Idées et stratégies

Comment faire une évaluation diagnostique ?

L’évaluation diagnostique permet d’évaluer les connaissances antérieures des apprenants pour définir leurs points faibles et combler les lacunes. En pratiquant cette évaluation, l’enseignant cherche à pratiquer un meilleur enseignement, ou un meilleur apprentissage par les élèves.

Évaluation diagnostique : définition

C’est une évaluation réalisée en début d’apprentissage, d’une séquence ou encore d’un cours. L’enseignant va donc être amené à faire tant un point quantitatif, mais également qualitatif des connaissances et de la maîtrise de ses élèves.

L’évaluation diagnostique veut identifier et repérer points faibles, les points forts, les acquis et les difficultés des élèves en relation avec les nouvelles connaissances à acquérir.

L’enseignant peut ainsi situer le niveau initial de ses élèves et concevoir l’organisation de l’apprentissage non pas du niveau supposé par leur cursus scolaire, mais à partir du niveau réel de ses élèves en adéquation complète avec les besoins des élèves.

En d’autres termes, l’enseignant peut adapter son enseignement en fonction de niveau de ses élèves.

Pour conclure, l’évaluation diagnostique permet à l’enseignant de répondre aux questions suivantes :

  • Quels sont les pré-acquis de l’apprentissage ?
  • Sur quelles compétences peut-on compter ?
  • Les prérequis sont-ils bien en place ?
  • À qui font-ils défaut ?
  • Quelles sont les erreurs systématiques ?

Pourquoi une évaluation diagnostique ?

L’évaluation diagnostique a des avantages pour l’enseignant et pour l’élève :

Pour l’élève :

  • L’évaluation diagnostique permet à l’élève de déterminer son niveau de départ et ainsi de lui faire prendre conscience des progrès qu’il a accomplis.
  • Elle lui permet de déterminer également ses points de forts et ses lacunes.
  • Motiver les apprenants en leur montrant leurs progrès. Le but est d’éviter l’échec scolaire.
  • Donner confiance en lui pour les prochaines séances. C’est-à-dire, il sait bien ses lacunes.

Pour l’enseignant :

  • Fournir à l’enseignant des repères pédagogiques pour proposer des activités adéquates aux apprenants.
  • Fixer les objectifs en fonction du niveau de chaque classe.
  • Proposer aux élèves en difficultés des activités de remédiation pédagogique.
  • Constituer des groupes de niveau (différenciation pédagogique) pour former des groupes homogènes par trois ou quatre en fonction de leurs lacunes.
  • Identifier les problèmes et les causes qui peuvent freiner les apprentissages.

Commenter mener une évaluation diagnostique ?

L’évaluation diagnostique doit être précise, simple, et courte. Elle doit cibler les prérequis, les connaissances et les compétences indispensables pour le contenu suivant.

De surcroît, l’enseignant doit déterminer les compétences, les prérequis, les connaissances que chaque apprenant doit maîtriser pour un déroulement optimal de la séquence. Cette étape cruciale aide l’enseignant à surmonter les difficultés d’apprentissage.

Ensuite, il crée le test, accompagné de sa grille d’évaluation comprenant les indicateurs en accord avec l’objectif souhaité. L’enseignant peut varier les types de questions d’évaluation : questions à choix multiples, questions fermées, « vrais ou faux », etc.

Enfin, l’enseignant prépare une remédiation pédagogique, des exercices de soutien et de consolidation pour les notions mal acquises afin de combler les lacunes.

Sans oublier que cette évaluation ne doit jamais porter des jugements de valeur. En d’autres termes, il s’agit tout simplement d’un constat sur les savoirs de l’élève. L’objectif de cette évaluation est de construire une nouvelle notion à partir des connaissances précédentes de l’apprenant. Et l’enseignant va commencer la séquence dans les meilleures conditions possible.

En plus, l’enseignant n’attribue pas aucune note, car au contraire de l’évaluation sommative, l’évaluation diagnostique sert à définir les prérequis nécessaires à la nouvelle notion.

Voici un exemple de grille d’évaluation diagnostique

Exemple de fiche d’évaluation diagnostique

Faire des fiches est un travail qui nécessite tant de travail. L’enseignant doit tenir compte les besoins de chaque apprenant pour réaliser des fiches personnalisées. Il existe trois types de fiches :

  1. Les fiches de récupération

Ces fiches visent à combler les lacunes des élèves en difficultés après une évaluation des connaissances.

  1. Les fiches de développement

Ces fiches sont réservées seulement les élèves ayant des facilités.

  1. Les fiches d’exercices

L’enseignant propose des exercices adaptés au niveau des élèves pour appliquer une notion ou une leçon.

Voici un exemple de fiche d’évaluation diagnostique

Grille d’évaluation : S’approprier le langage — échanger, s’exprimer

Conclusion :

l’évaluation diagnostique sert à évaluer les notions pré acquises lors des années antérieures. Donc, il reste en effet toujours primordial d’évaluer les élèves quant à leurs prérequis afin d’établir un plan d’action face à leurs difficultés. Car, en comparaison avec le diagnostic réalisé sur un patient par un médecin.

Sources :

  • Catherine HINCK, L’ÉVALUATION DIAGNOSTIQUE POUR UN MEILLEUR ENSEIGNEMENT De la théorie à la pratique Dans le cadre du cours de mathématiques, 2014, HAUTE ÉCOLE LÉONARD DE VINCIÉCOLE NORMALE CATHOLIQUE DU BRABANT WALLON – Lien pdf
  • Audet, L. (Mars 2011). Les pratiques et défis de l’évaluation en ligne. Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD). – Lien pdf

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page