Humour

8 choses privées qui ne le sont pas du tout quand on est enseignant

Si vous espériez garder votre vie privée, bien, privée, alors je suis désolé de vous le dire, mais vous avez choisi la mauvaise profession. Parce que la vie privée des enseignants est un oxymore.  Ces enfants vont tout savoir sur vous, de votre pointure de chaussure à votre odeur de près.  Il y a quelque chose à dire sur le partage de soi et la création de liens, mais ce serait vraiment bien si au moins certaines choses « privées » restaient privées !  Par exemple…

1. Votre âge

Les jeunes enfants, en particulier, n’ont aucun sens des frontières sociales. Je veux dire, on ne peut pas s’attendre à ce qu’une personne qui ne pense pas que parler de caca est tabou ne vous demande pas votre âge. Ils sont obsédés par l’âge. (« J’ai 5 ans. Et après 5 ans, j’aurai 6 ans ! ») Je suppose que vous n’avez pas besoin de leur dire, mais si vous le laissez au devinette, ils vont probablement continuer à penser que vous avez 100 ans.

2. Votre statut relationnel

Si vous êtes une femme, les élèves essaieront de tirer des conclusions à partir de votre préfixe.  A défaut de ça , ils le demanderont. J’ai été seule pendant la plus grande partie de ma carrière d’enseignante et « Mlle Read, pourquoi n’avez-vous pas de petit ami ? » était un refrain de tous les jours. Et si vous avez un changement de nom de famille (même d’une année à l’autre), votre divorce vient d’être porté à la connaissance de tous.

3. Votre régime alimentaire

Quand on est professeur, on mange quand on peut. Vos élèves vont voir ce que vous faites et ce que vous ne consommez pas. (Vous n’avez pas besoin de leur dire que vous avez tourner les 30 ans… ils le savent parce que vous n’avez pas mangé un petit gâteau d’anniversaire comme d’habitude).  Nous mangions dans nos salles de classe, donc je déjeunais généralement avec les enfants. Et laisse-moi te dire : Ils sont fouineurs. Fouineurs et dogmatiques. Désolé mon curry vous semble dégoûtant.

4. Votre vie personnelle

Si vous avez un agenda papier, vous aurez voulu écrire en code, car les enfants chercheront à comprendre . Un jour, un étudiant m’a demandé pourquoi j’avais entouré le jour en rouge (il va falloir attendre le jour de la croissance et du développement humains, mon pote). Une autre fois, un enfant m’a demandé qui était Sam et pourquoi je dînais avec lui.

5. Vos vices

Bien-sûr, vous pouvez essayer de le cacher. Je sais que certains professeurs le peuvent. Mais je me souviens aussi que mes camarades de classe fouillaient dans les tiroirs du bureau de mon professeur de sciences au collège et trouvaient un paquet de cigarettes. Et si vous buvez et vivez dans votre communauté, il y a 100% de chances que vous rencontriez un élève à l’épicerie avec un chariot rempli de bouteilles de cabernet.

6. Combien vous gagnez

Les salaires des enseignants sont des informations publiques, de sorte que les étudiants plus âgés et adeptes de l’Internet peuvent facilement découvrir ce que vous apportez. Il se peut qu’ils ne sachent pas où vous vous situez dans l’emploi du temps, à moins que vous n’affichiez votre diplôme dans votre classe (oops) ou que vous ne mentionniez la durée de votre enseignement dans votre lettre de rentrée scolaire (double oops).

7. Grossesse

Bonne chance pour cacher celui-ci aux enfants qui savent tout de chaque petit changement. Vous ne pouvez même pas couper votre frange sans qu’ils s’en aperçoivent.  Vous pouvez peut-être garder ça secret si vous n’êtes pas un vomisseur, mais j’ai tellement vomi que les enfants surnomment la table du petit groupe de lecture « la zone d’éclaboussures ».

8. Espace personnel

Bonjour au diplôme d’enseignant signifie dire au revoir à l’autonomie corporelle.  Au moins pour les enseignants du primaire, vous serez touchés. J’ai eu des enfants qui rampaient sur mes genoux, me tenaient la main et jouaient avec mes cheveux. Je les faisais s’asseoir par terre pendant la lecture à haute voix, et une fois j’ai surpris un élève de quatrième année en train de caresser ma jambe chaussée.

[Cet article est traduit de l’anglais et adapté par Hilaire Daliwa.] (Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer