Idées et stratégiesJeux

25 anciens jeux de récréation

La récréation était pour tous un moment de détente. Donc, il est temps de pratiquer les jeux de récréation d’autrefois. Les jeux de récréation ont un rôle important. Ils rythment les journées des élèves. Chacun apportait dans son cartable de quoi s’occuper durant ces pauses bien méritées. Découvrez les idées et les règles du jeu de récréation de 1950 : le béret, cache-cache cailloux, et bien d’autres :

1. Le béret

Les élèves sont répartis en deux équipes, disposées face à face et en ligne. Un objet est placé au centre de la cour.

Chaque équipe attribue secrètement à ses membres un chiffre en fonction du nombre de joueurs.

Tous les joueurs se placent en ligne dans leur camp.

L’arbitre appelle un chiffre : les joueurs détenteurs de ce chiffre dans chaque équipe doivent alors tenter de récupérer l’objet et de le ramener dans leur camp, tout en gardant une main dans le dos.

Si l’un des joueurs réussit à le ramener, son équipe marque un point.
Si celui-ci se fait toucher alors qu’il n’est pas encore arrivé dans son camp et qu’il tient l’objet, le point revient à celui qui l’a touché.

Le jeu continue ainsi, en appelant les chiffres de façon aléatoire. Le même chiffre peut être appelé plusieurs fois de suite.

Lorsque l’arbitre appelle « Salade », tous les joueurs viennent et tentent de récupérer l’objet.

2. Les œufs colorés

Ce jeu créatif est un jeu amusant qui fera certainement participer toute la classe. Un élève joue le loup. Les autres sont en ligne, les uns à côté des autres, face au loup. Chaque élève pense à une couleur dans sa tête.

Ensuite, le loup dit « toc-toc ! ». La ligne répond « qui est là ? », le loup répond « le méchant loup ! » Les autres disent « que veux-tu » ? le loup répond « des œufs colorés ! » Les élèves répondent « de quelle couleur ? »

Le loup dit ensuite une couleur et ceux qui avaient choisi cette couleur doivent sortir de la ligne et essayer d’atteindre l’autre bout du terrain avant que le loup ne les touche.

Si le loup réussit à attraper un « œuf », alors celui-ci devient loup à son tour et le jeu recommence du début.

3. Cache-Cache

Le cache-cache est parmi les jeux les plus anciens. C’est un jeu où plusieurs enfants se cachent, et où celui qui compte doit découvrir la cachette de tous ses camarades pour gagner la partie. Il part en quête des autres enfants cachés. Quand il en trouve un, il crie « trouvé » ou « vu(e) » et le nom du joueur trouvé. Ils peuvent alors chercher ensemble les joueurs restants, jusqu’à ce que tous soient découverts. Lors de la partie suivante, le chercheur peut être le premier à avoir été trouvé ou au contraire le dernier.

4. Trap-Trap

C’est le jeu de course le plus simple. Les enfants délimitent le terrain et tirent au sort qui sera le premier à attraper les autres.

Les autres commencent à courir autour de celui qui doit les attraper. Si un enfant est touché, on dit : pris, touché, à toi, t’es le loup. Et celui qui est touché doit attraper les autres.

5. Le cache-cache de la sardine

Pensez à ce jeu comme à un jeu de cache-cache inversé.

  • On tire au sort pour savoir qui est la sardine. Elle doit aller se cacher pendant que les autres joueurs comptent jusqu’à 50 à voix haute en gardant les yeux fermés.
  • Quand ils ont compté jusqu’à 50, les joueurs partent chacun de leur côté à la recherche de la sardine.
  • Le premier qui la trouve doit se cacher avec elle ! Et ainsi de suite…
  • Le but est évidemment de ne pas se faire repérer, même serrés comme des sardines !
  • Le dernier joueur devient la sardine pour la partie suivante.

6. La clef de St-Georges (le renard qui passe)

Les enfants s’assoient en rond. Un enfant est désigné pour être le renard et faire le tour de la ronde sur l’extérieur. Il a une « clé » à la main et chante « je porte, je porte, la clé de Saint-Georges, quand j’aurai assez porté, je la laisserai tomber au pied d’un rocher… ne regardez pas le renard qui passe, mais regardez-le quand il est passé ohé fermez les p’tits pois. » Pendant son tour, il dépose la clé discrètement derrière un de ses camarades.

À ce moment-là, tout le monde regarde si l’objet est derrière lui. L’élève qui a trouvé le mouchoir ou la clé se lève et court derrière le renard, qui doit venir s’asseoir à la place laissée vide par son camarade avant de se faire toucher par son poursuivant. Si le renard est touché, il se place au centre de la ronde et attend qu’un autre renard prenne sa place.

7. Le chat perché

Le chat doit attraper les souris qui se réfugient sur des perchoirs : muret, trottoir… c’est le chat qui annonce le perchoir, avant qu’il ne parte en chasse. La règle du jeu est simple : le dernier perché sur… est le chat. Il ne peut pas toucher les souris correctement perchées. Si toutes les souris sont perchées sur le bon élément, le chat annonce : la maison brûle. Après, les souris ont quelques secondes pour changer de place. La dernière souris qui n’a pas trouvé un refuge devient un chat.

8. Le facteur n’est pas passé

  •  Une heure, le facteur n’est pas passé.
  • Deux heures, le facteur n’est pas passé.
  • Trois heures, le facteur n’est pas passé.
  • Quatre heures, le facteur n’est pas passé.
  • Cinq heures, le facteur n’est pas passé.
  • Le facteur n’est pas passé. Il ne passera jamais.
  • Lundi, mardi, mercredi, jeudi, vendredi, samedi, dimanche.

Les enfants sont assis en cercle. Un joueur tourne à l’extérieur de la ronde en chantant les heures de la comptine aussi longtemps qu’il le souhaite et laisse tomber discrètement son mouchoir derrière un camarade. L’enfant qui l’a reçu se lève et se met à courir pour toucher le donneur avant qu’il ne soit rassis à sa place. Celui qui est touché est désigné comme la « chandelle ». Il peut risquer à chaque tour un nouveau gage : assis au milieu, bras levés, sur un pied… jusqu’à ce qu’il soit remplacé par un autre étourdi.

9. Les billes

À l’époque, les enfants fabriquaient un petit sac en toile de jean avec un cordon coulissant pour trimbaler leurs billes à l’école. C’était leur trésor !

Les enfants repèrent un trou dans la terre dans la cour de récré et c’est à celui qui rentre toutes ses billes en premier. Il faut de la technique et du doigté.

Il existe de nombreuses variantes au jeu de billes :

  • Le tic : un des joueurs place sa bille par terre. Les autres se mettent à environ 3 mètres de la bille et commencent à tirer. Les joueurs jouent à tour de rôle. Celui qui touche la bille de l’autre en premier remporte la partie.
  • Le pot : les enfants creusent un petit trou dans le sol. Les joueurs se placent à environ 3 mètres du pot. Il faut tracer une ligne au sol qui servira de ligne de départ. Le but est d’être le premier joueur à atteindre les 10 points.
  • La poursuite : on joue la poursuite à deux, le but étant, comme au tic, de toucher la bille de l’adversaire.

10. L’élastique

Il suffit seulement de trouver deux copines pour se lancer dans des parties endiablées de saut à l’élastique. D’abord attaché aux deux chevilles, jambes serrées, jambes écartées, puis une seule cheville, aux genoux et même aux cuisses, c’était sportif !

11. La corde à sauter

Ce jeu enfantin est pratiqué en majorité par les filles. C’est une activité amusante et très bonne pour la santé.

L’enfant qui veut gagner la course doit sauter à la corde  en faisant des bonds en avant, jusqu’à atteindre une ligne d’arrivée.

Il existe différentes variantes de ce jeu comme le binôme, le manège, le serpent…

12. La marelle

C’est le jeu d’extérieur parfait pour distraire les enfants, mais également pour leur apprendre à compter et à garder l’équilibre. Les enfants peuvent la tracer sur le goudron de la cour d’école, de la « terre » au « ciel », en passant par les chiffres de 1 à 9. Mais pour cela, il faut d’abord repérer un caillou qui laisse des traces blanches.

Les joueurs vont jusqu’au « ciel » à cloche-pied en sautant de case en case. Et ils reviennent vers la « terre » après avoir récupéré le caillou en évitant la case où ils l’ont lancé.

13. Le fermier dans son pré

Un des plus connus des jeux de récré. Les enfants chantent : « Le fermier dans son pré, le fermier dans son pré, ohé ohé ohé, le fermier dans son pré… ».
Un enfant au centre de la ronde joue le rôle du fermier, il choisit dans les enfants de la farandole « sa femme », qui choisit à son tour « son enfant », « la nourrice », « le chien », « le chat », « la souris » et enfin « le fromage » qui est « battu » (gentiment, évidemment) au centre de la ronde.

14. Jeu des osselets

Le jeu des osselets était très connu dans la Grèce antique. Il était surtout destiné aux garçons. Ce jeu nécessite de la rapidité et de l’adresse.

La règle de base du jeu était simple :

  • Lancer un osselet en l’air (en général « le père »).
  • Ramasser un osselet parmi ceux posés par terre.
  • Rattraper « le père » avant qu’il ne touche le sol.

 Le but du jeu est de ramasser le plus d’osselets possible, mais le but ultime est de récupérer l’osselet père (l’osselet rouge). La difficulté est de ramasser cet osselet père avant qu’il ne touche le sol.

15. Un, deux, trois, soleil

C’est un jeu enfantin très populaire dans les cours de récré. Les enfants doivent toucher le mur opposé et crier : « Soleil ! », sans que le garçon qui se place debout face à ce mur ne les voie bouger. Il est appelé le meneur de jeu.

Le meneur de jeu crie « 1, 2, 3 » et lorsqu’il dit « Soleil ! », il se retourne. Tant qu’il compte, face au mur, les autres enfants peuvent avancer, mais doivent se figer et rester immobiles dès que le meneur dit « Soleil ! » et se retourne. Si l’un d’entre eux bouge, et est repéré par le meneur, il doit retourner au point de départ appelé « niche ». Si un enfant réussit à toucher le mur sans que le meneur ne l’ait vu, il prend sa place et le jeu peut recommencer.

16. Le jeu de la tomate

C’est un jeu incontournable des cours de récré depuis des générations. Tous les joueurs se placent debout en cercle, jambes écartées, pied contre pied. Les joueurs se penchent en avant et forment un poing avec leurs mains serrées, pour défendre leur but.

L’objectif est d’envoyer un ballon entre les jambes d’un autre joueur pour marquer un but. Si un joueur laisse passer la balle, il est éliminé et quitte le cercle.

17. Le jeu de quilles

Ce jeu est une activité sportive au cours de laquelle le joueur fait rouler une boule afin de les faire tomber. Il existe diverses variantes de jeux de quilles.

Le but de chaque enfant est de faire tomber le plus de quilles possible en un seul lancer, mais il doit au moins faire tomber la quille située sur le devant du jeu.

18. Gendarmes et voleurs

Ce jeu est composé de deux équipes, une équipe de police et l’autre de voleurs. À une extrémité, ce sont les policiers et à l’autre extrémité du terrain, se trouvent les voleurs.

Au signal, les policiers vont à la poursuite des voleurs et les ramènent en prison s’ils les touchent. Donc, si le policier touche le voleur, celui-ci va sur le banc et il est éliminé.

Les voleurs prisonniers forment une chaîne en se donnant la main. Un voleur en liberté peut venir délivrer ses compères en coupant la chaîne. Les voleurs de la chaîne coupée sont à nouveau libres.

La partie s’arrête quand tous les voleurs sont en prison.

19. Jeu du Colin-Maillard

Un jeu où le but est de se faire bander les yeux afin de retrouver ses amis… le but est de toucher les joueurs puis de les reconnaître, tout en ayant les yeux bandés. On a besoin seulement :

  • Un bandeau ou un morceau de tissu.
  • Être un minimum de joueurs.
  • Jouer dans un espace réduit pour que le « chasseur » puisse trouver les autres joueurs.

Le chasseur doit reconnaître ses amis à l’aide de ses mains.

20. L’épervier

Ce jeu est un grand classique des jeux de récré ! Il est très apprécié des enfants, car il allie sport et distraction. La règle de ce jeu est simple : l’enfant doit traverser l’intégralité du terrain sans se faire toucher par l’épervier. Le dernier enfant qui reste en liberté remporte la partie.

21. Chat bougie

C’est l’un des jeux les plus populaires dans les cours de récré ! 

Pour commencer une partie de chat bougie, il faut un groupe avec un minimum d’enfants. Après, il faut désigner le « chat » en premier, ou effectuer un tirage au sort pour le choisir.

Dans ce jeu, le chat doit attraper les souris. Lorsqu’une souris est attrapée, elle se transforme en « bougie ». C’est-à-dire qu’il fond à la manière d’une bougie. L’enfant se laisse tomber lentement au sol, joignant les deux mains au-dessus de sa tête, en imitant une bougie qui fond pendant environ dix secondes.

La souris bougie doit être libérée après dix secondes. Alors, elle doit jouer le rôle du chat.

22. Le saute-mouton

C’est un jeu amusant et sportif qui consiste à sauter successivement, par-dessus tous ses camarades penchés en avant.

Les joueurs se relaient de la manière suivante : tous se penchent vers l’avant en formant une ligne, et les derniers passent, tour à tour au-dessus d’eux, en posant les mains sur leur dos. Lorsque le dernier joueur debout a sauté par-dessus l’avant-dernier, celui-ci se relève et saute à son tour par-dessus ceux qui le précèdent, et ainsi de suite.

23. Twister, le célèbre jeu de craies

Le célèbre jeu où il faut se tordre dans tous les sens pour placer ses pieds et ses mains sur les bons ronds de couleurs. 

Pour jouer au Twister, on a besoin :

  • Des ronds de couleurs à la craie (6 rangées de 4).
  • Fabriquer une roue des couleurs pour savoir quelle partie du corps sera à poser sur les ronds. On peut dessiner la roue des couleurs sur le sol.

24. Quatre Carrés

Le jeu classique de kickball, auquel vous jouez sans donner de coups de pied. Il vous suffit d’avoir quatre grands carrés numérotés et les règles de jeu. Si vous ne respectez pas une des règles, vous êtes éliminé et le joueur suivant est inscrit.

Le but du jeu de quatre carrés est d’éliminer les joueurs des carrés supérieurs afin que vous puissiez vous-même avancer vers le carré supérieur. On joue avec un ballon en caoutchouc sur un terrain carré de quatre joueurs, chacun occupant un quart du terrain. Le ballon rebondit entre les joueurs dans les carrés en attendant qu’un joueur commette une erreur et soit éliminé. Les joueurs éliminés quittent le terrain, tous les joueurs avancent pour remplir les carrés vides, et un nouveau joueur rejoindra alors le carré le plus bas du classement.

25. La Balle

Tout d’abord, renseignez-vous sur le type de balle autorisée.

Pendant le jeu, les joueurs ne peuvent frapper la balle qu’avec leurs mains. Nous décrivons les « mains » comme toute zone entre les poignets et le bout des doigts du joueur, y compris le dos des mains. La balle peut être frappée avec les poings ouverts ou fermés de la même manière que le volley-ball officiel. Les joueurs ne peuvent pas attraper, porter ou tenir le ballon pendant le jeu. Il est permis de faire tourner la balle tant que la touche qui produit la pirouette n’est pas un portage ou une autre touche illégale. On nous pose beaucoup de questions sur les pirouettes.

Dans tous les cas, les joueurs qui frappent le ballon incorrectement sont éliminés.

Livrets gratuits sur les jeux de récréation sans contact

  1. Super document avec jeux d’autrefois et règles du jeu pour jouer en récréation.
  2. Quelques idées de jeux et activités sportives qui respectent la distanciation sociale et qui permettent aux enfants de pouvoir profiter d’un semblant de récréation.
  3. Et encore un super fichier de jeux à faire en classe ou en extérieur

Pour recevoir ces livrets, envoyez un message sur la page Facebook de BienEnseigner.

Un commentaire

  1. C’est bon de nous rappeler ces jeux qui ont aidé tant d’enfants, :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page