Conseil de carrière

Pourquoi les enseignants sont-ils moins respectés qu’avant ?

Les enseignants sont une facette extrêmement importante de toute société, et leur rôle y est à la fois significatif et précieux. Ils jouent un rôle extraordinaire dans la vie des enfants pendant les années formatrices de leur développement et leur importance ne peut être sous-estimée. Ils s’impliquent dans la formation de leurs élèves pour en faire des citoyens responsables de leur pays.

Avant, associé au prestige de sa profession, le respect à l’enseignant de la part de la société était naturel . Mais, ces dernières années, les enseignants sont confrontés à de nombreuses difficultés, et perte de respect à cause de différentes raisons:

Des parents rois

Le problème se pose quand le rôle de l’enseignant est dévalorisé et quand la famille tente de mettre son enfant au même niveau que son enseignant. Bref, Le travail des professeurs n’est plus reconnu à sa juste valeur, ni par les élèves ni par leurs parents. Les parents se sentent autorisés à juger le travail des enseignants, à leur dire vous devriez faire ça, et même vous devez faire ça. Pour eux, la parole de leur enfant est sacrée. Ils ne peuvent pas envisager que le ressenti de l’enfant n’est pas forcément la réalité de la classe. Alors, elles se surprennent à réfléchir à tout, au thème de la sortie organisée, pour ne froisser personne.

Les parents ne comprennent pas vraiment ce que font les enseignants en classe. Tout le monde est allé à l’école, et donc tout le monde est censé comprendre ce qui s’y passe, et cela ne semble pas si difficile. Vous vous présentez cinq jours par semaine pendant six heures par jour, vous parlez un moment et vous rentrez tôt chez vous. Peu importe de pouvoir communiquer avec les enfants, sans parler de l’élaboration de plans de cours et de notes de notation, sans parler des difficultés à comprendre le fonctionnement de l’esprit de vos élèves, sans parler de la théorie et de la pratique (difficile) de la pédagogie, et surtout de la montée en puissance. tracas administratifs et de sécurité. Vu de l’extérieur, il semblerait que les professeurs ont un concert pépère. Bien sûr, si la plupart des parents essayaient d’enseigner pendant quelques semaines, leurs perspectives pourraient changer, mais les chances que cela se produise sont plutôt minces.

Par ailleurs, les parents sont souvent eux-mêmes des enfants gâtés, habitués à suivre leur propre chemin sans essayer de comprendre pourquoi le monde ne s’organise pas seulement à leur convenance. Ces gens sont impolis, exigeants, hostiles aux gens de service, et malheureusement, ils considèrent les enseignants comme des serviteurs dont la responsabilité première est d’agir en tant que nounou et, oh oui, aussi enseigner quelque chose en cours de route. Ces parents blâmeront souvent les enseignants pour le manque de manières ou de discipline des enfants, ignorant complètement le fait que c’est leur responsabilité, pas celle de l’enseignant. Le résultat, bien sûr, est que les enfants de ces parents finissent par être les enfants gâtés d’enfants gâtés – une mauvaise combinaison.

Des enfants indisciplinés

On sait que l’enquête PISA évalue le comportement des élèves en classe. L’Hexagone fait bien partie des pays où les élèves sont les plus indisciplinés. Si on les compare aux autres pays de l’OCDE, les élèves français sont plus souvent préoccupés  par les problèmes de disciplines qui perturbent l’enseignement. Ainsi, un élève sur deux a déclaré dans PISA 2019 qu’il y avait du bruit et du chahut dans la plupart ou la totalité des cours – à comparer avec un élève sur trois en moyenne dans les pays de l’OCDE.

On sait que beaucoup d’enseignants ne recommanderaient pas leur métier à leurs enfants. Cela réveille les doutes d’une profession qui en a déjà trop.

L’image de l’enseignant dans la société

La manière dont les enseignants sont respectés par rapport aux autres professions peut être un marqueur clé pour déterminer leur statut global dans un pays donné. En Chine et en Malaisie, la profession enseignante est souvent placée au même niveau que les médecins. En Finlande, le public aligne l’enseignement sur le travail social. D’autres pays classent l’enseignement aux côtés des bibliothécaires. Ce ne sont là que quelques-unes des conclusions du Global Teacher Status Index 2018, une enquête mondiale menée auprès du grand public et des éducateurs de 35 pays sur la situation de la profession enseignante dans le monde.

Les chercheurs ont déclaré que les données de 2018 montrent une relation positive claire entre le statut / le respect des enseignants et les résultats des élèves, tels que mesurés par les scores du Programme international d’évaluation des élèves (PISA).

La Chine et la Malaisie ont le score le plus élevé de l’indice 2018, 100 et 93 respectivement. Taïwan – le seul autre pays qui place les enseignants au même niveau que les médecins – est troisième. La Russie et l’Indonésie complètent le top cinq. En bas du classement se trouvent l’Argentine (23,6), le Ghana (18,9), l’Italie (13,6), et le Brésil.

Source: https://www.nea.org/advocating-for-change/new-from-nea/where-do-teachers-get-most-respect

L’enquête a également révélé une corrélation claire entre le niveau de respect des enseignants et la probabilité que les parents encouragent leur enfant à entrer dans la profession. Et cela  même si l’on tient compte des niveaux de rémunération, ce qui donne à penser que le salaire des enseignants a peu d’impact sur la décision d’un parent d’encourager l’enseignement.

Politique contre les enseignants

La politique peut également être une raison pour laquelle les enseignants sont moins respectés. Avant les baby-boomers, l’éducation était un marasme politique. Les conseillers scolaires ont été élus, c’est vrai, mais peu de gens avaient des informations à leur sujet et moins encore s’en préoccupaient. Les politiciens aux échelons supérieurs du gouvernement avaient peu d’intérêt pour l’éducation et peu de raisons d’y prêter attention. Une fois que les baby-boomers ont eu des enfants dans le système, tout cela a changé. Tout ce qui est important pour les baby-boomers (nés à peu près entre 1947 et 1967) devient important pour les politiciens qui veulent être élus, de sorte que les politiciens au niveau fédéral et surtout provincial ont découvert l’éducation comme une question brûlante. Malheureusement, cette attention ne s’est pas avérée anodine. Lorsqu’un premier ministre annonce qu’il veut être connu comme le «premier ministre de l’éducation» Il lui incombe de s’assurer que la province est très impliquée dans l’éducation. Cela a conduit à ce que les programmes et même les leçons quotidiennes soient dictés par les bureaucrates des ministères provinciaux et, par conséquent, les besoins uniques des étudiants ont été ignorés. La plupart de ces bureaucrates sont longs en idées et en théorie, mais ont très peu d’expérience réelle. Trop souvent, ils suivent la direction insensée de gens ignorants.

Pire encore, lorsque les choses semblent être mauvaises dans le système éducatif, il faut trouver des boucs émissaires pour détourner le blâme des élus qui étaient si désireux de prendre les rênes. Malheureusement, les enseignants font une cible pratique. Encore une fois, peu importe que les enseignants fassent ce que les ministères de l’éducation leur demandent de faire. C’est une décision politique facile de peindre: les enseignants comme étant paresseux et, par inférence, étant responsables des maux perçus du système éducatif. C’est ce qu’ont fait un certain nombre de premiers ministres de toutes les allégeances politiques, en se battant, souvent délibérément, avec les enseignants pour marquer des points politiques et montrer à quel point ils sont durs.

Sources :

  • https://www.linkedin.com/pulse/why-teachers-losing-respect-from-students-10-reasons-prathamesh-churi
  • OECD (2019), PISA 2018 Rresults (Volume I): What Students Know and Can Do, PISA, OECD Publishing, Paris
  • https://teachmag.com/archives/128
  • https://www.nea.org/advocating-for-change/new-from-nea/where-do-teachers-get-most-respect

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page