Méthodes pédagogiques

Les 7 étapes nécessaires à l’enseignement de la pédagogie de projet

La pédagogie de projet nécessite beaucoup d’étapes: préparation et planification. Pour enseigner la pédagogie de projet, il suffit de commencer par une idée, une question essentielle, et d’appliquer des stratégies. Lorsque vous concevez le projet et la question essentielle qui permet de lancer les activités, il est important de savoir que de nombreuses normes de contenu seront abordées. En gardant ces normes à l’esprit, vous pouvez élaborer un plan pouvant intégrer autant de sujets que possible dans le projet.

Les lecteurs doivent garder à l’esprit que certaines de ces « étapes » peuvent se produire simultanément au fur et à mesure du projet. Plus précisément, quand la réalité du désordre de l’apprentissage et de la planification d’un apprentissage plus profond entre en jeu.

1. Commencer par l’élève

Souvent, les enseignants commencent à concevoir et à planifier un projet avec les normes de contenu pour finalité.

À quoi voulons-nous que les élèves réfléchissent et que voulons-nous qu’ils apprennent ? Pour de nombreuses salles de classe, il s’agit du contenu du cours, mais aussi des compétences associées telles que la collaboration ou la communication. 

Le « contenu » n’est pas forcément ce qui motive votre projet. Vous pouvez davantage vous concentrer sur les compétences. Quoi qu’il en soit, vous devez être attentif au voyage que vous espérez que les cerveaux de vos élèves entreprennent, mais aussi à leur destination finale. Vous devez également considérer votre plan de responsabilité individuelle par rapport à la responsabilité du groupe.

Pour terminer, il est essentiel de concevoir des projets qui engagent les élèves dans des questions qui sont importantes pour eux, et pas seulement pour nous, enseignants.

2. Créer une question motrice

Une question motrice se définit de la manière suivante. C’est une question ouverte qui motive la réflexion et l’apprentissage. C’est ce à quoi nous voulons que les étudiants travaillent pour répondre à la finalité du projet. S’ils peuvent répondre à cette question sans réfléchir et apprendre ce que vous aviez prévu, il y a un déséquilibre.

La question ouverte parfaite n’existe pas. Le kilométrage varie selon les enseignants, les étudiants et les projets. Mais avant de la définir, il peut être utile de commencer par clarifier le produit, le but et le public.

3. Concevoir un plan pour le projet

Lors de la conception du projet, il est essentiel que vous ayez à l’esprit les normes de contenu qui seront abordées. 

Impliquez les élèves dans la planification. Ils se sentiront propriétaires du projet s’ils sont activement impliqués dans les prises de décision. 

Sélectionnez des activités qui appuient sur la question et utilisent le programme, alimentant ainsi le processus. Intégrez autant de sujets que possible dans le projet. Sachez quels matériels et ressources sont accessibles aux élèves pour les aider. 

Soyez prêt à approfondir les nouveaux sujets et les nouveaux problèmes qui se poseront à mesure que les élèves approfondissent leur recherche active de réponses.

4. Déterminer ce que les élèves doivent savoir

Comme indiqué précédemment, la pédagogie de projet n’est pas un processus simple et linéaire. Vous devez déjà avoir pris en compte ce que les étudiants doivent connaître de votre projet. Néanmoins, à mesure que vous affinerez et réviserez votre projet, il sera toujours important de revérifier votre équilibre.

Parcourez le projet en tant qu’apprenant en vous demandant quel contenu et quelles compétences vous sont nécessaires pour relever le défi.

Les élèves peuvent-ils terminer ce projet et répondre à la question principale sans avoir besoin de la réflexion et de l’apprentissage que vous pourrez leur apporter ? Si c’est le cas, revenez en arrière et révisez l’orientation de votre projet. Notre but n’est pas d’arriver à la fin du projet en espérant simplement que les élèves ont appris de bonnes choses.

Utiliser cette stratégie n’implique pas qu’ils n’apprendront rien d’autre que ce que vous attendez, mais elle implique que l’apprentissage accidentel doit s’ajouter à ce que vous avez planifié, enseigné et évalué.

5. Déterminer les actions de l’enseignant

La relation pédagogique entre la question motrice et la liste des savoirs est essentielle au cœur de la pédagogie de projet. C’est ce processus qui permet à l’enseignant de responsabiliser ses étudiants en tant qu’apprenants grâce à une enquête riche. 

À mesure que le défi est posé et revisité, les élèves doivent avoir des questions, mais ils n’ont peut-être pas encore développé cette compétence. Dans de nombreux cas, leurs questions ont été « éludées », car l’école leur a toujours demandé de se concentrer davantage sur les réponses.

Dans tous les cas, vous devez envisager les scénarios que vous allez créer pour les aider dans leur découverte et notamment dans la découverte de ces questions nécessaires au savoir. Quel nouvel apprentissage allez-vous leur présenter ? Quelles questions leur poserez-vous pour les aider à réfléchir à ce dont ils auront besoin pour mener à bien leur projet ?

Parfois, il vous faudra donc être un peu plus leader dans la facilitation de ce processus. Il est essentiel que ces éléments soient identifiés au fur et à mesure que vous avancez. Ils vont aider à contextualiser votre enseignement et changer le paradigme du « je suis l’enseignant, voici ce que vous devez savoir et apprendre » à « je suis l’élève, aidez-moi à apprendre ce que j’ai besoin de savoir ».

6. Évaluer le résultat

L’évaluation répond à de nombreux besoins. Elle permet notamment :

  • De fournir des informations de diagnostic.
  • D’aider les éducateurs à établir des normes.
  • D’évaluer les progrès et de les relier aux autres.
  • De faire part aux élèves de commentaires sur la façon dont ils comprennent les informations et sur ce dont ils ont besoin pour s’améliorer.
  • D’aider l’enseignant à concevoir des instructions pour enseigner plus efficacement.

7. Partager les résultats avec un public ciblé

À la fin du processus de la pédagogie de projet, vous voudrez que les étudiants partagent leur travail, leur réflexion et leur apprentissage avec un public authentique. Néanmoins, assurez-vous que ce public est adapté aux étudiants avant le lancement du projet.

Lorsque les enseignants font l’erreur de ne pas préciser à qui s’adresse le travail de l’élève avant de le commencer, ils perdent un point de levier. Ce dernier consiste à affiner le travail des étudiants pour répondre aux besoins de cette personne, de ce groupe ou de cette entité.

Quand les élèves rendront leur travail public, comment les évaluerez-vous ? Comment évaluerez-vous ceux qui le rendent plus tard ? Gardez à l’esprit que, malgré l’accent mis par l’éducation pendant de nombreuses années sur les évaluations sommatives, tous les contenus et/ou compétences n’ont pas besoin d’être évalués à ce stade précis. 

Une grande partie du contenu du projet est souvent mieux évaluée dans le processus et en dehors des présentations ! Mais chaque projet est différent. Comme vous avez pu le lire précédemment, vous voudrez réfléchir à la façon dont vous pondérerez et évaluerez les groupes/équipes par rapport aux individus, ainsi que le contenu et les compétences.

Aussi, ne négligez pas l’occasion d’une réflexion post-projet pour vous et pour vos élèves. C’est le moment idéal pour réfléchir à ce qu’ils ont appris, à ce qu’ils auraient pu faire de mieux, à ce qu’ils ont aimé, à ce contre quoi ils ont lutté et à ce qu’ils pensaient être de vraies forces. Ce processus métacognitif peut aider à approfondir l’apprentissage, mais aussi aider les enseignants et les élèves à améliorer leur pratique.

Si un enseignement et un apprentissage de qualité étaient aussi simples que ces 7 stratégies, l’éducation serait le meilleur des mondes, mais ce n’est pas le cas. Reconnaître la complexité de la création de scénario d’apprentissage de qualité demande un vrai travail. J’espère que ces bases vous donneront un point de départ.

À lire aussi…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page