Conseil de carrière

Dénonçons le Prof bashing !

Vous avez certainement entendu parler du « prof bashing ». Ce terme désigne le dénigrement des professeurs par les parents, par les médias, par les parties politiques et même par le ministère de l’éducation…

Ce phénomène a repris de l’ampleur depuis l’annonce du déconfinement ! Les profs sont devenus une cible de dénigrement, surtout sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook, et sur les forums en ligne.

Les enseignants, comme toute autre personne, ont droit aux congés maladie, aux vacances, au repos… Pourtant, de nombreux parents et plusieurs médias les qualifient de fainéants, d’irresponsables ou encore d’incompétents.

Certains parents et certains médias trouvent toujours des occasions pour s’attaquer aux enseignants et pour créer une polémique en qualifiant les professeurs de « décrocheurs ».

Il faut savoir que les profs sont des humains. Nombreux d’entre eux sont des parents. Durant cette période de déconfinement, plusieurs enseignants sont en première ligne pour assurer la réussite de l’année scolaire ou universitaire. Les profs ont des obligations, mais aussi des droits. Certains d’entre eux évitent la prise des congés et décident de bosser même malades. D’autres essayent de travailler et d’accomplir leurs missions malgré le manque des moyens.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les enseignants étaient extrêmement mobilisés cette année. Les profs qu’ils soient dans leurs établissements ou chez eux, n’ont jamais cessé de travailler. Nombreux d’entre eux étaient obligés de travailler à distance (télétravail) et c’est jusqu’au 4 juillet.

Il faut également se souvenir que les absences sans motifs valables sont passibles de sanctions. L’enseignement est l’un des plus beaux métiers. C’est une mission, à la fois, noble, exigeante et difficile. Les profs sont aujourd’hui fatigués de se justifier et de justifier toutes leurs contributions auprès de la société.

Durant les derniers mois, ils se sont retrouvés sans préparations, sans consignes pédagogiques et sans outils pour assurer les cours à distance et pour continuer à travailler avec le même rythme. De même pour les élèves.

Malgré toutes les difficultés, les profs ont travaillé avec les outils dont ils disposent et ont pu s’adapter à la situation rapidement. Arrêtons donc de diaboliser les enseignants et réagissons ensemble de manière constructive.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer