Méthodes pédagogiques

Comment appliquer la pédagogie positive en classe ?

Chaque enfant et adolescent a droit à une croissance positive grâce à des interactions bienveillantes et sécurisantes. Un enfant se développe au contact d’autres personnes et l’estime de soi ainsi que le capital social se construisent au fil des rencontres et des expériences quotidiennes. 

En effet, la pédagogie positive nous aide à découvrir le potentiel et les besoins des enfants et des adolescents en classe afin que chacun d’entre eux puisse trouver ses forces, ses capacités et le courage de réussir dans la vie.

Pédagogie positive : définition

La pédagogie positive associe la science du bonheur à l’enseignement traditionnel. 

La pédagogie positive se fonde sur les méthodes de la psychologie positive et sur le modèle PERMA de Martin Seligman. Ce modèle aide les enfants à se développer grâce à ses cinq éléments fondamentaux :

  • Émotions positives ;
  • Engagement ;
  • Relations ;
  • Sens ;
  • Accomplissement.

La prévention de la dépression, l’amélioration du sentiment de satisfaction, l’apprentissage des émotions positives (le renforcement positif) et l’aptitude au bonheur sont les raisons pour lesquelles la pédagogie positive devrait être employée dans les écoles.

La pédagogie positive vise à enseigner des compétences qui aident à gérer le stress, établir des relations solides, améliorer l’estime de soi, développer une pensée équilibrée et un mode de vie sain. En acquérant ces compétences, les enfants acquièrent les outils nécessaires de la pédagogie positive pour réussir dans leur vie scolaire et personnelle.

Les méthodes de la pédagogie positive sont basées sur des expériences scientifiques. L’école secondaire de Geelong en Australie est la première école à avoir intégré la pédagogie positive dans son programme en 2008. L’éducation au bien-être fait partie de l’enseignement de chaque matière et ils donnent des leçons séparées pour enseigner les techniques d’amélioration du bonheur.

Par ailleurs, la pédagogie positive est une approche qui s’appuie sur le cadre de référence de la psychologie positive et humaniste mais également sur les connaissances acquises par la recherche. Elle met l’accent sur la valeur de la rencontre chaleureuse avec chaque enfant et adolescent, sur le soutien en cas de difficulté et, surtout, sur le fait de voir le bien. 

Au cœur de cette pédagogie se trouvent l’appréciation et l’enseignement des forces de caractère et des compétences socio-émotionnelles, parallèlement aux matières scolaires traditionnelles. La clé est de comprendre l’importance des émotions positives et des interactions chaleureuses pour un bon apprentissage et une bonne croissance. 

Dans la pédagogie positive, la recherche et l’apprentissage pratique peuvent être appliqués à l’ensemble de l’éducation et de l’enseignement maternel, élémentaire et secondaire. Diverses pratiques peuvent être mises en œuvre, des enfants aux personnes âgées, car chacun d’entre nous, quel que soit son âge, a besoin d’aide pour identifier ses propres points forts et bénéficier d’un retour positif et d’encouragements. 

L’approche peut également être appliquée à la maison, où la pédagogie positive soutient l’humeur positive de la famille et fournit un signal pour renforcer l’interaction.

Phrases de la pédagogie positive

Ces phrases concernent l’estime de soi, le succès, le développement personnel, le bonheur et plus encore. En effet, elles aident les élèves à développer leurs attitudes et compétences positives en fournissant des messages positifs et un soutien. Les enseignants, les parents et les conseillers peuvent tous utiliser ce terme de différentes manières :

  • J’apprécie quand tu…  
  • Bravo pour tes efforts !
  • Nous sommes des humains et nous faisons tous des erreurs.
  • Pardonne-moi.
  • Tu es aimé.
  • Tu me fais sourire.
  • Je pense à toi quand nous sommes séparés.
  • Mon monde est meilleur avec toi à l’intérieur.
  • Je ferai de mon mieux pour te protéger.
  • Parfois, je dirai non.
  • J’ai foi en toi.
  • Je sais que tu peux le faire.
  • Tu es créatif.
  • Fais confiance à ton instinct.
  • Tes idées sont valables.
  • Tu es capable.
  • Tu es méritant.
  • Vous êtes fort.
  • Tu peux dire non.
  • Tes choix sont importants.
  • Tu fais la différence.
  • Vos paroles sont puissantes.
  • Tes actions sont puissantes.
  • Tes émotions peuvent être puissantes.
  • Et vous pouvez toujours choisir vos actions.
  • Tu es plus que tes émotions.
  • Tu es un bon ami.
  • Lisons ensemble.
  • Tu es gentil.
  • Tu n’as pas besoin d’aimer ce que dit quelqu’un pour le traiter avec respect.
  • Le mauvais comportement de quelqu’un d’autre n’est pas une excuse pour le tien.
  • Tu es imparfait.
  • Tu peux changer d’avis.
  • Merci.
  • Tu peux apprendre de tes erreurs.

Les avantages de la pédagogie positive

La pédagogie positive nous permet d’exercer notre capacité à détecter les émotions positives. Et aussi d’ajouter volontairement des expériences positives à notre vie quotidienne. Au fur et à mesure que l’enfant et l’adolescent s’entraînent à découvrir leurs propres succès, ces expériences le rendent durablement plus fort. En plus, elles l’aident ainsi à se constituer un tampon contre les adversités de la vie.

Les raisons pour lesquelles la pédagogie positive revêt une telle importance dans la pédagogie à l’école sont multiples. La pédagogie positive est très bénéfique tant pour les élèves que pour les enseignants.

1. Elle diminue et prévient la dépression

Les méthodes de la psychologie positive appliquées à la pédagogie positive, par exemple la connaissance de soi, le développement de nos points forts ou la pratique de la gratitude, contribuent à accroître le bonheur et à réduire la dépression chez les étudiants.

2. Les étudiants heureux obtiennent de meilleurs résultats

Les étudiants heureux sont plus créatifs que leurs pairs, ils peuvent mieux se concentrer et jouent un rôle plus important dans la communauté. Avec les méthodes de la psychologie positive, l’éducation accroît leur motivation et leur intérêt.

3. La pédagogie positive améliore la vie et le travail des enseignants

Les élèves sont plus motivés par la pédagogie positive, ce qui rend le travail avec eux beaucoup plus facile. Elle contribue également à créer un environnement scolaire bienveillant qui prévient le développement de problèmes de comportement.

4. Elle motive les élèves

Des études montrent qu’en combinant des objectifs et des tâches avec optimisme, les élèves font preuve d’une motivation forte, constante et durable.

5. Elle améliore la flexibilité et la résilience

Les résultats de la recherche menée par l’Université de Pennsylvanie ont montré que les élèves qui avaient participé au programme développant la compétence de flexibilité étaient plus optimistes, plus flexibles, plus résistants et avaient plus d’espoir et moins de stress que leurs camarades avant les examens.

6. Améliorer le développement humain et devenir un adulte

Des recherches ont montré que la pédagogie et la psychologie positives en classe aident les enfants, en améliorant leur force personnelle et en facilitant leur bon comportement qui peut être maintenu à long terme.

Elle apprend aux enfants à rechercher le bonheur et leur fournit des techniques pour la vie quotidienne.

L’application de méthodes de pédagogie positive peut être l’antidote à la dépression et à l’anxiété ainsi qu’une solution à la façon dont nous pourrions gérer les problèmes mondiaux de nos jours.

Pédagogie positive : exemple

L’idée de voir activement le bon est au cœur de la pédagogie positive. 

La capacité à revenir sur les bons moments permet de renforcer l’expérience de la réussite et de s’en souvenir.

Les expériences de réussite constituent un sac de ressources qui apprend à l’enfant à faire confiance à ses propres compétences. Il apprend à connaître ses points forts et à croire que la réussite est également possible à l’avenir. Voici des exemples de la pédagogie positive :

  • Faire appel à votre sentiment de force et remarquer les bonnes choses qui vous entourent ;
  • Introduire le langage des points forts dans la pratique quotidienne et donner un retour sur l’utilisation des points forts ;
  • Créer des opportunités pour que les élèves puissent utiliser et développer leurs propres forces. C’est ainsi qu’ils réussiront dans leur travail scolaire et au-delà.

Les outils de la pédagogie positive

Les principes de la psychologie positive ont été utilisés pour créer plusieurs techniques d’enseignement dont l’efficacité a été prouvée à plusieurs égards. Donc, voici quelques exemples de façons d’intégrer ce modèle dans une classe ou un système scolaire.

1. La classe en puzzle

« Jigsaw classroom », ou « classe en puzzle », ou « apprentissage coopératif  avec décloisonnement en équipes d’experts » est une technique dans laquelle les élèves sont répartis en groupes sur la base d’aptitudes et de compétences communes. En plus, chaque élève se voit attribuer un sujet différent et doit trouver les élèves des autres groupes qui ont reçu le même sujet. Donc, le résultat est que chaque groupe est composé d’un ensemble d’étudiants ayant des forces différentes, qui collaborent pour effectuer des recherches sur le même sujet.

L’influence de la psychologie positive s’est même étendue à la dynamique de classe. Dans les programmes d’études influencés par la psychologie positive, les élèves ont plus de pouvoir pour choisir leur programme d’études et ils sont responsabilisés dès leur plus jeune âge. Dans ces types de classes, les élèves sont traités différemment en ce qui concerne les éloges et la discipline.

2. Tableau du comportement de la pédagogie positive

pédagogie positive : Tableau du comportement de la pédagogie positive

Ce tableau du comportement est un tableau de missions magnétique. Il utilise la pédagogie positive pour changer la vie des gens. Il aide aussi les employés, les enseignants et les parents en leur confiant des tâches quotidiennes et en les encourageant à devenir plus productifs dans leur vie de tous les jours.

Le tableau de mission Frigobloc est conçu pour aider les gens à trouver ce qu’ils aiment et à se sentir bien à ce sujet afin qu’ils soient plus susceptibles de s’y tenir à long terme. De plus, cet outil de motivation adopte une approche globale en se concentrant sur les sentiments positifs mais également sur les émotions comme le bonheur et le contentement, car ce sont celles qui se sont avérées être, à maintes reprises, de meilleures motivations que la peur ou la culpabilité.

3. Le mind-mapping

 mind-mapping
Source : Photo de Philippe Boukobza sur Flickr

Le mind mapping (représentation visuelle de l’information) est un outil polyvalent. Il peut aider les élèves dans de nombreux aspects de leur apprentissage. Il les aide également à trouver de nouvelles idées, à explorer des concepts plus en détail et à mieux comprendre les relations et les liens. Plus précisément, le mind mapping peut être utilisé pour :

  • Explorer de nouvelles idées et de nouveaux concepts

Aider les élèves à mieux comprendre les nouvelles idées en leur faisant créer une carte mentale. Cette dernière peut aider à la compréhension, car elle transmet la hiérarchie et les relations, permettant aux élèves d’avoir une vue d’ensemble.

  • Remue-méninges

Faire jaillir la créativité grâce aux cartes mentales. En plus, elles représentent un excellent outil de remue-méninges et peuvent aider les élèves à laisser libre cours à leurs pensées tout en établissant des liens importants entre les idées et les concepts.

  • Prendre des notes

Encouragez les élèves à s’engager dans une réflexion active plutôt que dans la transcription en utilisant des cartes mentales pour la prise de notes. Les élèves se concentrent sur les mots-clés et les idées au lieu de se contenter de noter ce que dit le professeur.

  • Rédiger des dissertations

Les élèves peuvent créer un plan de dissertation. Ils peuvent rassembler des arguments et des citations ou trouver des idées à l’aide de cartes mentales.

  • Mémoriser des informations

Les cartes mentales activent plusieurs niveaux d’activité cérébrale. En effet, elles constituent également un excellent outil pour aider à la mémorisation, qu’il s’agisse de mots de vocabulaire ou d’une langue étrangère.

  • Créer des présentations

Demander aux élèves d’utiliser les cartes mentales pour présenter des informations d’une manière intéressante. En plus, les élèves peuvent utiliser un logiciel de cartes heuristiques pour créer une présentation à l’avance ou en créer une sur place lors d’une présentation en direct.

Les cartes mentales sont un excellent moyen pour les élèves de rassembler toutes les informations susceptibles d’être abordées lors d’un examen, notamment les notes de cours, les chapitres de manuels et les listes de lecture.

  • Réaliser des projets de groupe

En utilisant une carte mentale, les élèves peuvent visualiser ce qui doit être fait et qui doit le faire. De surcroît, l’utilisation d’un programme de cartographie mentale en ligne est la meilleure solution pour les projets de groupe afin que les élèves puissent facilement la partager.

La pédagogie positive à l’école

Façons simples de pratiquer la pédagogie positive en classe

Vous trouverez ci-dessous quatre façons simples de créer une atmosphère de classe plus positive :

1. Toujours saluer les élèves à la porte

C’est une chose dont la plupart des enseignants sont conscients, mais qu’ils semblent oublier à cause d’un million de tâches différentes. Tout d’abord, commencer le cours par un message positif permet de faire passer immédiatement le message « je m’intéresse » aux élèves. Ils savent dès l’instant où ils entrent dans la salle que vous vous intéressez au moins à leur vie. Cela vous met également de bonne humeur. Nous voulons tous recevoir du respect et de la gentillesse. En effet, les élèves qui vous disent « bonjour » ou vous posent des questions sur votre journée font preuve de ce type de connexion personnelle que tout enseignant souhaite avoir dans sa classe.

2. Faire bouger les élèves au moins une fois par cours.

En effet, les élèves qui restent assis trop longtemps s’ennuient. Tout simplement, parce qu’ils ne bougent pas.  

Soyons clairs, il ne s’agit pas de prendre 15 minutes de cours pour aller courir un kilomètre ! Au contraire, le fait de les faire se lever une minute et de les laisser discuter entre eux peut favoriser une atmosphère incroyablement positive.  

En plus, cela vous donne l’occasion de créer des liens avec chaque élève ou petit groupe. Il existe évidemment d’autres façons de faire se lever les élèves en classe, mais c’est un autre sujet.

3. Demander à tous les élèves de faire une réflexion positive à la fin du cours.

Les élèves se souviennent souvent du tout début et de la toute fin du cours. En ayant une discussion ou en demandant simplement à chaque élève d’écrire une partie positive de ce qu’il a vécu ce jour-là, un élève peut vraiment se sentir heureux et prêt à passer à un autre cours ou à terminer la journée en se sentant bien par rapport à ce qui s’est passé pendant votre temps ensemble.  

Tous les 5 à 10 jours, l’enseignant peut faire une réflexion sur les points positifs clés qu’ils ont abordés. Les résultats peuvent être étonnants et peuvent être encore plus forts lorsque vous modélisez le processus et partagez les vôtres.

Envisagez de demander aux élèves de partager quelque chose de positif sur un autre élève en rapport avec les activités/leçons du jour. Pour éviter que les élèves ne fassent des compliments qu’à leurs amis et/ou à la même personne à chaque fois, établissez une sorte de rotation afin que, tout au long de l’année, chaque élève fasse équipe avec chacun des autres élèves au moins une fois, comme une sorte d’activité de renforcement de l’esprit d’équipe.

Vos élèves vont entrer et sortir de votre salle de classe de nombreuses fois au cours de l’année. Même si beaucoup de vos cours seront différents, le fait d’apporter une énergie positive à chaque enfant/adolescent peut faire toute la différence dans la façon dont ils perçoivent votre classe, la façon dont vous réfléchissez à votre classe et, plus important encore, cela donnera aux élèves une expérience dont ils se souviendront toujours.

4. Le jeu est puissant

Où pouvez-vous trouver de l’espace pour jouer ? Comment pouvez-vous cultiver la joie dans la classe ?

Les élèves détestent souvent l’école parce qu’elle ressemble plus à un travail qu’à un jeu. Des recherches montrent que les jeunes adolescents commencent à se désintéresser de l’école à cause de leur perception de cette distinction. Bien sûr, l’école exige du travail, mais elle peut aussi être amusante.

Transformation : 

Utiliser le jeu pour cultiver la joie dans la classe. En effet, le jeu peut prendre de nombreuses formes. Par exemple, des jeux traditionnels, des jeux de rôle ou même un petit moment de folie. 

Penser aussi à utiliser le rire comme moyen d’impliquer vos élèves. Et aussi de détendre l’atmosphère de la salle dans les moments de stress. Par exemple, utiliser des voix amusantes pendant une lecture ou transformer une leçon de mathématiques en une chasse au trésor des chiffres. Plus vos élèves auront l’impression de jouer, plus ils se sentiront connectés et excités par l’école.

En introduisant quelques petits rituels dans la routine de votre classe, vous avez le pouvoir d’inspirer un développement authentique. Et aussi d’encourager une prise de décision honnête et de responsabiliser vos élèves par des actes de soins personnels comme la méditation et le yoga. En plus, en favorisant une atmosphère de jeu, vous augmenterez l’engagement et créerez un environnement positif et joyeux. Donc, la psychologie positive est un outil puissant pour donner du sens à votre classe. Et aussi pour motiver vos élèves à réussir sur le plan personnel et scolaire.

Pédagogie positive : livre

« Apprendre autrement avec la pédagogie positive »

Nous devons enseigner à nos enfants les compétences dont ils ont besoin pour s’épanouir. Et également être compétitifs sur le lieu de travail. Les écoles se concentrant sur l’enseignement académique et non sur les compétences non techniques. Donc, ce livre vise à fournir aux parents les outils dont ils ont besoin pour enseigner ces compétences à leurs enfants à la maison.

En plus, ce livre de Audrey Akoun et Isabelle Pailleau est composé d’idées pratiques. En d’autres termes, il aide les parents qui souhaitent enseigner ces compétences à leurs enfants à la maison telles que le Mind Mapping, la gestion mentale… 

Il contient également des informations sur la manière dont les parents peuvent utiliser la pédagogie positive dans leurs foyers et leurs salles de classe. L’idée  est que si davantage de parents se concentrent sur l’enseignement de ces compétences non techniques en plus des universitaires, les élèves grandiront en ayant plus de succès à l’avenir.

Sources :

  • Ben-Shahar, T. (2007). Happier: Learn the secrets to daily joy and lasting fulfillment (1st ed.). New York: McGraw-Hill.
  • Ben-Shahar, T. (2016). Certificate in Positive Psychology. Lecture Series, Wholebeing Institute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page