Activités et ressources

Production d’écrit CP : GUIDE pratique

L’enseignement de la production d’écrit en CP peut sembler un défi de taille pour les enseignants. Il s’agit d’une tâche complexe qui nécessite une planification attentive et une mise en œuvre adéquate. Cependant, malgré les difficultés, il est possible d’enseigner efficacement la production d’écrit en CP en suivant les bonnes méthodes et en adoptant une approche structurée. 

En lisant cet article, vous découvrirez que vous pouvez enseigner la production d’écrit en CP facilement, et que vous pourrez obtenir des résultats encourageants pour vos élèves.

Qu’est-ce que produire un écrit au CP ?

La production d’écrit en CP peut commencer par l’encodage de mots, comme une dictée muette où une image représente un mot. Les enseignants utilisent déjà cette technique en maternelle et les enfants en sont familiers.

Ensuite, la production d’écrit peut évoluer vers des formes plus complexes à mesure que les compétences de l’enfant en matière de lecture et d’écriture se développent. Cela peut inclure la dictée à haute voix, l’utilisation de la grammaire et des conventions de l’orthographe pour produire des phrases et des textes plus longs, ainsi que la pratique de l’écriture créative telle que les histoires ou les descriptions. 

L’objectif est de permettre à l’enfant de développer ses compétences linguistiques, de communiquer de manière claire et cohérente à l’écrit et de cultiver sa confiance en sa capacité à produire des textes de qualité.

Quels sont les objectifs pour une production d’écrit CP ?

La production d’écrit au CP vise à renforcer les compétences linguistiques de l’enfant et à le préparer à la communication écrite. En commençant par des activités simples telles que l’encodage de mots, l’enfant peut développer sa confiance en sa capacité à produire de l’écrit. Au fil du temps, les enseignants peuvent guider les enfants vers des activités plus complexes, telles que la rédaction de phrases et de textes plus longs, en utilisant des connaissances en grammaire et en orthographe.

Par ailleurs, la production d’écrit permet à l’enfant de réviser et d’améliorer ses productions écrites, en prenant en compte les erreurs et les opportunités d’amélioration. On peut accomplir cela en travaillant sur des écrits courts, tels que des phrases ou des récits, qui permettent aux élèves de mettre en pratique les connaissances acquises en matière de grammaire et de convention de l’orthographe.

Enfin, la production d’écrit au CP aide les élèves à acquérir de nouvelles connaissances et compétences en matière d’écriture, en travaillant sur divers types de textes, tels que les descriptions, les histoires ou les poèmes. Les enseignants peuvent également inclure des activités créatives pour encourager la créativité et la pensée imaginative de l’enfant.

En somme, les objectifs de la production d’écrit au CP sont de développer les compétences linguistiques, de renforcer la confiance en soi de l’enfant dans sa capacité à produire de l’écrit et de favoriser l’acquisition de nouvelles connaissances et compétences en matière d’écriture.

Les attendus des programmes en fin d’année de CP en production d’écrits

Les attendus des programmes de Français en fin d’année de CP en production d’écrits incluent la capacité des élèves à:

  • Reconnaître différents types de textes tels que les textes documentaires, les contes, les poèmes, les lettres et les recettes.
  • Formuler et écrire une phrase pour résoudre un problème en mathématiques.
  • Écrire un nouvel épisode à une histoire répétitive.
  • Orthographier correctement les accords des noms et des adjectifs.
  • Utiliser des connecteurs tels que « mais », « puis », et « et » pour organiser leur texte.
  • Écrire des textes courts de 3 à 5 phrases, comme décrire une série d’images.
  • Utiliser leur cahier de référence ou les affichages de la classe pour écrire leur texte et corriger leurs erreurs.

Ces compétences sont cruciales pour les élèves en fin d’année de CP et leur permettent de se préparer pour les années d’apprentissage à venir en français.

Repères annuels de progression en production d’écrit CP

1. Des activités ritualisées

Dans la continuité du travail de l’école maternelle sur les premiers essais d’écriture, les élèves continuent d’écrire dès le début de l’année scolaire en CP. Ils écrivent régulièrement à travers des activités ritualisées telles que l’écriture d’un mot, d’un groupe de mots, d’une phrase du jour, etc. 

Cette pratique fréquente de l’écriture permet aux élèves de développer leur confiance et leur dextérité en matière d’écriture, tout en renforçant leurs compétences linguistiques et orthographiques. De plus, en écrivant régulièrement dès le début de l’année, les élèves peuvent mieux se préparer pour les activités d’écriture plus complexes qui les attendent tout au long de leur parcours scolaire.

2. Comprendre la démarche d’écriture de textes

Le professeur guide fortement les élèves pour les aider à comprendre la démarche d’écriture de textes. Dès le début de l’année scolaire, les enseignants encadrent des activités ritualisées d’écriture telles que l’écriture d’un mot, d’un groupe de mots ou d’une phrase du jour. Les élèves effectuent ces activités d’écriture. Les échanges préparatoires sont considérés comme importants pour le développement de l’autonomie des élèves. Pour les élèves encore peu autonomes, le professeur peut transcrire leurs propos. Les enseignants expliquent explicitement l’apprentissage de la planification d’un écrit, en mettant l’accent sur la réflexion sur les idées, leur organisation, la chronologie, la syntaxe cohérente des phrases et les répétitions.

3. Ecrire des textes courts

Les élèves écrivent des textes courts d’une à cinq lignes en lien avec l’apprentissage de la lecture. Ils s’inspirent des textes lus pour les adapter sur quelques points. Ils peuvent également écrire des textes plus longs sous forme de dictée à l’adulte. Les enseignants explorent les genres et formes de textes pour déterminer leurs caractéristiques. Les élèves améliorent leur utilisation des connaissances de la langue au fil de l’année grâce à des outils tels que les affichages, les cahiers de référence, les répertoires, etc. À l’oral, ils peuvent énoncer les phrases à écrire sans erreur, en maintenant la cohérence d’un récit court.

4. La révision des écrits

Les élèves apprennent également à revisiter leur écrit pour l’améliorer et à corriger leurs erreurs. Ils peuvent utiliser des outils tels que des listes de mots ou des affichages pour vérifier l’orthographe, la grammaire et la ponctuation. L’enseignant peut également fournir des commentaires et des corrections pour aider les élèves à progresser. 

Enfin, les élèves apprennent à lire et à comprendre leurs propres écrits ainsi que ceux des autres élèves, ce qui renforce leur compréhension de la langue française. En somme, les attendus des programmes de Français en fin d’année de CP en production d’écrits visent à développer les compétences de lecture, d’écriture et de compréhension de la langue française chez les élèves.

Les élèves bénéficient d’un enseignement fort du professeur qui les aide à utiliser les outils de la classe pour améliorer leur écrit. Dès le début de l’année, le professeur guide les élèves à travers la lecture à voix haute de leur travail pour repérer les erreurs de sens et de cohérence dans leur écrit. La révision de l’écrit permet aux élèves de se concentrer sur la correction de l’orthographe. Progressivement, ils peuvent identifier les erreurs eux-mêmes en comparant avec d’autres textes écrits et les corriger en utilisant les outils disponibles dans la classe.

Télécharger Production écrite au cycle 2 : Les programmes, les repères annuels de progression et les attendus de fin d’année PDF

production d'écrit CP

Exemples de progression de production de l’écrit au CP

Voici quelques exemples :

Méthodologie pour la production d’écrits 

Cette méthodologie de progression en CP pour la production d’écrit comprend un sommaire détaillé des situations d’apprentissage, des dispositifs pédagogiques, des objectifs et des outils à utiliser. Elle inclut également plusieurs annexes pour soutenir le développement des compétences d’écriture des élèves.

  • Annexe 1: la dictée à l’adulte se concentre sur l’amélioration de la capacité de l’élève à écouter et à reproduire des mots et des phrases correctement.
  • Annexe 2: L’écriture tâtonnée comprend deux aspects: l’écriture inventée et l’écriture accompagnée. Elle permet aux élèves de développer leur capacité à produire des mots et des phrases par eux-mêmes.
  • Annexe 3 et 4: les boîtes à mots simples et complexes fournissent des listes de mots pour aider les élèves à développer leur vocabulaire et leur capacité à écrire.
  • Annexe 5: Le code couleur de correction aide les élèves à identifier et à corriger les erreurs dans leur production d’écriture.
  • Annexe 6: La grille critériée de relecture offre une structure pour la correction et la révision des écrits des élèves.
  • Annexe 7: Un exemple de production d’élève permet aux enseignants de voir comment les compétences d’écriture des élèves peuvent se développer au fil du temps.

Cette méthodologie de progression fournit un cadre complet pour la production d’écrit en CP, en intégrant différents outils et activités pour aider les élèves à atteindre leurs objectifs d’apprentissage.

Télécharger méthodologie pour la production d’écrits 

Progression production de l’écrit CP -2022 2023 – Zaubette 

L’enseignante Zaubette propose une progression actualisée en production d’écrits CP. Cette progression se déroulera en 3 étapes, une par trimestre de l’année scolaire.

  • 1er trimestre : Les élèves écriront de courtes phrases à partir d’une ossature de phrase donnée, modifiée grâce aux glossaires.
  • 2ème trimestre : Les élèves écriront des phrases avec plus de liberté, autour d’un son complexe étudié en lecture, avec l’aide de glossaires par « son ».
  • 3ème trimestre : Les élèves écriront leurs premiers petits textes autour des aventures d’un Petit Ours, avec un glossaire associé aux images.

Les articles détaillant la démarche pour chaque trimestre se trouvent dans un document accessible via un lien.

Télécharger « 2022 2023 Progression production de l’écrit CP – Zaubette PDF

Progression de France Barbot – PEMF 

France Barbot propose une progression divisant « Produire de l’écrit » en trois périodes, avec des objectifs et des activités spécifiques pour chaque période.

1ère période : Apprentissage des fondamentaux

  • Objectifs : Acquérir les bases du code graphique et du vocabulaire pour écrire les premiers mots.
  • Activités : Écriture de mots simples en utilisant les lettres de l’alphabet, reconnaissance des mots écrits, reconnaissance des sons des lettres.

2ème période : Construction de phrases simples

  • Objectifs : Construire des phrases simples en utilisant les mots appris précédemment.
  • Activités : Écriture de phrases simples à partir de mots connus, lecture de phrases simples, compréhension de phrases simples.

3ème période : Écriture de textes plus complexes

  • Objectifs : Écrire des textes plus complexes en utilisant les compétences acquises précédemment.
  • Activités : Écriture de textes courts, utilisation de connecteurs pour construire des textes plus longs, lecture de textes plus longs, compréhension de textes plus longs.

Cette progression permet aux élèves d’acquérir les compétences nécessaires pour produire de l’écrit de manière progressive et cohérente.

Progression de France Barbot 

Cette progression en trois périodes sur « Produire de l’écrit » proposée par France Barbot vise à aider les élèves à développer progressivement leur capacité à écrire des textes. Chaque période a des activités et des objectifs spécifiques pour les aider à acquérir les compétences nécessaires pour produire de l’écrit de manière cohérente.

  • 1ère période

 La première période se concentre sur l’apprentissage des fondamentaux de l’écriture, tels que l’encodage des syllabes et des mots. Les activités incluent la dictée de syllabes, la chasse au son et l’écriture de mots simples.

  • 2ème période

La deuxième période se concentre sur la construction de phrases simples. Les activités incluent la complétion de phrases et la transformation de phrases affirmatives en négatives. Les élèves peuvent également produire des écrits en utilisant des outils tels que « Le binôme imaginatif » et « Ecrire une phrase sous une image. »

  • 3ème période

La troisième période se concentre sur l’écriture de textes plus complexes. Les activités incluent l’écriture de petits textes, la correction des erreurs, la rédaction de fiches techniques, l’écriture de poèmes, l’invention de suites d’histoires et le résumé de textes. Les élèves peuvent également utiliser des connecteurs pour faire des liens entre les phrases et produire des textes inventés et libres.

Cette progression permet aux élèves de développer leur capacité à produire de l’écrit de manière progressive et cohérente, en utilisant des activités et des outils variés pour les aider à atteindre leurs objectifs d’apprentissage.

Télécharger progression de France Barbot en PDF

100 JOURS DE PRODUCTION ÉCRITE AU CP!

La progression « 100 JOURS DE PRODUCTION ÉCRITE AU CP » utilise le livre « Mes 100 premiers jours d’école » de Mathilde Bréchet et Amandine Laprun. 

Ce livre sert de base pour un projet quotidien d’écriture intitulé « Chaque jour compte« .

Chaque jour, les élèves lisent une petite strophe du livre, puis répondent à une question en lien avec la lecture, en produisant un petit texte. 

Le but est de développer progressivement les compétences d’écriture des élèves au fil des 100 jours. Cependant, on n’utilisera peut-être pas toutes les idées listées dans le document, mais celles-ci fournissent au moins une structure et une inspiration pour chaque jour.

Télécharger Jours 1 à 30 en PDF

Télécharger Jours 31 à 58 en PDF

Jours 59 à 89 : télécharger en PDF

Télécharger Jours 90 à 100 en PDF

Comment enseigner la production d’écrits au CP ?

Enseigner la production d’écrits en CP peut être un défi pour les enseignants, mais c’est une compétence importante à acquérir pour les enfants. 

Les tâches quotidiennes d’écriture aident les élèves à se familiariser avec le processus de production d’écrits et à développer leur confiance en eux. 

La planification est un aspect clé de l’enseignement de la production d’écrits, car elle permet à l’enseignant de guider les élèves en leur fournissant des instructions claires sur le type d’écrit, le sujet, les contraintes et les outils à utiliser. 

Pour mettre en texte, l’enfant doit participer activement, et l’utilisation d’outils disponibles dans la classe ou d’un référent dédié peut faciliter cette étape. La relecture et la rétroaction régulières sont également des éléments importants pour aider les élèves à améliorer leur écriture.

Les écrits courts

L’enseignement de la production d’écrits en CP consiste en la proposition de tâches d’écriture quotidiennes aux élèves, avec un étayage important de la part de l’enseignant. Un écrit court est un texte individuel d’élève, généralement d’une à cinq lignes, rédigé dans un contexte motivant et qui se suffit à lui-même. Il peut être une partie d’un écrit plus long.

L’écriture est une activité complexe qui implique la mobilisation de plusieurs compétences simultanées. Les outils de lecture et d’écriture en classe sont des supports pour la production d’écrits. Le but de l’enseignement de l’écriture est de donner aux élèves les moyens de produire des écrits relativement facilement, grâce à un enseignement structuré, explicite, progressif et intégré à l’enseignement global du français.

Les tâches quotidiennes d’écriture proposées aux élèves peuvent consister en la rédaction d’une phrase en réponse à une question, la formulation d’une question ou l’élaboration d’un texte entier. Enseigner explicitement la démarche d’écriture sur le long terme permet de mieux la comprendre.

Les compétences associées à la production d’écrits comprennent l’alphabet conventionnel, la forme et la lisibilité de l’écrit, le code grapho-phonétique, la morpho-syntaxe conventionnelle, l’orthographe lexicale et grammaticale, le sens et la cohérence du contenu, ainsi que le lexique d’usage courant.

Faire écrire souvent, très régulièrement, même peu

Les enseignants adaptent les activités pour faire écrire souvent, très régulièrement et même peu à la classe de CP, en les rendant variées. Elles permettent aux élèves de développer leurs compétences en matière d’expression écrite, tout en les motivant et en les incitant à écrire de manière plus fréquente.

Écrire un mot sous un dessin

Dans cette activité, l’enseignant montre une image à la classe et invite les élèves à écrire un mot qui décrit l’image. Cette activité aide les élèves à développer leur vocabulaire et leur capacité à associer des mots avec des images.

Écrire une phrase sous un dessin

Pour cette activité, l’enseignant montre toujours une image à la classe, mais invite les élèves à écrire une phrase complète qui décrit l’image. Cette activité aide les élèves à développer leur capacité à construire des phrases complexes.

Des activités à partir de phrases inductrices

Pour cette activité, l’enseignant donne une phrase de départ à la classe et invite les élèves à écrire une phrase en utilisant cette phrase de départ comme point de départ. Cette activité aide les élèves à développer leur capacité à construire des phrases cohérentes et à utiliser le vocabulaire de base.

Une variation à partir d’une phrase syntaxique donnée

Dans cette activité, l’enseignant donne une phrase à la classe et invite les élèves à la reformuler en utilisant des mots différents, mais en conservant la même structure de phrase. Cette activité aide les élèves à développer leur capacité à construire des phrases cohérentes et à utiliser des mots différents pour exprimer une idée.

La transcription de textes oraux connus

Pour cette activité, l’enseignant lit une histoire ou un texte connu à la classe et invite les élèves à transcrire ce qu’ils ont entendu en écrit. Cette activité aide les élèves à développer leur capacité à écouter attentivement et à transcrire ce qu’ils ont entendu en écrit.

Ces activités sont un moyen efficace d’inciter les élèves à écrire régulièrement et de les aider à développer leurs compétences en matière d’expression écrite.

Aider les élèves à se préparer à tracer

Voici les activités proposées :

Préparation de l’encodage :

  • Utiliser les mots entiers mémorisés pour améliorer l’orthographe.
  • Inciter les élèves à lire régulièrement pour développer leur vocabulaire et leur compréhension de l’écrit.
  • Participer à des dictées pour apprendre de nouvelles règles d’orthographe.

Planification et formulation des idées :

  • Regrouper les idées pour organiser les pensées.
  • Commencer à formuler les idées à l’oral pour clarifier les pensées.
  • Vérifier la compréhensibilité en parlant avec un camarade.

Création d’un cahier de lexique :

Production d'écrit CP : cahier de lexique
  • Relever les noms de personnages, lieux, objets et actions dans chaque support littéraire.
  • Classer les mots pour faciliter la révision et l’utilisation ultérieure.
  • Améliorer le vocabulaire en enregistrant de nouveaux mots régulièrement.

Apprendre à relire

 Cette activité consiste à aider les élèves à relire leur écrit pour vérifier la grammaire, l’orthographe et la cohérence.

  • Utiliser la sonorisation de la chaîne écrite : Demander aux élèves de lire leur écrit à haute voix pour permettre une évaluation objective.
  • Feed-back immédiat : Donner des commentaires immédiats aux élèves sur leur écrit pour les aider à comprendre ce qu’ils ont fait bien et ce qu’ils peuvent améliorer.
  • Aider les élèves à faire preuve de réalisme en leur faisant comprendre que ce qu’ils écrivent doit avoir du sens et être compréhensible. Ils peuvent s’assurer de la qualité de leur travail en écoutant la sonorisation de leur écrit.

Un cahier d’écrivain pour les élèves 

L’enseignant peut choisir de maintenir un cahier d’écrivain pour les élèves. Cela peut aider les élèves à établir des routines pour démarrer l’écriture. Les enseignants peuvent utiliser ce cahier pour les premières rédactions, qu’ils peuvent modifier en fonction de leurs objectifs.

Les élèves peuvent utiliser ce cahier pour effectuer leurs premières rédactions, que les enseignants peuvent modifier en fonction de leurs objectifs. Cependant, le cahier doit rester un endroit où les élèves aiment écrire, notamment en matière d’écriture libre. 

L’enseignant doit se concentrer sur le fond et donner son avis lors de la lecture des premières rédactions, sans corriger au stylo rouge. Il est important d’écouter ce que le texte a à dire plutôt que de le corriger immédiatement.

Utiliser des outils pour écrire

Il est important pour les élèves de pouvoir utiliser les textes et outils écrits de la classe comme références pour leur propre production d’écrits en atelier dirigé. 

Les enseignants peuvent utiliser différents supports tels que les textes de lecture, les étiquettes de lecture, les affichages, les traces écrites du cahier de français, les listes de mots, les albums et les imagiers de la bibliothèque pour aider les élèves à produire des écrits, mais il ne faut pas les considérer comme des modèles à copier intégralement.

Il est important de construire un capital de références, comme les cartes de nomenclature, pour aider les élèves à comprendre le vocabulaire, la grammaire et l’écriture. Cependant, il n’est pas nécessaire de mettre toutes les références à la disposition des élèves, car elles ne seraient pas toutes utiles.

Comment mener une séance de production d’écrits en CP?

Une séance de production d’écrits en CP est une activité où les élèves écrivent sur un sujet donné en utilisant leurs connaissances et leurs compétences en matière de lecture et d’écriture. Découvrez les 7 étapes pour mener une séance de production d’écrits en CP :

1. Amorçage

Lors de la première étape de la séance de production d’écrits en CP, l’amorçage, l’objectif est de susciter l’intérêt des élèves pour la tâche d’écriture et de les aider à surmonter leur appréhension face à la page blanche. Pour ce faire, on peut utiliser plusieurs techniques :

  • Explication de la tâche : Il est important de prendre le temps d’expliquer pourquoi les élèves vont écrire et pour qui. Cela peut aider à donner un sens à la tâche et à motiver les élèves à écrire.
  • Écriture à partir de sources d’inspiration : Écrire à partir de lectures, d’écritures précédentes, d’expériences artistiques ou de lieux d’inspiration peut aider les élèves à s’immerger dans la tâche d’écriture et à se sentir plus à l’aise.
  • Adoption d’une posture d’écrivain : En adoptant une posture d’écrivain, les élèves peuvent se sentir plus en contrôle et plus confiants dans leur capacité à écrire. Il est important de les encourager à se poser des questions, à construire un horizon d’attente, à réfléchir sur le fond et le contenu de leur texte avant de commencer à écrire.

2. Étayage et planification

La deuxième étape consiste en l’étayage et la planification de la production d’écrits. Il s’agit de fournir aux élèves les moyens pour construire et planifier leur projet d’écriture, en renforçant leur autonomie. Pour cela, il est important de leur fournir des outils pour réaliser leur premier jet d’écriture en fonction des contraintes. Cela peut inclure des éléments et indicateurs pour les aider dans le processus d’écriture, tels que des exemples de textes similaires lus ou écrits auparavant, des moyens pour organiser les idées de manière cohérente en fonction de l’objectif d’écriture, des modèles de textes, des écrits témoins précédemment produits, ou encore un tableau des verbes à utiliser.

3. Premier Jet

L’élève écrit un brouillon lors de l’étape du premier jet et le retravaille ultérieurement. Cette étape implique un travail sur la syntaxe, le vocabulaire et l’orthographe pour garantir la compréhension du lecteur. Il est important de donner la priorité au sens tout en tenant compte des caractéristiques de l’écrit. 

Les enseignants peuvent effectuer cette étape collectivement à l’oral puis individuellement à l’écrit. Ils peuvent utiliser des outils d’aide à l’écriture tels que des grilles de réussite, des outils de gestion de la cohérence avec un accent sur les connecteurs, les anaphores et les substituts lexicaux pour étayer le processus d’écriture en favorisant l’interaction entre l’élève et l’enseignant.

4. Révision : recul et reprise du premier jet

La quatrième étape est la révision, qui implique un recul et une reprise sur le premier jet de l’écriture. Le but de cette étape est d’enrichir et de corriger le texte en examinant le fond et la forme. Cela nécessite un retour sur la consigne pour s’assurer que le type de texte est respecté, ainsi qu’une attention particulière à la qualité grammaticale, orthographique et lexicale en utilisant des outils tels qu’une grille d’auto-évaluation ou en comparant le texte à des références. Il peut également être enrichi en utilisant des contraintes telles que le déplacement, l’ajout, la suppression ou la substitution de paragraphes, de phrases ou de mots. La révision peut se faire en collectif, en groupe ou individuellement, en une fois ou en plusieurs étapes.

5. Formalisation : passage du deuxième jet

La cinquième étape consiste en la formalisation du texte, où le texte révisé sera transformé en un texte final prêt à être lu. Cela implique une prise de conscience de la nécessité de présenter le texte de manière compréhensible pour les lecteurs. Il est important de choisir un support et une mise en page appropriés pour obtenir une présentation visuelle de qualité. Les élèves doivent être capables de recopier leur texte sans erreur, en utilisant une écriture soignée et en se donnant la capacité de s’auto-évaluer. Cette étape peut être intégrée à l’enseignement des arts visuels, tels que la calligraphie et les enluminures, ou à l’aide de TICE, comme la rédaction de textes sur un ordinateur.

6. Évaluation

La sixième étape de la démarche d’écriture est l’évaluation. Il s’agit de mener une réflexion critique sur le produit final de l’écriture, en vue d’en comprendre les forces et les faiblesses. Cette étape doit être autant formative que sommative, et peut également servir de diagnostic pour de futurs écrits. Elle doit être partagée avec les élèves pour renforcer leur autonomie, en leur montrant le résultat de leur travail, les points forts et les points à améliorer, ainsi que les difficultés rencontrées. L’évaluation peut se faire à l’oral ou à l’écrit, de manière individuelle ou collective, en fonction de critères bien définis préalablement.

7. Prolongements

Ces activités poursuivent le processus d’écriture et dépendent des projets et des écrits précédents. Cette étape n’est pas obligatoire ni systématique. L’objectif est de montrer qu’un écrit fait partie d’un ensemble plus grand et d’encourager le transfert, l’immersion et la consolidation. Les exemples incluent d’autres écrits (ritualisation), des activités d’étude de la langue, le réseautage, les liens avec les arts visuels et le théâtre. 

Ces activités peuvent être immédiates ou différées, organisées autour du projet initial ou apparaître au cours de l’écriture, et peuvent être réalisées en ou hors de la classe. Ils doivent être expliqués pour montrer leur lien avec le processus d’écriture.

Comment corriger la production d’écrit CP?

La Correction la production d’écrit peut être difficile pour l’enseignant et peut décourager les élèves. Les enseignants consacrent plusieurs années à élaborer une méthode qui leur convient et qui implique activement les élèves.

On va donc vous présenter étape par étape la méthode ce correction de la production d’écrit. On est conscient que tous les enfants ne sont pas à ce niveau d’écriture, il s’agit simplement d’un exemple. Donc, on utilise la même méthode pour tous ses élèves, en fonction de leur niveau, donc elle est entièrement adaptable.

Premier jet

Ce premier jet doit logiquement être suivi d’un temps de relecture autonome. Dans la vraie vie, on sait tous que ce n’est pas facile à instaurer et que les élèves passent souvent cette étape. L’enseignant ne doit pas lâcher l’affaire et rappeler la nécessité de cette étape à chaque fois ! L’enseignant peut concevoir une affiche « je me relis » pour guider les élèves dans leur travail !

Correction de l’enseignant

Le professeur corrige les travaux de ses élèves en deux phases: à l’oral et à l’écrit. Pour la phase orale, le professeur lit le travail de l’élève à haute voix pour l’aider à repérer les erreurs phonologiques, les lacunes de scénario, et également les problèmes de découpage du texte. 

Si le temps manque, le professeur peut encourage les élèves à se relire en binôme sans avoir recours à l’enseignant. Pour la phase écrite, le professeur corrige tout ce que l’élève ne peut pas corriger lui-même avec un stylo noir, et utilise un stylo rose pour les erreurs que l’élève peut corriger seul.

Correction des élèves

L’élève corrige ses erreurs en utilisant ses propres outils tels que son cahier de sons, ses leçons et un dictionnaire. Il peut demander de l’aide à son binôme désigné ou à tout autre élève disponible. Cependant, dans la classe, chaque élève est associé à un élève en binôme permanent pour renforcer les liens et faciliter l’entraide avant de faire appel à un adulte. Les outils disponibles pour la correction sont affichés.

Vérification de la correction

L’enseignant effectue la vérification de la correction apportée par l’élève. Par conséquent, il aide à résoudre les points qui restent difficiles et une fois la correction terminée, utilise un feutre épais pour masquer les mots incorrects. Ce feutre est choisi pour être assez foncé, mais suffisamment transparent pour permettre de lire le premier jet au cas où il serait nécessaire de faire des corrections ultérieures.

Mise au propre

Enfin, pour terminer le processus, l’élève recopie soigneusement sa production sur un support approprié, comme des feuilles de classeur pour les « 3 mots en 1 histoire » ou sur le cahier d’écrivain. Par conséquent, cela permet à l’élève de conserver son travail préliminaire et final en un seul endroit pour évaluer les progrès accomplis. Après une dernière vérification pour éliminer les erreurs de copie, le processus est terminé.

Par ailleurs, les cinq étapes de correction visent à améliorer les compétences de l’élève sans le surmener. Le but est de s’adapter à leur niveau de compétence pour les aider sans les décourager. Le nombre d’aides varie en fonction des besoins de chaque enfant et les attentes évoluent au fil de leur progression.

Rituels et situations d’écriture

Les rituels et situations d’écriture sont des moments importants pour les élèves de CP car ils leur permettent de développer leurs compétences en écriture. 

Les rituels consistent en des activités régulières qui sont mises en place pour créer une routine pour les élèves, tandis que les situations d’écriture impliquent la production d’un texte dans un contexte spécifique, telles que des histoires, des messages ou des listes. 

Ces activités peuvent être menées également en petits groupes, en binôme ou individuellement, et sont souvent accompagnées d’une correction individuelle ou collective pour aider les élèves à progresser. 

Le but de ces rituels et situations est de fournir un cadre soutenant pour les élèves afin qu’ils puissent développer leur confiance en leur capacité à écrire et leur capacité à communiquer à l’aide de l’écriture.

La phrase du jour 

Le « Rituel de la phrase du jour » pour les élèves de CP consiste à disposer les mots de la phrase en respectant les règles de capitalisation et de ponctuation. En effet, cette activité aide les enfants à comprendre comment structurer une phrase. Après avoir écrit la phrase, les élèves dessinent pour montrer qu’ils ont compris son contenu. Cette activité peut être un défi pour les élèves de CP, mais c’est un excellent moyen de renforcer leurs compétences en matière de structure de phrase.

Télécharger fichier de la phrase du jour en PDF

Le jogging d’écriture

Le jogging d’écriture est une activité d’entraînement court et répété qui consiste à demander aux élèves d’écrire quelques mots ou phrases tous les matins ou 3-4 fois par semaine dans leur cahier du jour. En plus, il peut être pratiqué du CP au CM2 et au-delà pour améliorer les compétences en écriture. Il se base sur un thème donné et se limite à une durée réduite pour permettre aux élèves de se concentrer sur la qualité de leur écriture.

Donc, le but était d’encourager une production d’écriture quotidienne, stimulée par des consignes ou des contraintes créatives pour développer la créativité et l’imagination des élèves. Pendant l’exercice, les élèves notaient également le nombre de mots écrits et le nombre de mots justes. 

Après 10 minutes consacrées à l’écriture, une production était choisie et corrigée collectivement au tableau, puis les élèves avaient 5 minutes pour la relire. Cette étape de relecture m’a finalement orientée sans même que je m’en rende compte.

Les structures de phrases 

Il est souvent difficile pour les élèves de CP de produire de l’écrit. Cependant, écrire à partir de structures répétitives peut aider à surmonter les obstacles. On appelle cela des situations génératives. En d’autres termes, il s’agit de choisir un court texte à structure forte, de dégager sa structure et de la réutiliser pour créer un autre texte en conservant la structure initiale. Ainsi, les élèves peuvent s’approprier et modifier un texte.

Pour débuter, on peut utiliser des structures répétitives plus simples, comme des GN simples (D+N) pour construire des phrases. On peut commencer par utiliser des albums à structure répétitive. Il est important de lire l’album aux élèves, de recopier le texte sur une grande feuille, de dégager la structure, de créer un canevas à compléter, de trouver ensemble des mots ou expressions pour compléter le texte, puis de laisser les élèves compléter et illustrer le texte produit. En fin de compte, il est possible de créer un petit album pour la classe.

Jeux de production d’écrits

Il s’agit d’un jeu de production d’écrits pour les élèves de CP . Ce jeu consiste à former des phrases complexes à partir de trois colonnes : « Qui », « Quoi », et « Où ». 

Les élèves lancent un dé pour trouver le sujet de leur histoire, puis le verbe et enfin le complément de phrase. Ce jeu a été testé avec des élèves de CP sur le thème de Noël et de la galette des rois et a été apprécié. Il y a également une fiche spéciale pour les élèves de CP.

Voici les fiches à thèmes présentées par le bog Bout de gomme :

Production d’écrit La galette :: Production d’écrit Noël :: Jeu anniversaire :: Jeu printemps :: Jeu conte de fée :: Jeu Enquête :: Jeu carnaval

Dessiner et écrire

Il est temps de créer des fiches d’apprentissage pour aider les élèves à dessiner en CP, CE1 ou CE2, car ils ont du mal à dessiner et n’osent pas. Les fiches permettront de travailler sur le dessin en même temps que la rédaction d’une phrase ou d’une histoire à partir du dessin. En plus, l’objectif final est d’apprendre à dessiner un décor autour de l’animal. 

Par ailleurs, les fiches seront plastifiées et laissées dans la classe pour une utilisation libre. Les commentaires sont appréciés pour remercier Vincent pour ce beau cadeau et pour partager votre opinion sur l’association de la production d’écrits avec le dessin dans ces fiches.

L’objectif principal est d’encourager les élèves à dessiner et à produire des écrits en les associant. Les fiches seront utilisées sur une ardoise Velleda ou sur un cahier de jour ou de dessin. Cela permettra aux élèves de développer leur créativité et leur imagination en dessinant et en rédigeant des histoires à partir de leur dessin. L’apprentissage du décor autour de l’animal est également une étape importante pour améliorer leurs compétences en dessin. Les fiches seront un outil précieux pour les enseignants et les élèves pour développer leurs compétences en dessin et en écriture.

Télécharger fiche « je dessine et j’écris » CP

Différents types d’écrits courts

Il existe différents types d’écrits courts pour les élèves de CP. Certains incluent des phrases simples pour décrire un dessin, des histoires courtes, des listes, des cartes mentales, etc. En effet, chacun de ces types d’écrits a pour but de développer les compétences en rédaction des élèves tout en les encourageant à être créatifs et à utiliser leur imagination. Les écrits courts peuvent également être utilisés pour enseigner de nouveaux mots et des concepts, ainsi que pour améliorer la grammaire et la ponctuation.

  • Écrire une histoire à partir d’un dessin
  • Écrire une liste de mots, des instructions simples
  • Créer une carte mentale
  • Écrire une lettre imaginaire
  • Rédiger une petite note ou un petit message
  • Utiliser des mots et des phrases simples pour décrire un objet, une situation 
  • Écrire une fable, un conte

Ces différents types d’écrits courts peuvent être utilisés selon les objectifs pédagogiques et les compétences des élèves. 

L’utilisation d’une image pour écrire une phrase ou une description peut être faite avec l’aide d’outils tels que Photorécit. Les élèves peuvent également utiliser une image sans texte avec des bulles à compléter, après une situation orale ou de lecture. 

En fin de compte, l’objectif est de donner aux élèves la possibilité de développer leurs compétences en écriture tout en s’amusant et en stimulant leur créativité.

Difficultés et obstacles de la production écrite au CP 

La production écrite au CP peut être confrontée à différents obstacles. Tout d’abord, il y a l’acculturation qui peut empêcher les enfants d’écrire dans la langue cible. Ensuite, la planification d’un texte peut être difficile pour les élèves, surtout s’ils doivent gérer simultanément différentes tâches. En outre, la relecture pour améliorer son écrit peut également être un obstacle, car cela demande une certaine compétence en lecture. Enfin, l’interdiction d’écrire peut également entraver la production écrite des élèves.

L’acculturation

L’acculturation peut jouer un rôle important dans la difficulté des élèves à produire de l’écrit, en raison de différences dans le patrimoine culturel de chaque enfant. Il est donc important de lire et de relire régulièrement des œuvres issues de la littérature de jeunesse, de mettre différents types d’ouvrages à disposition des élèves, de favoriser l’accès à la médiathèque, etc.

La planification d’un texte

La planification d’un texte peut également être un obstacle pour les élèves de CP. Pour lever ces obstacles, il est conseillé de définir clairement le but du texte et de faire un retour réflexif et collectif sur le brouillon individuel.

La gestion simultanée des tâches

La gestion simultanée des tâches peut également être un défi pour les élèves de CP, car ils doivent gérer les différentes composantes de l’écrit en même temps. Il est donc conseillé d’utiliser des outils pour faciliter cette tâche.

La difficulté à relire

La difficulté à relire pour améliorer son écrit peut également être un défi pour les élèves de CP. Il est donc conseillé de favoriser le recours à des outils pour la relecture, tels que la relecture par un pair ou une grille de relecture simple.

L’interdiction d’écrire

Enfin, l’interdiction d’écrire peut-être un obstacle pour certains élèves de CP qui pensent ne pas être capables d’écrire car ils ne savent pas encore lire. Pour lever cet obstacle, il est important de créer un climat bienveillant et d’encourager tout essai d’écrit. La démarche « VIP » (VALORISER, INTERPRETER, POSER LES ÉCARTS) peut également être utilisée pour encourager les élèves à écrire.

Fiches de la production écrite CP

Les fiches de production écrite pour les élèves de CP sont des outils essentiels qui permettent aux enfants de développer leurs compétences en écriture. En effet, ces fiches incluent une variété d’activités qui portent notamment sur l’orthographe, la grammaire, ainsi que la structure des phrases. Grâce à ces fiches, les enfants peuvent également stimuler leur créativité en utilisant des prompts pour écrire des histoires ou des descriptions. En outre, les fiches de production écrite sont souvent utilisées en classe pour encourager les élèves à écrire régulièrement et pour améliorer leur capacité à communiquer leurs idées de manière claire et concise.

Les fiches de Sanleane

Ces fiches de production écrite CP sont conçues pour les classes utilisant Taoki, mais peuvent donner des idées pour les autres classes également. Elles ne conviennent pas si l’objectif est de n’écrire que ce qui peut être déchiffré. 

En effet, elles peuvent être utilisées pour un rituel de production d’écriture en début d’année, commençant avec des phrases à compléter et évoluant vers une production plus ambitieuse. Elles peuvent également être utilisées pour la différenciation pédagogique, permettant aux lecteurs débutants de travailler sur l’encodage de mots tandis que les lecteurs plus avancés peuvent se lancer dans des productions plus élaborées.

Télécharger les fiches de Sanleane

100 images pour la production d’écrits au CP

Les enseignants pratiquent la production d’écrits pendant 5 à 10 minutes, une fois par semaine à travers un rituel. Cependant, le rituel est une activité courte qui ne permet pas de couvrir tout ce que l’enseignant souhaiterait faire en matière de production d’écrits. Bien que l’activité soit déjà riche, et qu’elle offre un entraînement régulier, elle ne permet pas (ou peu) de travailler sur l’enchaînement de phrases, le développement de l’imagination, l’expression des émotions et sentiments, le lien entre les images, les situations vécues et les événements, l’utilisation du vocabulaire et des structures de phrases connues, ainsi que la relecture et correction de textes.

Pour aborder ces aspects et bien d’autres, le blog chat d’école conçoit une simple banque d’images, car les élèves aiment beaucoup travailler à partir d’images ou de vidéos. Il s’agit d’une approche qui fonctionne généralement bien.

Par ailleurs, le document comporte 100 images qui pourront être utiles pour les activités de production d’écrits et les activités langagières orales qui peuvent être associées et réalisées en amont. Les images sont aussi très variées, avec des thèmes allant des images mignonnes aux paysages féeriques, en passant par des animaux rigolos, des situations de la vie quotidienne, des objets, des décors, et bien plus encore. Le but est que les images suscitent quelque chose chez les élèves, quelque chose qu’ils voudraient raconter, partager ou écrire.

Télécharger 100 images pour la production d’écrits au CP

Fiches du blog Ipotame

L’enseignant utilise un fichier regroupant des activités pour la production d’écrit en début de CP. Il utilise souvent des albums pour la production d’écrit et également le livret des mots. 

Les 5 premières fiches peuvent être faites dès le début de l’année et consistent en écrire une nouvelle phrase en conservant le verbe de la phrase étudiée dans le texte de lecture. Les fiches 6 à 9 sont des productions de poésies, la fiche 10 est un travail sur les documents sur les animaux, la fiche 11 consiste en écrire une autre phrase totalement imaginée à partir d’une première phrase guidée par un dessin, la fiche 12 est similaire mais sur les métiers, la fiche 13 consiste à composer un menu, la fiche 14 consiste à écrire une comptine avec un autre personnage, la fiche 15 consiste à transformer une comptine et la fiche 16 consiste à transformer un texte du féminin au masculin.

Télécharger fiches de production d’écrit CP

Ecrire avec Ludo

Le classeur « Ecrire avec Ludo » est utilisé pour la production d’écrits au CP depuis 2013. En effet, les thèmes abordent des sujets d’enseignement civique et moral à travers le personnage de Ludo. En plus, les images hebdomadaires permettent de travailler les textes narratifs. Il existe deux séries d’images pour varier les supports et un classeur d’outils complémentaires est disponible. Les élèves débutent avec des dictées à l’adulte, puis utilisent des étiquettes de mots, puis des boîtes à mots pour rédiger des écrits partiellement autonomes. Une progression est proposée pour l’année scolaire, mais elle peut être adaptée en fonction de la classe. En plus, les aventures de Ludo permettent de lier la vie de classe et les lectures d’albums, en début d’année les écrits sont effectués en dictée à l’adulte pour initier les élèves aux contraintes de la langue écrite.

Télécharger fiche d’écriture avec Ludo en période 1 / période 2 / étiquettes de mots

 Conclusion

Pour conclure, l’apprentissage de l’écriture n’est pas un processus qui se fait du jour au lendemain. En effet, il s’agit d’un long processus d’acquisition de compétences et de connaissances qui requiert de la patience et de la persévérance. Il est important de prendre en compte le rythme d’apprentissage de chaque enfant, car chaque enfant est unique et peut avoir des besoins différents.

Donc, on ne doit pas brusquer les enfants en leur demandant de réaliser des tâches qui dépassent leur niveau actuel, car cela peut les décourager et les démotiver. Il est préférable de les aider à progresser à leur propre rythme en leur offrant des activités adaptées à leur niveau et en les encourageant à faire des progrès à chaque étape.

De plus, il est important de veiller à maintenir un rythme d’apprentissage adapté à la classe, en prenant en compte le niveau moyen des élèves et en veillant à ce que l’enseignement soit suffisamment progressif pour que tous les élèves puissent suivre. Cela nécessite une planification soigneuse et une attention constante aux besoins de chaque enfant.

En conclusion, l’apprentissage de l’écriture est un processus progressif qui nécessite une adaptation aux besoins de chaque enfant, tout en veillant à maintenir un rythme d’apprentissage adapté à la classe. Cela demande de la patience, de la persévérance et une planification attentive pour garantir le succès de tous les élèves.

2 commentaires

  1. Un travail très bénéfique pour les enseignants , il facilitera certainement leur pratique classe dans l’apprentissage de la langue française autant que FLE. Milles Merci

  2. Un article très riche sur un thème très complexe. Merci beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page