Bien-êtreConseil de carrière

l’enseignement hybride a doublé la charge de travail des enseignants

Voici la dure vérité. Le modèle d’apprentissage hybride tue nos enseignants. 

Les enseignants n’ont pas reçu de formation ni de temps pour se préparer à l’enseignement hybride.

Certains enseignants sont des fans des modèles d’apprentissage qui offrent plus de flexibilité aux élèves et aux professeurs. Cela devrait être fait par l’utilisation spécifique et intentionnelle de la technologie. Mais, ils ne cautionnent pas l’approche « essai par le feu » qui consiste à attendre de nos éducateurs qu’ils utilisent efficacement ce modèle d’apprentissage avec peu ou pas de formation ou de développement professionnel, par exemple pendant une urgence de santé publique.

Les écoles qui utilisaient une forme d’apprentissage hybride à travers le monde avant la période du Covid le faisaient méthodiquement. Ils ont fait suivre plusieurs années de formation continue à leur personnel pour ça. Beaucoup de temps a été consacré à la mise en œuvre de programmes pilotes pour les aider à évaluer l’efficacité du modèle. Des défis d’apprentissage spécifiques au sein de l’école ont été pris en compte. Les enseignants ont reçu et utilisé les outils, la technologie et le temps nécessaires pour utiliser efficacement ce modèle avec leurs élèves. Mais en raison de la pandémie, le nombre d’écoles ayant pu diffuser ce modèle d’apprentissage auprès de leurs élèves ne s’est pas limité à celles qui l’avaient déjà expérimenté. Les enseignants du monde entier ont été contraints à dispenser un enseignement hybride sans formation ni outils. Ils ont dû s’adapter, bon gré mal gré, ils ont forcément du mal avec certains aspects techniques, et pourtant, nous nous attendons à ce qu’ils excellent dans ce domaine.

En clair, nous attendons beaucoup trop des enseignants.

La société a toujours placé des attentes élevées au niveau du travail des enseignants. Il existe très peu de professions ayant le même niveau d’attentes pour aussi peu de salaire perçu par nos enseignants. Vous ne trouverez pas beaucoup de professionnels rentrant à la maison le soir, et continuer à travailler après que leurs enfants se soient couchés, ni prendre du temps le week-end pour encore corriger des copies et planifier des cours. Ce phénomène s’est intensifié et est devenu de plus en plus évident au cours des dernières années, car de nombreux parents ont adopté une approche encore plus « laxiste » en abandonnant la totale éducation de leurs enfants à l’école, que ce soit au niveau éducation ou comportement. L’état actuel du modèle d’apprentissage hybride dans les écoles ajoute de plus en plus de stress à un travail déjà stressant.

Nous ne pouvons pas simplement lancer de nouvelles technologies et de nouvelles applications à nos enseignants et nous attendre à ce qu’ils excellent dans ces domaines du jour au lendemain.

Lorsqu’il est mis en œuvre correctement, ce modèle présente de réels avantages. Mais nous ne pouvons pas simplement lancer de la technologie et de nouvelles applications à nos enseignants et nous attendre à ce qu’ils utilisent efficacement l’apprentissage hybride. Les enseignants essaient d’enseigner en personne tout en facilitant l’apprentissage en ligne. On s’attend essentiellement à ce qu’ils gèrent deux classes distinctes à la fois. Ce n’est pas aussi simple que de laisser les autres enfants regarder la leçon. Un enseignement efficace repose sur un engagement instantané. Si vous essayez d’impliquer activement vos apprenants en personne, vous négligez probablement dans une certaine mesure vos apprenants virtuels.

La charge de travail des enseignants a donc doublé.

Il y a suffisamment de distractions dans un environnement de classe typique. Imaginez un écran plein d’enfants à la maison, distraits par les animaux, les parents, la télévision, les jouets, etc. Dans ce cas, l’apprentissage de qualité pour les deux parties à la fois ne peut pas être, et ce n’est pas par manque d’efforts de la part de l’enseignant. Les enseignants sont submergés sous des écrans et des caméras. La technologie fait de son mieux pour retenir l’attention de leurs élèves et c’est bien triste d’en arriver là. Nous devons nous rendre compte que la charge de travail de nos enseignants a doublé.

Nous devons mieux soutenir les enseignants au lieu de rendre leur travail encore plus stressant.

Actuellement, l’avenir de l’éducation est incertain. On doute fortement que nous reverrons un jour l’école avec la même apparence qu’avant la Covid, et ce n’est pas forcément une mauvaise chose. Mais si nous voulons continuer à utiliser un modèle d’apprentissage hybride pour offrir la meilleure option d’apprentissage virtuel possible à nos élèves, nous devons faire un énorme pas en arrière et réexaminer la meilleure façon de soutenir nos enseignants dans cette entreprise. Nous devons créer un ensemble d’attentes pour les élèves virtuels et leurs parents, ainsi que leur fournir les outils et la formation nécessaires pour réussir à apprendre à la maison. Si nous ne le faisons pas, nous perdrons des enseignants exceptionnels à cause de l’épuisement professionnel .

Ce qui se passe actuellement n’est durable pour personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page