Bien-être

10 causes de l’épuisement professionnel des enseignants

Les mots « enseignant » et « stress » semblent toujours aller de pair. Plus nous avançons dans l’année scolaire, plus les enseignants semblent épuisés. Voici 10 causes de l’épuisement professionnel des enseignants:

1. Test d’état

À première vue, le test d’état est une idée logique. Proposez un test et demandez à chaque élève de juger votre état afin de voir comment tout le monde va. Les conséquences imprévues, cependant, sont incroyablement importantes. Lier les résultats des tests à la rémunération des enseignants et au financement de l’école signifie que nous sommes obligés de tout faire pour que les enfants obtiennent de bons résultats. Dans certains cas, cela signifie abandonner les projets créatifs et significatifs parce qu’ils ne sont pas nécessairement des « sujets testables ».

2. Salaires

Ne pas verser un salaire suffisant à l’enseignant est une histoire aussi vieille que le monde, mais c’est une histoire qui est devenue un cauchemar ces dernières années. Il existe de nombreuses études qui montrent que la rémunération des enseignants n’a pas augmenté ni suivi l’inflation à son rythme, et lorsque vous nous comparez à d’autres travailleurs ayant des diplômes similaires, nous gagnons des milliers de dollars de moins par an. C’est l’une des causes supplémentaires de l’épuisement professionnel des enseignants, au moment de payer les factures mensuelles, ce qui nous amène à …

3. Emplois multiples

Indépendamment de ce que les enseignants sont payés, nos factures ne disparaissent pas comme par magie. C’est pourquoi plus de 20 % d’entre nous occupent des emplois complémentaires. Imaginez à quel point il est stressant d’être enseignant et de passer une journée scolaire typique, imaginez maintenant quitter l’école et devoir aller travailler quelques heures de plus ailleurs. Avec peu ou pas de temps de repos, un enseignant très calme en août peut devenir une véritable épave quand vient le mois de décembre.

4. Devoirs

Non, je ne parle pas des devoirs que nous donnons à nos élèves, mais des devoirs que nous nous donnons. Tous ces tests, questionnaires et projets qui doivent être notés, et nous n’avons tout simplement pas assez de temps pendant notre journée d’école pour arriver à tout faire. La plupart des enseignants disent qu’ils travaillent quelques heures supplémentaires à la maison chaque soir. Ajoutez à cela les emplois supplémentaires que nous occupons et il n’est pas surprenant que le temps et la qualité du sommeil d’un enseignant soit à peu près aussi régulier que le marché boursier.

5. Bureaucratie

Les enseignants aiment la routine. La plupart des enseignants estiment aussi que si une certaine stratégie fonctionne dans leur classe depuis des années, il n’est pas nécessaire de la changer. Maintenant, entrez dans le monde désordonné et déroutant de la politique, où un « expert » décide d’écrire un livre un jour, et le lendemain, nous  « encourage  fortement » à adopter cette nouvelle méthode. Nous sommes des enseignants, nous connaissons l’importance de s’adapter, d’évoluer et de suivre les dernières recherches et les méthodes d’enseignement les plus efficaces. Cependant, nous sommes ceux qui travaillent dans les classes tous les jours, au plus près des élèves, et nous savons ce qui est le mieux pour nos salles de classe.

LIRE AUSSI: Burn-out des enseignants : définition, symptômes et solutions

6. Réunions

En théorie, les enseignants disposent chaque jour d’une certaine période pour planifier les leçons, profiter de prendre quelques inspirations profondes et recentrer leur chi. En réalité, ce sont des réunions de niveau scolaire, et une centaine d’autres choses que nous essayons de faire à l’école pour que nous puissions peut-être avoir 5 minutes de temps calme quand nous rentrons chez nous.

7. Technologie

Évidemment, c’est une aubaine d’avoir des ordinateurs dans votre classe, et les programmes de notation qui effectuent tous les relevés de notes à votre place sont beaucoup plus faciles et rapides que de le faire à la main. Mais la technologie n’est géniale que lorsqu’elle fonctionne, et nous savons tous que tôt ou tard, Internet tombe en panne, ou que l’ampoule de votre projecteur explose et que tout votre plan de cours sera alors soudainement plongé dans le chaos total.

8. Taille de la classe

La plupart des experts en éducation vous diront qu’une classe de 10 à 15 élèves donne à un enseignant la possibilité d’enseigner efficacement à chacun d’entre eux. Mais  cette phrase que vous venez de lire signifie que les enseignants du pays se moquent de ce qu’elle dit. La vérité, c’est que les classes sont de plus en plus surchargées, avec des enfants ayant besoin de différentes mesures d’adaptation, bien plus nombreuses qu’auparavant ; et cela peut transformer une simple leçon en un sprint autour de la salle pour s’assurer que chaque élève a ce dont il a besoin avant que la cloche ne retentisse.

9. Restrictions budgétaires

On pourrait penser qu’à mesure que le nombres des inscriptions augmente, la somme d’argent dépensé dans les écoles pour suivre le rythme augmenterait aussi, mais nous savons que ce n’est pas toujours le cas . Après la récession il y a dix ans, la plupart des districts ont réduit leur budget et ne l’ont jamais vraiment réévalué depuis. Cela entraîne les enseignants à constamment être à la recherche de fournitures et d’autres produits de classe pourtant essentiels.

10. Blâme

Il semble que peu importe ce qui se passe dans les écoles ces temps-ci, les enseignants finissent toujours comme Rodney Dangerfield ; ils n’ont plus de marque de respect . Johnny n’a pas échoué à son test, non , c’est la faute du professeur, qui n’a pas réussi à le préparer. Et les élèves ne sont pas mal conduits, ce sont les enseignants qui ne savent tout simplement pas comment les contrôler. Nous ne sommes certainement pas parfaits, mais devoir endosser toute cette responsabilité sur nos épaules nous réduit en poussière.

Et vous ? Avez-vous d’autres causes de l’épuisement professionnel des enseignants ? 

(Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page