Idées et stratégies

Comment créer des contrats de comportement pour les élèves ?

Chaque enseignant a dans sa classe au moins un ou deux élèves difficiles, et qui ont besoin de plus d’attention de la part du professeur pour éliminer leurs mauvaises habitudes. En outre, ces élèves perturbent souvent à la fois les enseignants et leurs camarades. C’est pourquoi ils ont besoin d’un peu plus de soutien et de discipline, parce qu’il est évident qu’avec des élèves turbulents, il est difficile de faire classe correctement. En d’autres mots, avec les contrats de comportement, les enseignants ont trouvé un moyen efficace pour atteindre ce type d’étudiants et le moyen de les aider à modérer leur attitude afin qu’ils ne perturbent plus les apprentissage en cours. Voici six étapes pour utiliser au mieux ces contrats au sein de votre classe :

Qu’est-ce qu’un contrat de comportement ?

Un contrat de comportement est une entente écrite, négociée entre l’enseignant et l’élève, qui précise les comportements qui feront l’objet du contrat, et les conséquences associées. Cette entente est signée par les deux parties. Elle envoie un message clair à l’enfant en lui indiquant que son comportement perturbateur ne peut pas continuer. Le contrat fait savoir à l’élève vos attentes et les conséquences de ses actions, bonnes et mauvaises.

Étape 1 : un contrat personnalisé

Il est essentiel d’élaborer le contrat pour qu’il soit simple et facile à lire pour l’enfant. Assurez-vous également qu’il soit clair et concis, de façon à ce que l’étudiant puisse le comprendre sans aucune ambiguïté. Adaptez le formulaire à votre situation particulière, en tenant compte de la personnalité et des préférences de l’élève que vous voulez aider (ce n’est pas une punition).

Étape 2 : préparez une réunion

Ensuite, organisez une réunion avec les parties concernées. Peut-être que votre école a un directeur(trice) adjoint(e) chargé(e) de la discipline. Si tel est le cas, invitez-le (la) à la réunion. L’élève et ses parents seront également invités à y assister.

Concentrez-vous sur un à deux comportements particuliers que vous aimeriez vraiment voir changer. N’essayez pas de tout corriger en même temps. Faites un petit pas vers une amélioration majeure et fixez des objectifs que l’élève percevra comme réalisables. Expliquez clairement que vous vous souciez de cet enfant et que vous voulez le voir s’améliorer à l’école cette année. Insistez sur le fait que le parent, l’élève et l’enseignant font tous partie de la même équipe. 

Étape 3 : Précisez les points importants du contrat

Définissez la méthode de suivi à utiliser au quotidien pour surveiller le comportement de l’élève. Décrivez les récompenses et les conséquences qui sont en corrélation avec les choix de comportement qu’il adoptera. Soyez très précis et très clair dans ce domaine et utilisez autant que possible des explications quantitatives. Impliquez étroitement les parents dans la conception d’un système de récompenses et de conséquences. Assurez-vous que les sanctions choisies soient vraiment impactantes pour cet enfant en particulier ; vous pouvez même demander à l’enfant une contribution qui le fera participer encore davantage au processus. Demandez ensuite à toutes les parties concernées de signer l’accord et n’oubliez pas de terminer la réunion sur une note positive.

Étape 4 : suivi du comportement

Planifiez une réunion de suivi 2 à 6 semaines après votre réunion initiale pour discuter des progrès et apporter des réajustements au contrat si besoin. Faites savoir à l’enfant que le groupe se réunira très régulièrement pour mettre à jour la situation.

Étape 5 : Soyez cohérent en classe

Entre les réunion programmées, soyez très cohérent avec cet enfant dans la classe. Respectez le libellé du contrat de comportement autant que vous le pouvez. Lorsque l’enfant fait de bons choix de comportement, félicitez-le. Lorsque l’enfant fait de mauvais choix, ne vous excusez pas ; si nécessaire, ressortez le contrat et révisez avec lui les conditions convenues lors de sa rédaction. Soulignez les conséquences positives qui résultent d’un bon comportement et appliquez sans réserve toutes les conséquences négatives de son mauvais comportement.

Étape 6 : soyez patient et faites confiance au plan

Surtout, soyez patient. N’abandonnez pas cet enfant. Les enfants mal orientés ont souvent besoin de plus d’amour et d’attention positive et votre investissement professionnel dans leur bien-être futur doit être total. 

Exemple de contrat personnalisé de comportement .

En conclusion

Vous pourriez être surpris de l’énorme sentiment de soulagement que ressentent toutes les parties impliquées, simplement en ayant un plan convenu. Utilisez votre intuition de professeur pour vous lancer sur un chemin plus pacifique et productif avec cet enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page