Méthodes pédagogiquesPédagogie par projet

Les rôles de l’enseignant et l’élève en pédagogie de projet

Dans une démarche de pédagogie de projets, l’élève est actif et responsable face à ses apprentissages. Il exprime ses préférences et fait régulièrement des choix (Collectif Morissette-Perusset, 2000). Il s’engage dans une démarche, conjointement avec ses pairs, et assume des responsabilités au sein de son équipe ou du groupe-classe. Il collabore pour mener à terme le projet commun en se fixant un but, en faisant des recherches, en lisant, en se questionnant, en discutant avec ses pairs, en solutionnant des problèmes, en créant un produit final, etc.

L’élève engage ≪mobilise différentes ressources en vue de construire des apprentissages signifiants et durables≫ (Arpin et Capra, 2001, p. 7). Ainsi, lors d’une démarche de projet, l’élève ne peut pas se contenter de rester assis et de recevoir ; il doit être actif et responsable.

L’enseignant est responsable de créer un climat propice à la mise en place d’une démarche centrée sur l’élève. Il ne planifie donc pas tout. Elle partage plutôt son pouvoir avec les élèves en leur permettant de faire des choix (Collectif Morissette-Perusset, 2000) et de prendre des décisions. Il doit donc parfois faire face à l’insécurité de ne pas tout contrôler.

Ainsi, plutôt que d’être au centre du processus enseignement apprentissage, l’enseignant adopte le rôle de médiatrice pédagogique (Arpin et Capra, 2001). Elle intervient donc à la demande des élèves ≪ ou de sa propre initiative au fur et à mesure que le projet avance≫ (Legrand, 1983, cite dans Altet, 1997, p. 70). Elle ≪guide et accompagne les élèves ≫ et les aide, principalement par son questionnement et modelage, à prendre conscience, entre autres, de leurs difficultés, des pistes de solution possibles, de leurs forces et acquis et ≪ de leur manière d’apprendre ≫ (Arpin et Capra, 2001, p. 7).

Ses interventions sont centrées sur le processus des élèves et leur développement global. L’enseignant doit bien connaitre son programme et ses élèves afin de saisir toutes les occasions pour favoriser leurs apprentissages. Comme les élèves n’effectuent pas tous la même tache en même temps, pour personnaliser ses interventions, l’enseignant doit suivre attentivement la progression de chacun afin de cibler les savoirs essentiels et les stratégies à acquérir ainsi que les compétences à développer.

On peut résumer les rôles de l’enseignant :

Le rôle de guide

 L’enseignant guide et encadre, tout au long du projet, pour aider ses élèves à construire les connaissances et les apprentissages liés au programme d’études. Il indique la manière d’acquérir de nouvelles connaissances. Il guide ses élèves, en proposant des situations d’exploration pour favoriser la construction des apprentissages.


Le rôle de motivateur

En pédagogie de projet, l’enseignant joue un rôle très important dans la motivation de ses élèves. Pour surmonter un problème complexe, il facilite la tâche de ses élèves, en proposant des activités concrètes, et adaptées à leurs capacités intellectuelles et leurs niveaux de compréhension.

Au début de chaque projet, l’enseignant et ses élèves choisissent un thème sur lequel ils veulent apprendre, et définissent un problème à résoudre.  En termes simples, ils ont un défi à dépasser.

Cela les rend plus engagés.

Le rôle de médiateur

L’enseignant médiateur propose des activités et des supports à ses élèves pour les aider à accéder à un savoir quelconque (connaissances, habiletés, procédures d’action, solutions, etc.)

Au début du projet, l’enseignant pose des questions pour résoudre un problème complexe : Quel est le problème ? Que connais-tu sur le problème ? Que peux-tu faire pour résoudre ce problème ? Quelles sont les ressources dont tu disposes pour le résoudre ? etc. Au cours du projet, l’enseignant suscite des questionnements chez l’élève afin de vérifier l’évolution de la résolution du problème. Il questionne les informations retenues, les démarches et les ressources utilisées par l’élève et suscite la confrontation de celles-ci au sein de l’équipe de travail.

Conclusion :

L’apprentissage par projets est un modèle d’enseignement qui cadre bien avec le courant socioconstructiviste. Il est en accord avec la philosophie des programmes de formation actuels, qui placent l’élève au cœur de ses apprentissages. L’apprentissage par projets est d’ailleurs un modèle par excellence pour favoriser, entre autres, le développement de compétences transversales chez l’élève.

Par contre, il présente sa part de défis, tant pour l’enseignante que pour l’élève. En effet, l’apprentissage par projets est un processus qui demande, pour être efficace, des expérimentations, des ajustements, du temps et des efforts. En fait, tous les élèves n’aiment pas nécessairement le travail en équipe et n’ont pas forcément un intérêt et les habiletés sociales pour gérer de telles situations d’apprentissage.

Sources :

  • Dumas, B. & Leblond, M. (2002). Les rôles de l’enseignant en pédagogie de projet. Québec français, (126), 64–66.
  • Carole Raby et Sylvie Viola. (2016). Modèles d’enseignement et théories d’apprentissage Pour diversifier son enseignement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer