Science Pédagogie

Processus d’apprentissage : principes de base à connaître

Le processus d’apprentissage consiste à acquérir un savoir, un savoir-faire ou une connaissance, en vivant ou en observant une série d’expériences.

Ce processus peut avoir lieu n’importe où, et à n’importe quel âge, individuellement ou en interaction avec d’autres individus.

Connaître les différents processus d’apprentissage des élèves est essentiel pour permettre à l’enseignant ou au formateur de choisir la méthode la plus adaptée à son élève.

Les trois phases du processus d’apprentissage

Les 3 phases du processus d’apprentissage sont les suivantes :

  • La transmission : c’est à dire la manière dont on va choisir de transmettre l’information, et notamment le choix du support pédagogique qui sera le plus adapté à l’élève concerné.
  • La rétention : c’est la capacité qu’aura l’élève de retenir l’information. Elle dépend à la fois de son degré d’implication dans l’apprentissage en cours et de sa capacité de concentration.
  • La restitution :  il s’agit de la façon dont l’élève va pouvoir mémoriser cette nouvelle connaissance ou compétence et comment il saura ensuite la réutiliser de manière appropriée.

Les étapes du processus d’apprentissage

Il existe 4 grandes étapes dans le processus d’apprentissage :

  • L’accès à l’information : il faut choisir par quel moyen l’élève va accéder à un nouvel apprentissage. Par exemple, il peut le faire avec l’aide d’une autre personne, ou en utilisant un livre, ou en faisant une recherche sur internet..
  • Le traitement de l’information : les nouvelles informations reçues doivent analysées correctement par l’élève pour qu’il puisse s’en faire une représentation adaptée.
  • La réalisation :  c’est la mémorisation d’un concept ou l’acquisition d’une nouvelle compétence par l’élève.
  • L’expérimentation : il s’agit pour l’élève de mettre en pratique ce qu’il vient d’apprendre en utilisant ce nouvel apprentissage dans une situation similaire ou même différente.

Les différents processus d’apprentissage des élèves

Il est possible de choisir parmi différents processus d’apprentissage en fonction des besoins de l’élève :

L’apprentissage par répétition

Une méthode active qui consiste à reproduire une action.

L’apprentissage par association

Il s’appuie sur une information déjà acquise, qui sert de repère, à laquelle on associe une nouvelle connaissance.

l’apprentissage par induction

C’est une méthode démonstrative qui sollicite le raisonnement de l’élève.

L’apprentissage par essais et erreurs

Il utilise le retour d’expérience pour progresser. L’élève devra faire plusieurs tentatives et il commettra des erreurs avant de parvenir à trouver une solution adéquate.

Lire aussi : Pourquoi la pédagogie de l’erreur est une source d’apprentissage ?

l’apprentissage par explication

Une méthode théorique qui peut se transmettre oralement, visuellement ou par écrit. C’est le cas du mode d’emploi qu’on consulte pour savoir comment utiliser un nouvel appareil par exemple.

L’apprentissage par imitation

Il permet de reproduire un savoir ou un comportement suite à une observation. C’est tout simplement ce que font les bébés par exemple , lorsqu’ils apprennent à parler en écoutant leurs parents.

l’apprentissage par immersion

Il consiste davantage à s’imprégner d’une culture en vivant dans les conditions réelles, pour apprendre une nouvelle langue par exemple. On peut également se rendre dans un pays pour y découvrir dans les meilleures conditions sa gastronomie.

Les processus d’apprentissage en psychologie

Le processus d’apprentissage en psychologie est traité de manière légèrement différente. Cependant, on retrouve dans cette approche de nombreux points communs avec les processus d’apprentissage déjà vus ci-dessus.

En psychologie, le processus d’apprentissage se définit plutôt comme la capacité d’un individu à s’adapter à son environnement pour y survivre et pouvoir perpétuer son espèce.

Voici donc comment la psychologie classe les différents processus d’apprentissage :

L’apprentissage associatif

Ce type d’apprentissage va associer au contraire non pas un seul stimulus mais plusieurs informations entre elles pour aboutir à une réponse précise.

L’apprentissage non associatif

L’apprentissage non associatif par habituation ou sensibilisation met en relation un stimulus unique à une réaction. C’est par exemple un signal de danger qui va déclencher un comportement de fuite afin d’éviter d’être blessé ou tué par un prédateur.

L’apprentissage significatif

En effet, l’apprentissage significatif va utiliser une ou des connaissances déjà bien ancrées comme point de repère pour y ajouter une nouvelle information et mieux la mémoriser.

L’apprentissage coopératif

L’apprentissage coopératif permet quant à lui un travail en équipe où chaque individu participe à l’élaboration de nouveaux apprentissages dans un but commun.

L’apprentissage émotionnel

Ce type d’apprentissage repose sur des stimuli affectifs. C’est à dire que l’élève retiendra d’autant mieux une nouvelle connaissance lorsque cette dernière est délivrée par une personne qu’il apprécie beaucoup. Sa motivation et sa concentration se trouveront améliorées si l’élève se trouve dans un environnement sécurisant et que le sujet l’intéresse particulièrement.

L’apprentissage observationnel

L’apprentissage par procuration ou observationnel ne demande aucun effort particulier à l’élève qui apprend donc sans s’en rendre compte. C’est ainsi que les jeunes enfants vont acquérir des valeurs morales. Ils vivent simplement avec les adultes qui les entourent et en voyant comment ils se comportent au quotidien.

L’apprentissage par la découverte

L’apprentissage par la découverte peut se faire tout seul lorsque l’élève explore son environnement par lui-même et y effectue des manipulations. Cependant, même si l’enseignant ne participe pas activement à l’apprentissage au moment où celui-ci a lieu, il a un rôle essentiel à jouer en amont. En effet, il doit préparer au mieux cet environnement pour le rendre à la fois sûr et propice aux apprentissages par son aménagement.

L’apprentissage par la mémoire

L’apprentissage par la mémoire consiste enfin à apprendre par cœur des connaissances en utilisant divers moyens mnémotechniques. Il faudra veiller à choisir le support pédagogique le plus adapté à l’élève pour obtenir la meilleure mémorisation possible. Certains élèves préfèrent les informations visuelles. D’autres préfèrent les informations auditives. Pour d’autres encore, il est nécessaire de toucher ou manipuler du matériel pour intégrer de nouvelles connaissances.

Conclusion

Le processus d’apprentissage est une notion complexe, mais qui est très utile à comprendre, si l’on veut proposer à ses élèves la méthode pédagogique la plus adaptée à leur situation personnelle.

Il ne suffit donc pas d’appliquer toujours le même mode opératoire pour obtenir des résultats avec tous ses élèves.

Chacun peut apprendre tout au long de sa vie. Il existe plusieurs processus pour acquérir une nouvelle compétence ou une nouvelle connaissance. Il est important de comprendre les différents processus d’apprentissage. Le but est de choisir celui qui convient le mieux à son profil personnel et à ses besoins.

Tout le rôle majeur de l’enseignant consiste donc à choisir la ou les méthodes qui conviendront le mieux à son élève. Il lui apporter une expérience agréable et productive.

A vous maintenant d’essayer de nouveaux processus d’apprentissage avec vos élèves ! Ainsi en tant qu’enseignant vous aurez aussi la chance de pouvoir améliorer chaque jour votre pratique au contact de vos élèves.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page