Gestion de classe

8 stratégies pour gérer une classe difficile en maternelle

Comment gérer une classe bruyante et difficile en maternelle ?

Les enfants de maternelle sont des enfants vifs, curieux et affectueux qui récompensent leurs enseignants par leurs capacités et leur créativité. Malgré le fort désir d’apprendre de ces enfants, ils présentent parfois des comportements difficiles.  C’est pourquoi il est essentiel pour un enseignant de maîtriser les techniques de gestion de classe. Cela favorise l’apprentissage, crée un environnement sécurisant et réduit le nombre d’interventions disciplinaires. Voici les trucs et outils pour bien gérer une classe difficile en maternelle :

Déterminer les causes spécifiques

Déterminer la cause profonde des comportements difficiles est la première étape pour une bonne gestion de classe avec des élèves difficiles

Une fois les raisons définies, vous pourrez trouver une astuce pour y remédier. Par exemple, si un enfant se comporte mal uniquement le matin, c’est peut-être parce qu’il ne mange pas assez au petit-déjeuner. Posez simplement la question à l’élève : « Qu’as-tu mangé ce matin au petit-déjeuner avant de venir à l’école ? » 

Après en avoir parlé avec lui, il vous suffira d’encourager ses parents à lui donner un petit-déjeuner complet et nourrissant.

Système de récompenses positives

Les incitations motivent souvent les enfants à bien se comporter. Mettez donc en place un système de points dans votre classe pour récompenser les actions positives. 

Par exemple, vous pouvez attribuer des points à certains accomplissements : vous donnerez cinq points pour une bonne écoute en groupe et trois points pour être silencieux pendant la queue. 

Lorsqu’un enfant atteint un certain niveau, par exemple, 25 points, laissez-le choisir un prix parmi un assortiment de petits jouets. Le fait de gagner des points aide les enfants à rester sur la bonne voie et peut réduire le nombre de problèmes issus des comportements difficiles.

Environnement structuré

Vous pouvez structurer votre classe pour qu’elle soit propice à l’apprentissage dans une atmosphère calme. 

Résistez à la tentation d’accrocher trop de photos sur les murs, car les décorations peuvent distraire les jeunes enfants. Mettez en place et appliquez un programme quotidien : cette routine est particulièrement rassurante pour les enfants qui ont du mal à se concentrer. 

N’oubliez pas qu’une classe organisée et structurée doit quand même comporter une variété de leçons et d’activités.

Activités attrayantes

Les activités tactiles intéressent les enfants de la maternelle, car ils aiment interagir physiquement avec leurs matériaux. Organisez des leçons en utilisant du matériel artistique, faites des expériences scientifiques simples avec des plantes et enseignez des concepts mathématiques à l’aide de dominos. Permettez aux enfants de se déplacer entre les centres d’apprentissage à différents moments de la journée afin qu’ils puissent apprendre à partir de différents projets tout en dépensant leur énergie supplémentaire. Vous pouvez également réserver un moment chaque jour pour un cercle d’histoires ; des récits passionnants ne manqueront pas de capter l’attention et l’imagination de votre jeune classe, et vous pourrez élaborer d’autres activités à partir de ces histoires.

S’adresser aux élèves individuellement et non en groupe

Lorsque vous essayez de calmer une classe bruyante, ne vous adressez pas à un groupe entier, mais concentrez-vous plutôt sur quelques élèves qui sont les plus bruyants. 

Si vous vous adressez à un groupe, celui-ci a le pouvoir du nombre : aucun des élèves ne prendra ses responsabilités et chacun continuera à faire ce qu’il ne devrait pas. Mais, en identifiant les élèves individuellement, et non en tant que groupe, vous avez beaucoup plus de chances d’obtenir des résultats pour les faire taire car ils craignent davantage d’être réprimandés. 

Une fois que les principaux coupables se sont tus, le reste de la classe suivra rapidement.

Dites les choses une seule fois

Essayez de dire quelque chose à votre classe une seule fois pour l’encourager à écouter attentivement à tout moment. 

En répétant ce que vous dites, vous faites d’eux des auditeurs paresseux, car ils apprendront qu’ils n’ont pas besoin d’écouter puisque vous répéterez une deuxième ou une troisième fois la consigne. 

Les élèves bruyants apprendront vite que s’ils ne sont pas attentifs, ils ne comprendront pas ce qui est dit et ils ne recevront pas les instructions pour la tâche à accomplir. 

Veillez à fixer la norme dès le début et à faire savoir à tous les élèves que vous ne répétez pas les instructions ; ce qui ne manquera pas d’attirer leur attention. Faites participer vos élèves grâce à ces conseils.

Donnez plus de responsabilités aux élèves bruyants

En donnant aux élèves qui sèment le trouble dans la classe quelque chose à faire ou une activité à diriger, ils se sentiront plus responsabilisés et seront plus susceptibles de se concentrer. 

Cela aura un effet d’entraînement sur leurs camarades de classe et tous seront incités à se taire et à écouter.

Encourager l’écoute active

Inculquer dès le plus jeune âge des compétences clés en matière d’écoute aidera grandement les élèves tout au long de leur vie scolaire. 

Plus ils comprendront et pratiqueront l’écoute active, plus ils seront susceptibles d’être attentifs et d’écouter l’enseignant en classe. 

Pour les élèves plus jeunes, il existe un excellent moyen de pratiquer leurs compétences d’écoute : jouer à différents jeux tels que « Jacques a dit« .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page