Science Pédagogie

Les idées clés de la pédagogie traditionnelle

La pédagogie traditionnelle est plus centrée sur l’enseignant, en mettant l’accent sur les connaissances et les compétences de l’instructeur. Aujourd’hui, les élèves sont plus engagés et interactifs en classe. Ils peuvent présenter leurs propres idées ou opinions lors de discussions en classe, poser des questions à leurs enseignants ou collaborer avec leurs camarades de classe pour apprendre de nouveaux concepts.

Les méthodes traditionnelles d’enseignement sont souvent basées sur des cours magistraux, où l’enseignant est celui qui présente la leçon et enseigne le contenu aux étudiants. En revanche, les styles d’enseignement modernes incluent souvent des travaux de groupe ou des activités basées sur des discussions où les étudiants peuvent partager leurs propres réflexions et opinions sur ce qu’ils ont appris.

Il est clair que la pédagogie nouvelle a gagné dans les lieux de recherche et de formation. Cependant, la pédagogie traditionnelle est toujours celle qui règne aujourd’hui, mais avec un déguisement moderniste. L’axe de cette pédagogie est la transmission des savoirs.

Définition de la pédagogie traditionnelle

Le terme « pédagogie traditionnelle » fait référence aux méthodes d’enseignement traditionnelles qui ont été utilisées dans les écoles pendant de nombreuses années. La pédagogie traditionnelle est basée sur l’idée que les enseignants sont ceux qui devraient fournir des connaissances et des informations à leurs élèves. Les élèves doivent écouter, prendre des notes et poser des questions si nécessaire.

C’est une philosophie éducative qui met l’accent sur l’importance de la discipline, de la mémorisation par cœur, et de la répétition. Cela implique également l’utilisation de cours magistraux, de manuels et de devoirs pour enseigner aux étudiants.

Les caractéristiques de la pédagogie traditionnelle

Selon Jean Houssaye, la pédagogie traditionnelle peut être définie positivement par sept traits :

1. La centralité de l’enseignant

Il y a une centralité de l’enseignant dans la pédagogie traditionnelle qui est difficile à remplacer. L’enseignant établit des relations et travaille avec des enfants de capacités et de styles d’apprentissage variés.

Donc, l’enseignant est la figure la plus importante du système scolaire traditionnel. Dans ce cadre d’enseignement, le rôle de l’élève est simplement d’écouter et d’apprendre. L’enseignant est celui qui transmet toutes les informations aux élèves, qui facilite l’apprentissage et la résolution de problèmes, qui évalue les progrès des élèves.

2. Impersonnalité de la relation

Dans une salle de classe traditionnelle, l’enseignant est souvent déconnecté de ses élèves. Sa responsabilité est de transmettre des connaissances et des compétences aux élèves, ce qui peut être fait de manière robotique sans aucun attachement émotionnel.

D’une part, cela permet aux enseignants de se concentrer sur l’enseignement sans avoir à se soucier d’un lien émotionnel avec les élèves. D’autre part, cela crée un environnement où le manque d’empathie et de compréhension de l’enseignant envers les pensées et les sentiments de l’élève peut conduire à un manque de collaboration entre l’élève et l’enseignant.

3. Asymétrie stricte

Le modèle sur lequel la pédagogie s’est longtemps appuyée est celui de la stricte asymétrie. Il s’agit d’un flux de connaissances à sens unique, les enseignants décidant de quoi enseigner et les élèves recevant.

4. Transmission d’un savoir coupé de la vie

L’éducation traditionnelle ne fait pas assez pour aider les enfants à découvrir le monde et leur place dans celui-ci. S’assurer que ce que nous enseignons aux enfants est pertinent pour leur vie quotidienne.

La transmission de connaissances ou d’informations à partir de livres ou d’enseignants a été coupée de la vie dans la pédagogie traditionnelle. Cela signifie que les gens n’apprennent que ce qui se trouve sur une page, mais jamais comment cela fonctionne dans le monde réel, car ils n’ont jamais la chance de voir comment cela s’applique à la vie quotidienne.

5. Idéal éducatif très normé

L’environnement d’apprentissage traditionnel se concentre sur un idéal éducatif hautement standardisé. Cela signifie que les programmes et les supports de cours sont généralement identiques ou similaires dans diverses régions et salles de classe. Ces matériaux sont normalisés pour créer une base commune de compétences et de connaissances, ce qui contribue également à réduire les obstacles à l’apprentissage.

La pédagogie traditionnelle utilise cet idéal éducatif hautement standardisé comme cadre pour la façon dont les élèves apprennent et même les enseignants enseignent afin de créer une expérience plus unifiée pour tous les élèves fréquentant le même système scolaire. Les méthodes pédagogiques traditionnelles s’appuient fortement sur les manuels, les évaluations, les quiz, les devoirs, les cours magistraux, les devoirs, les manuels pour les enseignants et les manuels pour les étudiants pour activer ce système.

6. Dispositif bureaucratique

En effet, les écoles traditionnelles ont une structure organisationnelle et bureaucratique qui empêche les élèves de développer des compétences en pensée critique, en résolution de problèmes et en autonomie.

Ils sont obligés de suivre des programmes d’études établis et de passer des examens avec des directives rigides. En revanche, la méthode nouvelle et active se concentre sur les besoins individuels de l’enfant en lui permettant d’explorer ses intérêts et de développer son propre style d’apprentissage.

7. Modèle charismatique

L’enseignant est un expert et un modèle qui utilise une série d’astuces pour garder le contrôle sur les élèves. Un exemple de ceci est un professeur qui peut répondre facilement aux questions en classe tout en démontrant une expertise incroyable sur son sujet. Cela contraste avec le modèle expert où les étudiants sont moins susceptibles d’être impressionnés et plus susceptibles d’examiner de manière critique les connaissances et les croyances de l’enseignant.

Pédagogie nouvelle et traditionnelle

La prolifération des pédagogies alternatives comme moyen d’éducation n’est pas nouvelle. Cependant, la pédagogie traditionnelle règne aujourd’hui, sans conteste, dans les pratiques. Même si elle peut se déguiser sous des couleurs modernistes, son axe essentiel demeure : transmettre des savoirs. Voici quelques différences entre ces deux pédagogies :

La pédagogie traditionnelle

  • Dans la pédagogie traditionnelle, l’enseignant est la figure centrale qui guide et informe les apprenants. Le rôle de l’apprenant est passif : il est là pour être enseigné.
  • La relation est verticale, dans laquelle l’élève est un objet d’enseignement. Dans ce cadre, l’apprentissage commence et se termine selon les termes de l’enseignant et il n’y a aucune attente pour la participation des élèves.
  • La pédagogie traditionnelle échoue souvent à intégrer ce qui est enseigné en classe avec la vie quotidienne de l’apprenant. Cela conduit à une déconnexion entre ce que l’élève apprend en classe et ce qu’il apprend par d’autres moyens comme les médias en dehors de l’école.
  • Dans la pédagogie traditionnelle, les enseignants partaient d’un savoir préétabli et arrivaient à enseigner ce qu’ils avaient appris.
  • Il faut aussi le charisme de l’enseignant pour canaliser les cours. L’enseignant doit être capable d’inspirer ses élèves et de leur donner envie d’apprendre.

La pédagogie nouvelle

  • La pédagogie nouvelle prône la participation active des individus à leurs apprentissages. Cela aide également les étudiants à améliorer leurs compétences et à s’assurer qu’ils peuvent apprendre rapidement de nouvelles choses.
  • Elle tient compte de l’individualité des élèves. La différence entre les élèves est prise en compte, de sorte qu’il est possible d’atteindre un meilleur degré d’intérêt entre eux et d’augmenter leur estime de soi.
  • L’un de ses grands principes de la pédagogie nouvelle est que l’apprentissage part de ce qui entoure l’enfant. L’objectif est que les enfants interagissent avec leur environnement de manière naturelle afin de développer des compétences qui seront cruciales pour leur avenir.
  • Dans la nouvelle pédagogie, la socialisation prend une place importante. Les enfants doivent être capables d’interagir avec les autres et de communiquer afin de développer leurs compétences sociales.
  • En d’autres termes, ils ne sont plus simplement enseignés à partir d’un manuel, mais apprennent et partagent des connaissances grâce à la communication avec leurs pairs.
  • L’apprentissage n’est pas centré sur le stockage des connaissances, mais aussi sur l’expression corporelle et l’art.
  • Ces pédagogies cherchent à éveiller tous les sens de l’enfant et lui permettent de se développer sous différents aspects. Ces pédagogies recouvrent un éventail de pratiques plus physiques qu’intellectuelles, mais elles peuvent aussi conduire à des changements de personnalité ou de comportement en déclenchant de nouvelles émotions et sensations que les enfants ne connaissaient pas auparavant.
  • Les enfants apprennent mieux grâce à l’apprentissage pratique, c’est pourquoi cette idée de commencer par un défi, puis de les laisser travailler à leur propre rythme afin qu’ils puissent profiter du processus fonctionne. (pédagogie par projet)

Les avantages et les inconvénients de l’éducation traditionnelle

Malgré les nombreux avantages que nous offre l’éducation traditionnelle, il y a aussi certains inconvénients dont nous devons tenir compte.

L’éducation traditionnelle est la pierre angulaire de notre société. Il donne aux gens une chance d’apprendre et de grandir. Mais il y a aussi beaucoup d’inconvénients qui nous obligent à repenser notre système. Aujourd’hui, il y a une demande croissante pour des personnes qui peuvent faire plus que simplement enseigner – alors qu’adviendra-t-il de ces professionnels dans les prochaines années ?

Les avantages de l’éducation traditionnelle

L’avantage de la pédagogie traditionnelle est qu’elle sert de guide aux enseignants en éducation. Voici quelques avantages de cette pédagogie :

  1. L’éducation traditionnelle donne également aux étudiants les connaissances et les compétences essentielles dont ils ont besoin pour réussir dans leur carrière et dans leur vie.
  2. La pédagogie traditionnelle est facile à mettre en œuvre pour l’enseignant car elle n’a pas besoin de matériel supplémentaire ou d’activités élaborées comme le font d’autres méthodes, ce qui la rend plus rentable et plus rapide.

Actuellement, c’est le plus répandu dans les salles de classe à travers le monde avec sa facilité d’application, son faible coût et sa flexibilité.

  1. Cette pédagogie vise à maximiser le temps consacré à l’apprentissage, ce qui permet aux élèves de consacrer plus de temps à des choses qu’ils aiment.
  2. Certains étudiants peuvent acquérir plus de connaissances et avoir plus de culture.
  3. L’apprentissage est structuré et simple.

Les inconvénients de l’éducation traditionnelle

La pédagogie traditionnelle considère l’apprentissage comme une progression linéaire, souvent inadaptée au monde moderne. En plus, elle limite les étudiants à apprendre d’une manière particulière avec un certain contenu. Voici d’autres inconvénients de cette pédagogie :

  1. L’éducation traditionnelle ne permet pas aux élèves d’apprendre à leur propre rythme.
  2. Dans une pédagogie traditionnelle, l’élève est passif dans le processus. Ils ne sont pas autorisés à participer activement au processus d’apprentissage, mais sont autorisés à observer et à prendre des notes.
  3. Certaines connaissances sont inutiles car l’enfant ne sait pas les appliquer, les utiliser en situation réelle.
  4. L’enfant doit moins réfléchir. En d’autres termes, il suffit d’écouter, de mémoriser et de reproduire. Il est donc difficile pour les élèves de se forger leurs propres opinions à partir des points de vue des autres. L’enseignant n’a pas à s’efforcer d’enseigner aux élèves comment penser par eux-mêmes et comment apprendre les choses, car on suppose qu’elles ne sont que le produit de ce qu’ils apprennent à l’école toute la journée.
  5. L’enfant apprend sans plaisir. Cela a été critiqué pour son manque d’attention aux besoins individuels des enfants, ainsi que pour son accent sur l’apprentissage par cœur et la mémorisation.
  6. Dans la pédagogie traditionnelle, l’accent est mis sur le processus d’apprentissage et sur le contenu. L’objectif est de construire des machines à savoir plutôt que de s’engager dans un développement comportemental et relationnel.
  7. L’enseignant s’occupe souvent à parler et n’a pas le temps d’observer les lacunes de ses élèves. Par conséquent, cela peut conduire à un manque de rétroaction pédagogique et à un modèle d’apprentissage « taille unique ».

Livres sur la pédagogie traditionnelle

Pédagogie traditionnelle. Une histoire de la pédagogie

Pédagogie traditionnelle. Une histoire de la pédagogie

« Pédagogie traditionnelle. Une histoire de la pédagogie » est un livre qui se penche sur l’histoire de l’éducation de la Grèce antique à nos jours. L’auteur, Jean Houssaye, parle des enseignants qui l’ont inspiré et de son parcours dans le domaine de l’éducation.

En plus, l’auteur donne une définition à la pédagogie traditionnelle et précise ses caractéristiques. En effet, ce livre porte sur une mise en perspective des pratiques éducatives et des styles d’enseignement à différentes époques. Il fournit aussi des connaissances sur certains enseignants célèbres et leurs méthodes qui sont toujours d’actualité. Donc, le but est que les éducateurs puissent apprendre de leurs erreurs.

Dans le même esprit, l’ouvrage comprend aussi une  » Petite histoire des savoirs sur l’éducation « . Comment et par qui se sont construits au fur et à mesure les savoirs théoriques sur l’éducation ? Qui est source de savoirs sur l’éducation et dans quel contexte ? De l’Antiquité à la post-modernité, ce qui nous est ainsi donné à voir. C’est une fresque des conditions et des figures qui ont prévalu tout au long des siècles en matière de fabrication de ces savoirs sur l’éducation.

Pédagogie progressiste: Éducation traditionnelle et éducation nouvelle

Pédagogie progressiste: Éducation traditionnelle et éducation nouvelle

Dans ce livre, l’auteur Georges Snyders explique comment améliorer la pédagogie traditionnelle. Et qu’il y a des changements majeurs à venir dans l’éducation.

Ce livre se base sur une perspective opiniâtre. Cela signifie que vous devez vous attendre à y voir de nombreuses idées peu orthodoxes. Il ne s’agit pas d’un guide pratique sur la façon d’apprendre. Mais plutôt d’un point de vue personnel sur l’avenir de l’éducation.

Conclusion

Certaines personnes pensent que la technologie a pris le dessus et que les méthodes traditionnelles sont dépassées. Cependant, ce n’est pas le cas. La pédagogie traditionnelle reste une pratique dominante dans les écoles. C’est le même depuis de nombreuses années, et bien qu’il puisse y avoir quelques défauts. C’est toujours un moyen très efficace d’enseigner aux étudiants.

L’utilisation de la pédagogie traditionnelle dans les écoles n’est peut-être pas la meilleure pour chaque élève. Et certains disent que c’est la responsabilité des éducateurs de fournir une éducation qui répond aux besoins de leurs élèves.

Sources :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page