Idées et stratégiesMéthodes pédagogiques

La classe inversée : Enseigner autrement

Dans le modèle traditionnel de l’enseignement, l’apprentissage est centré sur l’enseignant. D’abord, l’enseignant transmet son savoir sous la forme d’un cours magistral ou dialogué en classe. Par la suite, il demande aux élèves  de faire des exercices d’application. Cependant, la classe inversée déplace la partie magistrale du cours à la maison, pour que le professeur utilise le temps de classe pour réaliser les devoirs traditionnellement faits à la maison.

Ainsi, le rôle traditionnel de l’enseignant est changé : il n’est plus la source unique de l’apprentissage, mais un véritable guide d’apprentissage.

1. Qu’est ce qu’une classe inversée ?

La classe inversée est née à Harvard aux Etats-Unis par le professeur de physique Erik Masur en 1991. Il constate que les élèves ne sont pas actifs dans les cours magistraux traditionnels, C’est pourquoi qu’il a inversé la pédagogie : D’une part, les élèves doivent lire le cours à la maison et répondre à un questionnaire avant de se rendre à l’école. D’autre part, l’enseignant leur donne des exercices d’application, en essayant de résoudre leurs difficultés, et en corrigeant avec eux le questionnaire. Par conséquent, les élèves deviennent de plus en plus actifs, en travaillant en groupes, autour d’exercices d’application.

Au fond, la classe inversée (ou pédagogie inversée) se caractérise par le passage d’un modèle traditionnel centré sur l’enseignant à un modèle centré sur l’élève afin de répondre aux besoins individuels de chacun.

2. Les objectifs de la classe inversée

a. Différencier la pédagogie.

L’objectif est que l’élève progresse selon son propre rythme. Si le professeur organise la classe inversée, cela va lui offrir une diversité d’outils de gestion de l’hétérogénéité.

b. Favoriser l’autonomie.

Puisque l’élève construit lui meme ses concepts à l’aide des des supports cours.Par conséquent, il n’est plus passif. C’est à dire, il devient de plus en plus autonome dans son apprentissage.

c. Individualiser les remédiations

L’enseignant peut utiliser le temps de classe pour mieux diagnostiquer les difficultés de chacun.Par suite, il peut individualiser les remédiations.

d. Encourager le travail en groupes

L’enseignant propose des activités, des exercices d’application selon le niveau de chaque groupe.

3.  Les avantages et les inconvénients de la classe inversée

a. Les avantages :

  • La plupart des élèves découvrent les notions du cours à leur rythme avant d’arriver en classe.Non seulement, ils passant autant de temps sur le support de cours (polycopié ou vidéo),mais ils peuvent aussi chercher des informations complémentaires en cas de besoin.
  • La pédagogie inversée incite les élèves à être plus actifs en cours.En conséquence, ils deviennent acteurs de la construction de leurs savoirs.
  • Le temps de classe est utilisé plus efficacement en permettant de véritables temps d’apprentissage, plus que des temps de « lecture » du cours par l’enseignant.De plus, l’enseignant peut expérimenter d’autres moyens d’enseigner.
  • Selon ce modèle, le temps de classe serait mieux utilisé pour faire des exercices, et surmonter les difficultés plutôt que de laisser l’enseignant parler.
  • En cas d’absence, l’élève pourra plus facilement reprendre le cours manquant.
  • La pédagogie inversée permet d’intégrer les outils numériques qu’utilisent les élèves pour leurs usages personnels, par exemples des Smartphones, tablettes ou ordinateurs.
  • La classe inversée peut aussi permettre de créer un lien avec les parents, en leur laissant un support pour l’aide aux devoirs.
  • La pédagogie inversée permet de réduire les risques de décrochage des élèves les plus en difficulté, puisque l’enseignant passe plus du temps avec les élèves qui ont besoin d’être accompagnés dans leurs apprentissages.
  • L’élève a accès à « l’expertise » de plusieurs professeurs, à travers les vidéos proposées et en cours.Donc, il a donc accès à plusieurs exemples, à différentes manières d’expliquer un savoir à acquérir.

b. Les inconvénients :

  • La pédagogie inversée ne permet pas de forcer les élèves à travailler. En d’autres termes, certains élèves ne regardent pas les vidéos, ne jouent pas le jeu des activités.
  • La classe inversée garde le principe du modèle traditionnel transmissif, parce que celui qui transmet le savoir c’est toujours le professeur.

4. Outils pour la classe inversée

L’approche « classe inversée » peut nécessiter la production par l’enseignant de médias éducatifs pour l’appropriation des savoirs visés par les élèves

a. Les capsules :

L’enseignant peut utiliser différents supports:

– Un extrait d’un livre

– Une vidéo à visionner sur Internet

– Un extrait d’une émission, d’un film, d’un documentaire – Une recherche Internet

b. Les devoirs demandés aux élèves :

Demander un travail aux élèves est nécessaire pour qu’ils regardent la capsule. Donc, il ne suffit pas de leur dire « regardez la capsule. Il faut leur demander de:

– rechercher des définitions

– compléter un schéma, un tableau

– faire un résumé

– copier le plan du cours 

– rechercher un article sur un sujet précis, une illustration…

Vous trouverez ici les meilleurs outils et ressources pour inverser votre classe.

– rechercher des définitions

– compléter un schéma, un tableau

– faire un résumé

– copier le plan du cours 

– rechercher un article sur un sujet précis, une illustration…

Vous trouverez ici les meilleurs outils et ressources pour inverser votre classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page