Méthodes pédagogiques

La pédagogie Decroly : une école pour la vie

La pédagogie Decroly était essentiellement un programme de travail basé sur des centres d’intérêt et des jeux éducatifs. Elle se base sur les principes de la pédagogie active. Cette pédagogie propose des activités qui permettront à l’enfant d’interagir avec son milieu que l’école va proposer. 

Sa caractéristique fondamentale était l’atelier-salle de classe dans lequel les enfants vaquaient librement à leurs propres occupations. Derrière le complexe d’activités individuelles se cachait un programme de travail soigneusement organisé, basé sur l’analyse des besoins fondamentaux de l’enfant. Le principe consistant à donner la priorité à l’ensemble plutôt qu’aux parties était mis en avant dans l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul, et l’on veillait à ce que les enfants aient une vision globale des expériences de la vie. La pédagogie Decroly est une pédagogie active qui s’est répandue dans le monde entier et a largement influencé les attitudes et les pratiques d’éducation des jeunes enfants.

Ovide Decroly : la biographie

Ovide Decroly (né le 23 juillet 1871 à Renaix, Belgique et décédé le 10 septembre 1932 à Bruxelles), pionnier belge de l’éducation des enfants, spécialisé ceux souffrant de handicaps physiques. Grâce à son travail de médecin, Decroly s’est impliqué dans une école pour enfants handicapés et s’est donc intéressé à l’éducation.

Cet intérêt s’est notamment traduit par la création, en 1901, de l’Institut pour enfants en besoins spécifiques, en Belgique. Decroly attribue à l’atmosphère familiale de l’école le mérite d’aider les élèves à obtenir des résultats scolaires meilleurs et plus réguliers que ceux obtenus par les élèves non handicapés dans les écoles ordinaires.

Les succès remportés dans cette école ont incité Decroly à appliquer ses méthodes à l’éducation des enfants non handicapés et c’est pour cette raison qu’il a ouvert l’École de l’Ermitage à Bruxelles en 1907.

Considérant la salle de classe comme un atelier, Decroly a fondé son programme en quatre catégories selon les besoins des enfants : l’alimentation, la protection contre le froid, la défense et le travail.

Les besoins de chacun constituaient le centre de l’étude d’une année et, dans le cadre de leurs besoins, ils encouragent les enfants à développer leurs intérêts individuels. Sa méthode porte le nom de pédagogie Decroly.

Les principes de la pédagogie Decroly

Principes du système éducatif de la pédagogie Decroly :

 L’éducation, dans son sens le plus complet, consiste à créer des conditions dans lesquelles l’enfant peut vivre – et est amené par ces conditions à vivre – aussi complètement que possible à travers chaque étape successive de son développement, rencontrant et résolvant dans sa propre expérience les problèmes de chaque étape à mesure qu’elle se présente, et acquérant ainsi le pouvoir de rencontrer et de résoudre les problèmes qui l’attendent dans les étapes ultérieures. C’est à l’école de fournir de telles conditions.

Le « plan » de la pédagogie Decroly est un modèle biologique qui se base sur les besoins d’adaptation de l’organisme humain à son environnement naturel et social. On définit les besoins des enfants en fonction du fait que l’enfant a un comportement spécifique. Il existe donc une base biologique rationnelle pour la scolarisation.

 Un programme scolaire rationnel se concentre sur la connaissance des besoins biologiques. Ces derniers fournissent les thèmes des activités d’apprentissage.. besoins de survie pour la nourriture et l’eau, la protection, la défense. La coopération au travail est nécessaire pour satisfaire les besoins de survie.

En pratique, chacun de ces quatre besoins fondamentaux d’intérêt général fait l’objet d’une étude pendant plusieurs mois de l’année scolaire. Toutes les autres activités convergent vers le thème central, le « centre d’intérêt ». Les quatre centres d’intérêt ou les besoins sont :

  • Le besoin de se nourrir
  • Le besoin de se protéger contre les fléaux
  • Le besoin de se défendre contre les différents dangers de la vie
  • Le besoin de coopération dans le travail et le développement — important comme moyen de satisfaire les trois premiers besoins.. « besoins biosociaux ».

Les principes directeurs de l’école Decroly à Bruxelles se basent sur la reconnaissance et le respect des besoins intrinsèques de l’homme et des « méta-besoins ». Fondée par le Dr Ovide Decroly (1871-1932), pédagogue expérimental, l’école se veut une éducation à la vie.. Elle s’appuie sur des principes éducatifs qui favorisent la maturation de l’intellect. Elle encourage aussi le potentiel personnel, l’intelligence sociale, les capacités et les sensibilités individuelles.

La pédagogie Decroly et la nature

En 1907, Ovide Decroly a créé l’école de l’Ermitage qui allait du jardin d’enfants aux classes secondaires. La méthode de Decroly était un programme de travail qui se base sur des centres d’intérêt et des jeux éducatifs. Il s’intéressait à la relation entre la philosophie et la psychologie. Les besoins universels de l’enfant, selon Decroly, sont :

La nourriture, la protection contre les dangers, l’endurance face aux frustrations de la vie (ce que nous pourrions appeler la résilience), le travail, le jeu, l’auto-évaluation et l’autodiscipline (ce que nous pourrions appeler l’autorégulation).

La pédagogie Decroly reposait sur le fait de passer plusieurs mois à travailler sur chacun de ces centres d’intérêt. Par exemple, l’auto-évaluation et l’autodiscipline peuvent impliquer de travailler sur la résolution de problèmes et les compétences en matière de prise de décision. Tout comme pour acquérir de la nourriture, il faut des connaissances en matière de culture, de préparation et de nutrition. Et pour se protéger, il faut des connaissances en biologie, en physiologie et en protection de la santé, et ainsi de suite. Si la terminologie peut changer, nous pouvons reconnaître la résilience, l’autorégulation, l’école forestière, l’autogestion de la santé et d’autres descriptions plus modernes de la pédagogie holistique à laquelle beaucoup d’entre nous aspirent.

La pédagogie Decroly se base sur l’observation d’enfants dans des environnements propices au plein développement de leur personnalité, de leurs capacités et de leur potentiel humain. Ainsi, les enfants étaient souvent libres de poursuivre et de développer leurs propres intérêts.

Comme beaucoup de ses contemporains (Freinet, Montessori…), Decroly pensait que les expériences et les ressources réelles étaient le meilleur moyen de se préparer à la vie. Par ailleurs, sa méthode se base sur « les principes biologiques qui sous-tendent la nécessité pour chacun d’entre nous de s’adapter à des situations sociales changeantes ». Donc, il y a un respect des besoins de chaque enfant et de sa nature humaine.

L’éducation, dans son sens le plus complet, consiste à créer des conditions dans lesquelles l’enfant peut vivre. L’enfant est amené par ces conditions à vivre aussi pleinement que possible à travers chaque étape successive de son développement,. C’est-à-dire, il rencontre et résout dans sa propre expérience les problèmes de chaque étape à mesure qu’elle se présente. Et en acquérant ainsi le pouvoir de rencontrer et de résoudre les problèmes qui l’attendent dans les étapes suivantes. C’est à l’école de fournir de telles conditions.

Pour conclure, la nature est importante pour les méthodes d’enseignement de Decroly. En plus, on doit encourager les enfants à poursuivre des activités basées sur l’observation, l’association et l’expression.

Conclusion

La pédagogie Decroly utilise un centre d’intérêt ou le besoin comme idée pivot — un « axe » du programme d’études. En plus, elle permet l’expression de la motivation spontanée. Elle sert en même temps de tremplin pour l’acquisition de connaissances en sciences naturelles et sociales.

Les étapes des opérations mentales sont suivies dans le processus d’apprentissage. D’abord l’observation, puis l’association dans le temps et l’espace. Et enfin, l’expression dans la discussion écrite et verbale.

Au cours de l’étude, le programme peut être interrompu. Et du temps peut être consacré à la recherche d’informations concernant un événement contemporain important qui est présenté d’une manière adaptée à l’âge des enfants. La documentation sous forme d’objets pour les jeunes enfants, d’images et de textes pour les enfants plus âgés, est collectée par les enfants eux-mêmes, discutée et classée selon les thèmes dominants du centre d’intérêt. En tant que réponse aux questions posées par les enfants eux-mêmes, la méthode réussit à motiver les enfants à apprendre. En tant que moyen de former les enfants à l’habitude d’un travail cohérent et intégré, la méthode permet de répondre aux exigences de l’étude intellectuelle.

Sources :

  • Badley, J.H.. Dr. Ovide Decroly  Editor Albert Decordier, Amicale Rijksbasisonderwijs, Renaix, Belgium;
  • Besse, Jean-Marie. « Ovide Decroly : Psychologue et Éducateur« . France : Éditions Privat, l4 rue des Arts, Toulouse1982;
  • A ; Binet et T. Simon. « Decroly : un modèle d’école ? » Le Binet-Simon. Collec. Psychologie de l’enfant et pédagogie . Bull. de la Soc. N° spécial. Lyon 1990 ;
  • Boon, G. Initiation générale aux idées decrolyennes et essai d’application dans l’enseignement primaire. Uccle, Brussels: Centre Nationale d’Education, Vossegat, Uccle,  Brussels 1937.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page