de devoir se répéter…. Oh oublie ça !

(source)

Un commentaire

  1. INCOMPLET ! D’abord vous vous adressez à des maternelles ? des primaires ? Des collégiens ? des lycéens ? ou des étudiants ? Les étudiants n’ont pas besoin de tout ça et le propre de l’enseignement c’est justement la REPETITION pour mettre dans le crâne les bonnes choses . La méthode Assimil est basée sur la répétition méthode d’apprentissage des langues du monde entier . OUI il y a plein de choses inutiles qu’on fait faire aux enseignants notamment toutes ces réunions à n’en plus finir qui ne servent à rien ! La réforme Haby et son collège unique ont complètement déglingué l’Education Nationale: plus de formation de l’esprit critique on a allégé les matières , on a surtout diminué les heures d’apprentissage . Un professeur de français dans les années 60-70 voir 80 , en 6è et 5è avait 2 classes avec 2 x 9h , 5h en classe entière 2h chaque semaine en 1/2 groupe . Maintenant c’est 4h en classe entière au lieu de 7h autrefois pour les élèves dont une partie en effectif allégé , et 4 ou 5 classes pour le professeur , idem pour les mathématiques il y avait 6h il n’y a plus que 3h etc. . Quand on passe moitié moins de temps avec les élèves et que de 2 classes on en a 4 ou 5 en français qui est une matière très lourde avec les corrections on ne peut pas faire des miracles . D’autant plus que l’on fait passer tout le monde , il n’y a plus de redoublement et il y a des des élèves qui entrent en 6e qui ne savent pas lire . On a mélangé tous les niveaux , des élèves qui sont en avance se trouvent retardés par les plus faibles et on s’étonnera des résultats de la France au niveau mondial ! Cherchez l’erreur …
    Bravo cependant à tous ses enseignants en activité . Ce métier apporte des joies mais il devient de plus en plus dur .
    Une ancienne enseignante qui a travaillé de 1974 à 2014 , mon expérience est encore relativement récente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page