Gestion de classeIdées et stratégies

Démarrer bien l’année scolaire est plus facile que vous ne le pensez

A chaque rentrée scolaire, les enseignants se sentent un peu stressés. Et c’est normal, parce qu’ils vont rencontrer de nouveaux élèves, de nouveaux collègues et de nouveaux programmes. Aussi, ils doivent chercher des méthodes pour faciliter l’apprentissage, des techniques innovantes pour captiver les élèves, et des astuces pour bien gérer la classe. En d’autres termes, la rentrée c’est le moment idéal pour prendre de nouvelles décisions, parce que le début est la partie la plus importante du travail.

Alors pour y arriver on vous donne 11 astuces simples pour bien commencer l’année scolaire :

1. Bien Accueillir ses élèves

C’est un bon moment pour les élèves. Ils se mettent en rang devant la classe où le maître viendra les accueillir. L’enseignant appelle chaque élève avec son prénom, avec le sourire et parfois avec un câlin. Aussi, il peut échanger avec eux en leur demandant comment ils ont passé leurs vacances. L’accueil chaleureux et bienveillant est une bonne façon de les intégrer au groupe et de briser les barrières. Cela montre qu’il n’y a pas jugement de la part de l’enseignant auprès des élèves, peu importe leur genre, milieu social… etc. De plus, L’accueil des élèves en classe influence leur niveau d’engagement et leurs comportements.

Et puis, rien n’empêche de choisir chaque jour un élève pour jouer le rôle de « l’agent d’accueil ». Il vient saluer ses camarades en leur donnant une poignée de main. D’ailleurs, cette routine est tellement appréciée que tous veulent être celui ou celle qui saluera les autres le lendemain.

2. Des Jeux pour faire connaissance

Ces jeux permettent de faire connaissance et de se présenter. Ils aident chacun à se présenter, à découvrir les autres et à se rappeler leurs prénoms d’une façon ludique. Ils permettent aussi de « briser la glace » et de créer une atmosphère de classe dès le début de l’année scolaire. Parmi ces jeux: le cercle des prénoms, le portrait chinois, la carte d’identité, la toile d’araignée….

3. Partagez des paroles de sagesse

Utiliser des citations est un moyen facile d’inspirer les élèves. Alors, pendant que vous avez du temps «libre», choisissez une liste de citations à l’aide de vos élèves. Ces citations peuvent être utilisées de différentes manières :

  • Au début d’un cours.
  • Demandez aux élèves de la copier pour améliorer leur écriture.
  •  Commencez une nouvelle unité avec une discussion sur une ou plusieurs citations sur le même thème.

4. Faites un « mur de la gloire »

Utilisez des petites cartes pour écrire les noms de vos élèves, puis mettez-les sur un panneau d’affichage. Au début de l’année, chaque élève apporte la photo de son personnage préféré son animal préféré ou d’un objet important pour lui. Après, il doit discuter avec ses camarades pour leur expliquer son choix. Cela peut les aider à assumer ses choix devant ses amis, et à se sentir mieux dans la classe, car ils auront un souvenir d’une personne ou d’un objet qu’ils aiment dans la pièce. De plus, C’est un excellent moyen de briser la glace avec les nouveaux élèves.

5. N’oubliez pas ‘’la charte de la classe’’ 

Réalisez une affiche rappelant les objectifs à atteindre et les règles de votre classe. Dans chaque salle de classe, il devrait y avoir des règles clairement définies, visibles pour les élèves. De plus, vous pouvez afficher les règles que vos élèves doivent respecter. Confectionnez des affiches intéressantes et colorées qui s’intègreront bien dans le décor de la classe.

6. Découvrir son école

L’enseignant peut proposer aux nouveaux élèves  un jeu de piste pour partir à la découverte de leur école. Ce jeu leur permet aussi d’explorer un nouveau lieu et de repérer les différents espaces. Il est composé de plusieurs énigmes.  A l’aide d’une feuille de route contenant le premier indice, l’enfant volontaire doit déchiffrer la première énigme. Chaque énigme mène à un lieu précis. Cela lui permet de trouver l’endroit où se cache l’énigme suivante. Grâce à ce jeu, les élèves découvrent le nouvel établissement en suivant un parcours bien précis.

7. La fiche de renseignements

Remplacer la traditionnelle fiche de renseignements souvent peu utile et fastidieuse par quelque chose de plus vivant avec des questions concernant les goûts des élèves, leurs loisirs, ce qui les intéresse, dernier livre lu/film vu, ce qui les préoccupe, trois mots pour se décrire, écrire une phrase à leur futur moi (qu’ils relisent en fin d’année) ou simplement ce qu’ils ont envie que l’on sache sans forcément oser le dire… le tout sans être contraint d’écrire/de répondre à toutes les propositions

8. Décorez les murs avec des images ou des photographies. 

Les enfants passent beaucoup de temps dans la même salle de classe, et nous savons tous que l’environnement visuel affecte l’apprentissage des enfants. C’est-à-dire, ils vont apprendre moins dans une classe abondamment décorée.  C’est  pourquoi l’enseignant doit vérifier que cette décoration ne soit pas une distraction pour ses élèves. Donc, les images et les photographies doivent respecter certains critères :

  • Intégrez la matière que vous enseignez aux enfants dans le décor. Les affiches, les couleurs et les photos doivent être aspirées du thème abordé.
  • Définissez le style de votre classe : Il vous faudra choisir lʼambianceque vous souhaitez créer, ça doit être un endroit chaleureux avec une ambiance familiale ou au contraire professionnel avec un concept qui tourne autour des études, préférez-vous que vos élèves soient dynamiques ou plutôt calmes, quand vous répondrez à ses questions, vous pourrez déciderdes décorations que vous mettrez dans votre classe.
  • La disposition du mobilier : l’aménagement de la classe peut améliorer le bien- être des élèves. Chaque disposition a ses avantages et ses inconvénients. Choisissez la disposition des tables qui convient à votre style d’apprentissage. Testez de nouveaux aménagements peut faire de nouvelles découvertes sur la pédagogie et sur les élèves.

9. Réaliser une carte mentale

Les élèves peuvent réaliser eux-mêmes des cartes heuristiques, c’est l’idéal pour la mémorisation du vocabulaire. Ils peuvent s’en servir pour réviser, apprendre le vocabulaire, comprendre une chanson, un audio, un texte, pour préparer leurs exposés, etc. Pour faciliter le premier contact avec la carte mentale, on peut imaginer de proposer des cartes incomplètes aux élèves, qu’ils devront compléter.

10. Encourager les élèves à lire

Tout le monde est d’accord sur les bienfaits de la lecture. Elle améliore les performances à différents niveaux que ce soit du point de vue professionnel, familial ou social. C’est pourquoi les élèves doivent prendre l’habitude de lire afin d’avoir un bon vocabulaire et de bonnes règles d’éthique. Alors, essayez ces astuces :

A/ Le temps de lecture personnelle

Au début de l’année, expliquez aux élèves qu’ils doivent toujours apporter quelque chose à lire, que ce soit  un magazine, un livre ou une bande dessinée.

Autant c’est un temps très facile à mettre en place si on commence par quelques minutes en début d’année et qu’on augmente progressivement, autant il peut être chamboulé par des élèves qui n’en ont pas l’habitude.

C’est pourquoi il est très utile d’avoir en classe un affichage référent qui explicite les règles de ce temps. On peut installer un système de récompense pour encourager élèves à avoir du plaisir à regarder/lire des livres.

B/ Créer un Club de Lecture

Le blog ‘’L’univers de ma classe’’ a partagé une très belle initiative pour encourager la lecture autonome.

Chaque jour, les élèves vont devoir lire pendant un certain temps, des livres de leur choix, à leur rythme, sans contrainte (apparente du moins…) afin de pouvoir progresser en lecture.

Pour que cela fonctionne bien, il faut qu’ils soient tous capables de s’impliquer suffisamment dans ce travail afin que chacun y trouve son compte.

Il est préférable de commencer donc par faire la liste de ce qu’il faut faire/ne pas faire pour que le moment de lecture autonome se déroule bien.

Voici à quoi ressemble cette liste :

Rôle des élèves :

  • lire pendant toute la durée du moment de lecture
  • rester à la même place/ne pas se balader
  • lire silencieusement
  • ne pas discuter avec son voisin/faire du bruit/déranger les autres
  • commencer à lire tout de suite, sans faire autre chose.

    Juste à côté, nous faisons une deuxième liste sur ce que fait la « maîtresse » pendant ce moment de lecture.

Rôle de la maîtresse :

  • noter les lectures de chacun en début de séance
  • écouter les élèves lire individuellement
  • aider les élèves à progresser en lecture
  • diriger des groupes de besoin (à partir de la deuxième période)

C/ Le cercle littéraire

Le cercle littéraire est une stratégie d’enseignement en classe qui réunit les élèves en petits groupes hétérogènes et qui relie tous les aspects de la littératie. Après avoir lu un ou plusieurs chapitres d’un livre (ou d’un autre document), les élèves se réunissent en cercles pour faire une analyse et une critique collectives du texte.

Comme le cercle de lecture permet de regrouper des élèves de niveaux de lecture et d’intérêts différents, cette activité est particulièrement efficace dans les classes inclusives. Le cercle littéraire porte aussi d’autres appellations : cercle de lecture, groupe de discussion littéraire, cercle d’étude de littérature, cercle d’alphabétisation, groupe littéraire animé par des pairs et club de lecture.

Le cercle de lecture favorise le développement des habiletés liées à l’écoute, à l’expression orale, à la lecture et à l’écriture dans un contexte de collaboration positif. L’expérience d’apprentissage devient encore plus riche lorsque l’activité est entièrement dirigée par les élèves parce qu’ils deviennent responsables de leur apprentissage et acquièrent une certaine autonomie dans la classe. Par cette approche également, les élèves se sentent responsables et soutenus par leurs pairs, surtout s’ils ont un rôle particulier à jouer dans le groupe.

11. Nouer des liens avec les parents d’élèves

Il est nécessaire de contacter les parents d’élèves dès le début de l’année et de maintenir cette relation tout au long de l’année, en utilisant différents moyens (entretiens individuels, réunions collectives, mais aussi échanges téléphoniques ou encore carnet de liaison). Il est également nécessaire que les parents ne se sentent pas exclus du travail de la classe, pour leur donner les moyens de suivre ce que réalise leur enfant. Donc, le fait d’ouvrir la classe aux parents, les informer de la vie de l’établissement font partie des possibles pour mieux impliquer les familles. C’est donner aux parents des occasions de participer à la vie scolaire en les invitant à des sorties avec les élèves pour leur montrer que de telles initiatives font partie pleinement de l’apprentissage scolaire des jeunes, c’est leur proposer d’intervenir, par exemple, dans des ateliers, ou encore organiser des soirées d’échanges sur des sujets de société en rapport avec la discipline enseignée.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer