Idées et stratégiesMéthodes pédagogiques

Comment enseigner aux enfants les techniques de résolution de problèmes

Les enfants  confrontent chaque jour des problèmes, soit avec leurs jouets, soit avec les pairs, soit avec un exercice de mathématiques. Mais qu’est ce qu’un problème ?

Un problème est la différence ressentie entre une situation dans laquelle un obstacle nous empêche de progresser et une situation désirée. C’est un écart entre « Ce qui est » et « Ce qui devrait être ». Cela crée un état d’insatisfaction, et de déséquilibre.

Les enseignants sont appelés à placer les élèves dans des situations  problèmes qui leur demandent de mettre en relation de nouvelles connaissances avec des connaissances familières, pour qu’ils soient actifs dans le processus d’apprentissage.

Enseigner par la méthode de résolution de problèmes, aidera les élèves à mettre l’accent sur l’acquisition et le traitement des connaissances plutôt que sur la mémorisation, et facilite l’intégration et le transfert des connaissances. Le transfert de connaissances d’une situation à une autre, d’un contexte à un autre. De plus, elle favorise l’intégration de l’apprentissage à la « vie ».

La résolution de problèmes représente le niveau supérieur des activités d’apprentissage: deux ou plusieurs règles acquises se combinent pour produire une nouvelle capacité qui dépend d’une règle d’ordre supérieur.

Plus l’enseignant met ses élèves dans des situations problèmes réelles et complexes, plus ils trouveront du sens à ce qu’ils apprennent.

Comment enseigner aux élèves la résolution des problèmes ?

Existe-t-il une seule méthode  pour tous les âges ?

# 3 Stratégies pour enseigner la résolution de problèmes à tout âge

La modélisation

Un modèle est une représentation (plus ou moins simplifiée) de la réalité pour pouvoir lui appliquer des outils/techniques/théories. La modélisation c’est l’étude et l’interprétation d’un modèle.

Avant tout, vous devez réaliser que vous êtes dans une situation où vous ne savez pas quoi faire. Décrivez le problème principal en réfléchissant à voix haute pour aider votre enfant à modéliser les mêmes techniques de résolution de problèmes sur d’autres exemples concrets pour les mettre en pratique dans sa propre vie.

Demander aux enfants des conseils

Si vous avez un problème, demandez un conseil à vos enfants. Ils apprennent ainsi que les erreurs et les défis sont fréquents. Il leur permet également de pratiquer leurs compétences en résolution de problèmes. De plus, quand vous indiquez que leurs idées sont appréciées, les enfants acquièrent la confiance nécessaire pour tenter de résoudre leurs problèmes par eux-mêmes.

Ne donnez pas « la réponse ». 

Trouver une solution est une tâche difficile, mais permettez à votre enfant d’essayer, de faire des efforts, d’échouer parfois, et en fin de compte de subir les conséquences pour avoir une confiance en soi.

# 3 – 5 ans

Utilisez le Coaching Émotionnel.

Les émotions sont des réactions normales, et ne sont en aucun cas un problème. Le coaching émotionnel  s’intéresse  au développement de l’intelligence émotionnelle, c’est à dire la capacité à identifier et à répondre de façon appropriée aux émotions.

Pour aider son enfant à réagir correctement, il est préférable de suivre le processus suivant :

Etape1 : Aidez votre enfant à « nommer ses émotions

Les enfants éprouvent souvent des difficultés à exprimer leurs émotions, parce qu’ils ne comprennent pas toujours ce qu’ils ressentent. Nous devons commencer par leur expliquer que tout le monde a des émotions et que le fait d’être frustré ou en colère, ne les rend pas « méchants » ou « mauvais ». Ce qui compte, c’est leur réaction face à ses émotions.

Donc, c’est essentiel d’aider l’enfant à mettre un mot sur ses sentiments. En identifiant ses différentes émotions à haute voix, il sera mieux à même d’en contrôler l’expression.

Etape2 : Apprenez à votre enfant à bien réagir

Il faut apprendre à votre enfant à se concentrer sur la réaction plutôt que sur l’émotion pour qu’il comprenne que c’est normal de ressentir des émotions, mais qu’il est responsable de la façon dont il réagit et sur les conséquences d’un comportement inapproprié.

Etape 3 : Résolution de problèmes

Réfléchissez à des solutions avec votre enfant, en faisant plus d’écoute. Cela permet à votre enfant de pratiquer ses compétences en résolution de problèmes, et il sera plus apte à appliquer les solutions qu’il a trouvées lui-même.

Résolution de problèmes avec les jeux créatifs

Le jeu est considéré comme une activité naturelle chez l’enfant, et  une étape essentielle dans son développement.

Avant de voir de quelle manière le jeu est présent à l’école, il est nécessaire de le définir.

Le Petit Larousse définit le jeu comme une «activité d’ordre physique ou mental, non imposée, ne visant à aucune fin utilitaire, et à laquelle on s’adonne pour se divertir, en tirer un plaisir.

Les jeux sont classés en trois catégories :

a –Le jeu ludique

C’est un jeu libre et spontané de l’enfant. Il l’utilise sans aucun but à atteindre ni utilité, seulement pour le plaisir. Il joue librement sans aucune  règle imposée, ce qui lui permet d’explorer et d’expérimenter sans risque. Cela évolue également  sa créativité.

b –Le jeu éducatif

Le jeu éducatif a une valeur éducative, mais reste désintéressé. Ce sont des jeux du type puzzles ou jeux de construction par exemple. Ils permettent de développer des compétences en réduisant l’effort d’apprendre. Il est utilisé à l’école comme outil pédagogique. Le jeu éducatif serait donc un juste milieu entre jeu pur et travail pur.

c –Le jeu pédagogique

C’est une activité qui garde la richesse du jeu. Le choix de jouer est imposé. Le jeu pédagogique est proche de l’exercice car il est utilisé pour développer des connaissances ou des compétences .Le but du jeu est clairement identifié.

Exemples de jeux en classe

Les trois jeux permettent donc aux élèves d’apprendre à construire des stratégies, en leur apprenant par exemple à ne pas toujours suivre la même idée, mais en explorant toutes les possibilités offertes.

Les enfants apprennent souvent mieux en jouant. Jouer avec des objets comme des blocs, des puzzles simples et des vêtements habillés peut apprendre à votre enfant le processus de résolution de problèmes.

Résolution de problèmes en lisant des histoires .

Lisez des histoires appropriées à l’âge des élèves avec des personnages qui rencontrent des problèmes, par exemple :

  • Ladybug Girl and Bumblebee Boy ; L’histoire de deux amis qui veulent jouer ensemble mais ne parviennent pas à trouver un jeu pour se mettre d’accord. Après avoir fait des suggestions à tour de rôle, ils arrivent à un jeu auquel ils veulent tous les deux jouer .
  • Georges le petit curieux ; Un petit singe curieux entre et sort des dilemmes, apprenant aux enfants à trouver des solutions à leurs propres problèmes.

# 5-7 ans

Enseigner aux élèves les étapes de la résolution de problèmes

Créez un processus simple de résolution de problèmes pour votre enfant, un processus que vous pouvez appliquer en tout temps. Par exemple, vous pouvez essayer les cinq étapes suivantes :

  • Étape 1 : Qu’est-ce que je ressens ?

 Aidez votre enfant à comprendre ce qu’il ressent dans le moment présent (frustration, colère, curiosité, déception, excitation, etc.) Le fait de remarquer et de nommer les émotions diminuera leur charge et lui donnera une chance de prendre un peu de recul.

  • Étape 2 : Quel est le problème ?

Guidez votre enfant pour identifier le problème spécifique. Dans la plupart des cas, aidez-la à assumer la responsabilité de ce qui s’est passé plutôt que de pointer du doigt. Par exemple, au lieu de  » Jean m’a causé des ennuis à la récréation « , votre enfant pourrait dire :  » J’ai eu des ennuis à la récréation parce que je me suis disputé avec lui « .

  • Étape 3 : Quelles sont les solutions ?

Encouragez votre enfant à trouver autant de solutions que possible. A ce stade, elles n’ont même pas besoin d’être de « bonnes » solutions. Ils ne font que du remue-méninges et n’évaluent pas encore les idées qu’ils ont générées.

  • Étape 4 : Que se passerait-il si… ?

Que se passerait-il si votre enfant essayait chacune de ces solutions ? La solution est-elle sûre et équitable ? Comment les autres se sentiront-ils ? Vous pouvez également essayer le jeu de rôle à cette étape. Il est important que votre enfant considère les DEUX conséquences positives et négatives de ses actions.

  • Étape 5 : Laquelle vais-je essayer ?

Demandez à votre enfant de choisir une ou plusieurs solutions à essayer. Si la solution n’a pas fonctionné, discutez du POURQUOI et passez à une autre solution. Encouragez votre enfant à continuer d’essayer jusqu’à ce que le problème soit résolu.

Résolution de problèmes avec les matériaux d’artisanat

L’artisanat est une autre forme de jeu qui peut apprendre aux enfants à résoudre des problèmes de façon créative.

Donnez à votre enfant des marqueurs, de la pâte à modeler, des boîtes en carton, du ruban adhésif, du papier, etc. Ils trouveront toutes sortes de créations intéressantes et de jeux inventifs avec ces matériaux simples.

Poser des questions ouvertes améliore la capacité d’un enfant à penser de façon critique et créative, ce qui, par la suite, lui permet de mieux résoudre les problèmes. Voici des exemples de questions ouvertes :

  • Comment pourrions-nous travailler ensemble pour résoudre ce problème ?
  • Comment tu t’en es sorti ? Ou comment tu le sais ?
  • Qu’est-ce qui était facile ? Qu’est-ce qui était dur ?
  • Que feriez-vous différemment la prochaine fois ?
  • Parlez-moi de ce que vous avez construit, fabriqué ou créé.
  • Que pensez-vous qu’il va se passer ensuite ?
  • Que se passerait-il si… ?
  • Qu’avez-vous appris ?

Les questions ouvertes n’ont pas de bonne réponse et ne peuvent être répondues par un simple « oui » ou « non ».

# 7-9 ans

Décomposer les problèmes en morceaux

Cette stratégie est une version plus avancée de « Montrez-moi le plus difficile. »

Plus votre enfant grandit, plus ses problèmes s’aggravent aussi. Lorsque votre enfant fait face à un défi qui semble accablant ou insurmontable, encouragez-le à le décomposer en morceaux plus petits et plus faciles à gérer.

Par exemple, disons que votre enfant a une mauvaise note en histoire. Pourquoi la note est-elle si basse ? Quelles sont les causes de ce problème ?

Comme d’habitude, ÉCOUTEZ les remue-méninges de votre enfant en lui posant des questions ouvertes pour l’aider si elle se retrouve coincée.

Si la mauvaise note est le résultat de devoirs manqués, votre enfant peut peut-être dresser une liste de ces devoirs et s’y attaquer un à la fois. Ou si les examens sont en cause, qu’est-ce qui fait que votre enfant a de la difficulté à passer les examens ?

Montrer  » La vidéo de l’escalier mécanique cassé « 

Discutez de l’importance de relever les défis et de résoudre les problèmes de manière autonome avec la « vidéo de l’escalier mécanique cassé ».

Dans la vidéo, un escalier mécanique se brise de façon inattendue. Les gens sur l’escalier mécanique sont « coincés » et appellent au secours. À cet âge, il est probable que votre enfant trouvera la vidéo amusante et qu’il y trouvera immédiatement une solution : « Marche ! Descendez de I’ escalier mécanique ! »

Dites à votre enfant qu’il s’agit d’un exemple simple de la façon dont les gens agissent parfois dans des situations difficiles. « Pourquoi pensez-vous qu’ils ne sont pas sortis de l’escalier mécanique ? » (ils ne savaient pas comment, ils attendaient de l’aide, etc.)

Parfois, votre enfant peut se sentir « coincé » face à des problèmes. Ils peuvent s’arrêter et demander de l’aide avant même d’essayer de trouver une solution. Encouragez votre enfant à relever les défis et à régler les problèmes à la place.

# 9-11 ans

Résolution de problèmes avec des invites

Donnez à votre enfant ou à un groupe d’enfants des matériaux tels que des pailles, des boules de coton, de la laine, des épingles à linge, du ruban adhésif, des trombones, des notes autocollantes, des bâtonnets, etc

Avec ce matériel, mettez vos enfants devant le défi de résoudre des problèmes inhabituels comme :

  • Créer une rampe de saut pour les voitures
  • Fabriquer un piège de lutin.
  • Créez votre propre jeu avec des règles
  • Fabriquer un dispositif permettant à deux personnes de communiquer l’une avec l’autre

C’est une façon amusante de pratiquer la pensée critique et la résolution créative de problèmes. Très probablement, il faudra plusieurs tentatives pour trouver une solution qui fonctionne, qui peut s’appliquer à presque tous les aspects de la vie.

Donnez-leur les moyens d’y parvenir

Lorsque votre enfant demande un nouveau jouet, une nouvelle technologie ou de nouveaux vêtements, demandez-lui de faire un plan pour obtenir lui-même l’article désiré. Non seulement votre enfant devra faire un remue-méninges et évaluer des solutions, mais il gagnera aussi en confiance.

Demandez à votre enfant COMMENT il peut gagner de l’argent pour l’article qu’il veut, et encouragez-le alors qu’il travaille vers son but.

# Ages 12+

Jouer ensemble aux Échecs

Apprendre à jouer aux échecs est une excellente façon pour les enfants d’apprendre à résoudre des problèmes. Les joueurs doivent avoir un esprit critique, de la créativité, de l’analyse de la planche, reconnaître les modèles et plus encore. Il existe des versions en ligne du jeu, des livres sur la façon de jouer, des vidéos et d’autres ressources.

Apprenez aux enfants le codage

Nos adolescents et nos préadolescents connaissent déjà la technologie et peuvent utiliser leurs compétences pour résoudre des problèmes en apprenant à coder. Le codage favorise la créativité, la logique, la planification et la persévérance. Il existe de nombreux outils et programmes en ligne ou en personne qui peuvent améliorer les compétences de codage de votre enfant.

Encourager le lancement d’un projet.

Ce projet doit avoir un sens pour votre adolescent, par exemple lancer une chaîne YouTube. Votre adolescent mettra en pratique ses compétences en résolution de problèmes tout en apprenant comment élargir son auditoire, comment faire découvrir ses vidéos, et bien plus encore.

Appliquer la méthode SODAS

Vous cherchez un programme que votre adolescent peut utiliser lorsqu’il fait face à un problème ? La méthode SODAS peut être utilisée pour des problèmes petits ou grands. Rappelez-vous simplement ce simple acronyme et suivez ces idées :

  • situation
  • Options
  • Désavantages
  • Avantages
  • Solution

Encouragez-les à se joindre aux groupes de résolution de problèmes

Votre adolescent aime-t-il résoudre des problèmes en équipe ? Demandez-leur de se joindre à un groupe ou à un club qui les aide à perfectionner leurs compétences dans divers domaines, des sciences et de la robotique aux débats et aux affaires internationales. Voici quelques exemples de groupes :

  • Odyssée de l’esprit
  • Modèle ONU
  • Équipe de débat
  • Olympiade scientifique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page