Conseil de carrière

5 choses à savoir avant de devenir enseignant

L’enseignement est une mission noble. C’est sans aucun doute le plus beau métier du monde. En d’autres termes, être enseignant est un privilège, car un enseignant peut changer la vie de quelqu’un. Heureusement, peu de gens ont ce pouvoir. Toutefois, la profession d’enseignement ne passionne pas autant les jeunes. Et le nombre des candidats inscrits au concours des enseignants a chuté ces dernières années. Aussi, il fait fuir certains titulaires, et le nombre de démissionnaires étant en constante augmentation depuis plusieurs années.

Voici cinq choses à savoir avant de choisir le métier enseignant :

1. Le salaire

Les enseignants sont mal payés. Ils passent toute leur vie dans des salles classes et ils n’ont même pas les moyens de leur offrir une maison, une voiture, une retraite dorée. La profession enseignante est moins bien rémunérée que les autres métiers et leur évolution salariale est beaucoup plus lente. De plus, les enseignants ont un master, c’est-à-dire un diplôme de niveau bac +5 qui les hisse dans la catégorie-cadre. Mais, le salaire net moyen des enseignants est inférieur de 25 % à celui de leurs homologues non enseignants.

2. L’épuisement psychologique

L’épuisement psychologique fait partie du quotidien des enseignants. C’est un symptôme de l’accumulation de plusieurs autres situations difficiles. En d’autres termes, c’est la phase finale d’un processus de fatigue physique, mentale et émotionnelle chronique.

En raison des nouveaux problèmes présents dans les écoles, comme la perte d’autorité des enseignants ou la rébellion des élèves, beaucoup d’enseignants se sentent insatisfaits de leur travail et peuvent présenter une grande quantité de symptômes liés au burnout. De surcroît, les enseignants sont découragés par le travail d’intéressement des élèves à l’apprentissage. Ils passent autant de temps à les intéresser, au sens de les enrôler dans l’action. C’est pourquoi les enseignants apprécient de travailler avec des élèves motivés, « naturellement » intéressés par les savoirs et disponibles pour travailler, en clair, plutôt de bons élèves.

3. Concilier vie professionnelle et vie personnelle

Le travail des enseignants est réparti en trois parts. Une partie dans les classes en présence des élèves en classe, une deuxième partie, dans l’école (réunions, conseils de classe, aide individualisée…), et une dernière partie à domicile sur le temps personnel (formation, documentation, correction de copies, préparations de cours).

Ce métier ne quitte jamais les enseignants. Ils travaillent à la maison, corrigent des copies le week-end, et préparent des cours le soir… Ils apportent du travail avec eux, mais aussi dans leur tête. Difficile, le soir, de ne plus penser à des élèves qui bavardent tout le temps. Toutefois, le seul avantage d’être enseignant, c’est d’être en vacances en même temps que ses enfants. 

4. Le manque de respect

Les enfants assimilent la notion de respect envers tout le monde dès le plus jeune âge dans leur milieu familial. Le respect à l’égard des autres doit être appris à la maison. Les parents doivent inculquer à leurs enfants l’importance de respecter les enseignants. Mais, nous observons une protection excessive des élèves. On leur donne beaucoup de permissivité pour faire ce qu’ils veulent. Donc, il est très difficile pour les enseignants d’être respectés, car on tente de mettre les élèves au niveau de leur enseignant.

5. Un métier plus complexe

Les classes d’aujourd’hui sont de plus en plus hétérogènes. C’est pourquoi les enseignants doivent être pédagogues, psychologues, sociologues, et didacticiens dans des classes aux effectifs chargés. Par ailleurs, les attentes des familles envers l’école sont donc de plus en plus fortes. Par conséquent, les missions confiées aux enseignants ont augmenté au fil du temps, des conditions d’exercice de plus en plus complexes et exigeantes dans une société en mutations.

[Cet article est traduit de l’anglais et adapté par Josef Gunaim.]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer