Tice

Pédagogie numérique : l’éducation, puis la technologie !

L’utilisation des ordinateurs en classe a fait l’objet de nombreuses recherches et spéculations. La technologie a souvent été considérée comme un outil destiné à aider à la fois les enseignants et les élèves. Mais est-ce tout ? La recherche a montré que nous apprenons différemment et nous engageons dans différents types de création de connaissances lorsque nous utilisons la technologie. L’utilisation de la technologie dans l’enseignement et l’apprentissage a alimenté les développements de la pédagogie numérique.  

Pédagogie numérique : définition

La pédagogie numérique ne consiste précisément pas à utiliser les technologies numériques pour enseigner, mais plutôt à aborder ces outils dans une perspective pédagogique critique. Il s’agit donc autant d’utiliser les outils numériques de manière réfléchie que de décider quand ne pas utiliser les outils numériques, et de prêter attention à l’impact des outils numériques sur l’apprentissage.

En d’autres termes, la pédagogie numérique est l’utilisation d’outils digitaux pour améliorer ou modifier l’expérience de l’éducation. 

Ces « outils digitaux  » peuvent aller d’une présentation PowerPoint à des MOOC complets, en passant par des classes inversées. Il peut s’agir de devoirs sur des blogs, de l’utilisation des médias sociaux en classe, de la création de syllabus et de l’utilisation par les étudiants d’outils numériques pour tester des idées. Il s’agit d’une tentative de modifier l’enseignement et l’apprentissage de diverses manières par une utilisation réfléchie de la technologie. 

Donc, il s’agit principalement d’une approche pédagogique critique qui exploite de manière réfléchie les outils numériques pédagogiques dans l’apprentissage et examine en profondeur leur impact sur les pédagogies appliquées.

De surcroît, la pédagogie numérique encourage les enseignants à laisser aux élèves l’espace nécessaire pour travailler et créer par eux-mêmes, en leur demandant d’inventer des produits qui démontrent « leur propre apprentissage » ainsi que des produits démontrant des connaissances. Cet accent mis sur la pensée critique et indépendante relie la pédagogie numérique aux idées du constructivisme :

  • Les élèves apprennent mieux lorsqu’ils participent activement (et non lorsqu’ils reçoivent passivement).
  • L’apprentissage est un processus social.
  • L’objectif de l’enseignement et de l’apprentissage est de fournir aux élèves un éventail d’expériences qui facilitent leurs connexions et la construction de leurs connaissances.

C’est le processus consistant à envisager pourquoi et comment mettre en œuvre la technologie qui peut rendre la pédagogie numérique difficile.

Trois concepts de la pédagogie numérique

La pédagogie numérique s’articule généralement autour de trois idées principales : l’intentionnalité, le co-apprentissage et l’agence, et l’enseignement transformateur.

1. L’intentionnalité

Les enseignants prennent des décisions pédagogiques intentionnelles concernant l’intégration des outils pédagogiques pour faciliter l’apprentissage. Ils utilisent l’échafaudage pour réfléchir en profondeur à leur intentionnalité lors de la création d’expériences d’apprentissage. Ils prennent en compte le contenu, y compris les concepts et les compétences, et les méthodes qu’eux-mêmes et les élèves peuvent utiliser pour atteindre les objectifs du contenu. Les éducateurs décident quelle technologie peut à la fois éclairer le contenu et soutenir la pédagogie en se posant trois questions importantes : 

  • Qu’est-ce que les élèves vont apprendre ou quelles connaissances pourraient-ils construire ?
  • Quelle(s) méthode(s) aidera (ont) les élèves à atteindre les objectifs ?
  • De quels outils et ressources les élèves ont-ils besoin pour réussir ?

Envisager intentionnellement l’utilisation de la technologie peut obliger certains éducateurs à considérer le savoir comme dynamique et à revoir leur rôle comme interactif et réactif, plutôt que directif.

Lorsque les enseignants s’engagent dans cette voie pour réfléchir, créer et concevoir des expériences d’apprentissage, ils peuvent accorder une attention particulière à l’intentionnalité qui sous-tend leurs décisions pédagogiques et trouver des occasions pour les étudiants de diriger leur propre apprentissage.

Pédagogie numérique

2. Le co-apprentissage  

La pédagogie numérique met l’accent sur les conditions permettant aux élèves d’effectuer un « apprentissage expert ». C’est à dire, les élèves apprennent à apprendre, à se fixer des objectifs et à partager ce qu’ils savent. Elle aide également les éducateurs à se développer dans leur rôle de co-apprenants. Ils se placent aux côtés de leurs élèves et parmi eux, au lieu d’être « debout et de livrer ». Elle fournit des idées aux éducateurs sur la manière de donner aux étudiants la possibilité de choisir comment apprendre et partager leurs connaissances. 

Cela suggère que lorsqu’ils pratiquent la pédagogie numérique, les éducateurs doivent offrir aux étudiants des expériences d’apprentissage qui comportent de multiples moyens d’engagement, de représentation, d’action et d’expression, que ces moyens utilisent ou non des outils numériques.

3. Un enseignement transformateur 

Le développement de la pédagogie numérique donne l’occasion aux éducateurs de (re) considérer la manière dont ils gèrent et organisent leur enseignement, y compris comment et quand les élèves entament leur processus d’apprentissage, s’appuient sur leur compréhension antérieure et appliquent ou partagent ce qui se passe en classe avec d’autres personnes de leur communauté.

L’intégration intentionnelle des outils et des technologies donne aux éducateurs la possibilité d’accroître le dialogue, le discours et la réflexion des élèves. Et aussi de franchir les murs de leurs salles de classe (ou de tout autre lieu où les élèves étudient le monde qui les entoure). Par conséquent, l’apprentissage peut se faire n’importe où, n’importe quand et dans n’importe quel modèle. 

Les outils numériques pédagogiques pour faciliter l’apprentissage

Des centaines d’outils numériques pédagogiques ont été créés dans le but de donner de l’autonomie à l’étudiant. Ils améliorent l’administration des processus académiques, et encouragent la collaboration. Ils facilitent aussi la communication entre enseignants et apprenants. Nous présentons ici les plus populaires :

Outils numériques : quelques exemples

1. Kahoot !

Kahoot ! est une plateforme éducative qui propose des jeux de questions. Grâce à cet outil pédagogique, les enseignants peuvent créer des questionnaires, des discussions ou des enquêtes qui complètent les leçons académiques. Le matériel est projeté dans la classe et les élèves répondent aux questions tout en jouant et en apprenant en même temps. Kahoot ! favorise l’apprentissage par le jeu, ce qui augmente l’engagement des élèves et crée un environnement éducatif dynamique, social et amusant.

2. ClassDojo

ClassDojo est un outil numérique pédagogique permettant d’améliorer le comportement des élèves. En effet, les enseignants fournissent à leurs élèves un retour d’information instantané de sorte que la bonne disposition en classe est « récompensée » par des points. En plus, les élèves ont une attitude plus réceptive au processus d’apprentissage. Cette application fournit des notifications en temps réel aux élèves, comme « Bravo David ! » et « +1 », pour le travail en collaboration. Les informations recueillies sur le comportement des élèves peuvent être partagées ultérieurement avec les parents. Et également les administrateurs via le Web.

3. Edmodo

Edmodo est un outil pédagogique qui met en relation enseignants et élèves, et qui est assimilé à un réseau social. Dans celui-ci, les enseignants peuvent créer des groupes de collaboration en ligne, administrer et fournir du matériel pédagogique, mesurer les performances des élèves et communiquer avec les parents, entre autres. 

4. Projeqt

Projeqt est un outil numérique. Il vous permet de créer des présentations multimédias. En plus, il dispose des diapositives dynamiques dans lesquelles vous pouvez intégrer des cartes interactives, des liens, des quiz en ligne, des timelines Twitter et des vidéos, entre autres options. Pendant une session de cours, les enseignants peuvent partager avec les élèves des présentations académiques adaptées visuellement à différents appareils.

5. Padlet

Padlet est un tableau d’affichage numérique. En plus, il permet aux participants (élèves et enseignants) de contribuer en épinglant différentes images, vidéos, fichiers texte, liens, etc. Les outils numériques pédagogiques pour la classe comme Padlet motivent les élèves à travailler ensemble et à réfléchir en équipe. Vous pouvez personnaliser l’arrière-plan (tableau en liège, tableau noir, bois, sable, etc.). Et également la mise en page (grille, flux ou forme libre), et contrôler qui a accès au tableau.

Conclusion

Du tableau noir et du papier parchemin aux tablettes et aux ordinateurs portables, la façon dont nous apprenons a complètement changé au cours du siècle dernier. 

Le principal avantage de tous ces changements est que les étudiants d’aujourd’hui se lancent dans l’avenir. En d’autres termes, il ont l’esprit ouvert et les possibilités illimitées à leur disposition. 

C’est une époque passionnante pour les étudiants !

Il devient vital d’enseigner aux étudiants non pas d’utiliser des outils en particulier. Mais la façon de choisir les outils pour leur apprentissage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page