Idées et stratégies

Comment rester motivé à la fin de l’année scolaire ?

À la fin de l’année scolaire, on peut avoir l’impression de manquer de temps pour s’assurer que tout est fait. Mais, comment rester motivé à la fin de l’année scolaire ?

Heureusement, il existe de nombreuses stratégies pour éviter la procrastination et rester motivé à l’approche de l’été. Après une longue année scolaire, qui s’accompagne souvent d’attentes élevées de la part des parents et des enseignants, de nombreux élèves peuvent se sentir anxieux quant à ce qu’ils seront en mesure d’accomplir pendant les vacances d’été. 

La fin de l’année scolaire peut également déclencher de nombreux sentiments chez les autres enfants : la tristesse à l’idée de dire au revoir à ses amis pour quelques mois, le soulagement de ne plus avoir de devoirs à faire pendant un certain temps et l’excitation de ce qui nous attend une fois que nous aurons à nouveau du temps libre sans interruption. 

Stratégies pour rester motivé à la fin de l’année scolaire 

Si vous avez du mal à garder le moral alors que les activités de fin d’année touchent à leur fin ou si vous remarquez que votre motivation s’effrite après la fin de l’école pour l’été, lisez ce qui suit pour trouver des moyens efficaces de rester motivé pendant ces périodes de transition.

La motivation et l’engagement des parents 

Être parent, c’est maintenir une routine, dit Nathalie Mercier, psychoéducatrice. « Les adultes doivent veiller à ce que la routine soit maintenue », dit-elle. Il ne faut pas imposer un repas au barbecue ou retarder l’heure du coucher une fois les vacances officielles passées. 

« Vous pouvez demander à l’enseignant les dates des tests afin de vous assurer de concentrer vos efforts lorsque vous n’êtes pas stressé par les tests », dit-elle. Ainsi, les bonnes performances scolaires de l’enfant ne seront pas perturbées par ses soirées détendues.

Rester concentré sur l’avenir

Lorsque vous êtes stressé, votre motivation peut diminuer. Plutôt que de vous attarder sur la quantité de travail qu’il vous reste à faire, pensez à la raison pour laquelle vous vous êtes inscrit à l’école et à ce que vous espérez obtenir en obtenant votre diplôme. 

Gardez à portée de main une liste de vos motivations et de vos objectifs et relisez-la périodiquement lorsque vous vous sentez déprimé. Chaque devoir que vous terminez et chaque examen que vous réussissez est un pas dans la bonne direction pour vous. Qu’il s’agisse d’une carrière plus élevée ou d’un avenir financier pour votre famille, la réussite, c’est chaque devoir que vous faites et chaque examen que vous passez.

Des objectifs RAISONNABLES et clairs!

Ne laissez pas les objectifs des autres éclipser les vôtres ! Fixez-vous des objectifs dont vous serez satisfait et ne vous souciez pas de ce que les autres pensent. 

Au lycée, il est facile de se laisser prendre par les objectifs des autres. Contentez-vous de vos objectifs et ne vous souciez pas de ce que les autres en pensent. Choisissez de fréquenter des personnes qui sont positives et bénéfiques. Vous deviendrez l’individu que vous côtoyez. Si vos compagnons sont pessimistes, vous absorbez leur négativité. Faites en sorte de terminer le semestre avec uniquement des sentiments positifs. 

Organisez-vous, et ne procrastinez pas !

Assurez-vous de tout organiser avant les examens. Commencez à étudier deux ou trois semaines avant afin d’avoir le temps de réviser les sujets qui vous posent des problèmes. Ne te décourage pas si tu ne comprends pas tout de suite un sujet ; tu as simplement besoin d’aide, alors demande-la. Tu n’es pas incompétent, tu as juste besoin d’aide, alors ne sois pas gêné de la demander. Il est trop tard au semestre pour avoir honte de vos professeurs. 

Connaitre les sources de motivation de l’élève

La motivation et l’implication dans la scolarité ne sont pas les mêmes pour tous les enfants. Certains élèves y seront parvenus à la fin de l’école primaire, tandis que d’autres rencontreront encore des difficultés. 

L’importance de la motivation est qu’elle dépend des réussites de l’enfant à l’école et à la maison. Il est crucial de reconnaître que la motivation dépend de l’expérience de la réussite de l’enfant. Plus l’enfant désire s’investir et se prendre en charge, plus sa motivation est grande. 

Prendre en considération les intérêts de l’enfant lors de l’identification de ses désirs scolaires peut l’aider à développer des liens entre ses intérêts et ses expériences.

Adopter de nouvelles approches pédagogiques

Prenez un nouveau départ dans l’enseignement. À la fin de l’année scolaire, insufflez une passion brûlante pour l’enseignement en essayant de nouvelles approches, comme les techniques de puzzle coopératif ou l’apprentissage par projet. Vous pouvez demander aux élèves leur avis afin de bénéficier de leurs suggestions. Envisagez d’adopter une nouvelle technique chaque semaine et de vous améliorer continuellement. Fixer des objectifs et suivre vos progrès vous permettra de rester motivé. 

Ajouter des privilèges

Pour garder l’enfant motivé, il faut généralement lui offrir des privilèges. On regarde ce qui est possible dans l’organisation familiale et on promet à l’enfant quelque chose de supplémentaire ou de spécial s’il accomplit la tâche demandée.

Par exemple, Les spécialistes de l’éducation indiquent que l’on offre comme incitation du temps seul avec le parent ou une histoire supplémentaire au coucher. Partir de zéro et obtenir quelque chose est beaucoup plus motivant que de perdre quelque chose. 

Astuces pour étudier

Les révisions ne sont pas aussi simples qu’on pourrait le croire. Cela dépend de l’enfant. Certains enfants doivent sauter en l’air en étudiant ou en se balançant tout seuls, tandis que d’autres peuvent étudier de manière traditionnelle, assis confortablement sur leur chaise. 

Toute l’année, les enfants ont pu essayer différentes techniques d’étude, ils doivent donc mettre en pratique ce qu’ils pensent être la formule gagnante.

Étudier pour un examen ne consiste pas seulement à prendre des notes le lendemain. Au contraire, « diviser les tâches et les répartir sur une plus longue période permet aux apprenants d’absorber les informations ». Étudier pendant 30 minutes n’est pas aussi efficace que d’étudier pendant 3 périodes de 10 minutes. 

Le secret pour survivre à la fin de l’année scolaire réside dans un mode de vie sain, le soutien des parents, l’étude et un objectif personnel. En plus de cela, l’heure tourne peut-être. 

Demande de l’aide

juste une machine muette qui ne peut traiter qu’une petite quantité d’informations à la fois. Vous avez la capacité d’apprendre, et il ne tient qu’à vous de l’utiliser. 

Pour ce faire, vous pouvez demander de l’aide à des personnes qui connaissent mieux le sujet. Si personne n’est là pour vous montrer comment fonctionne une chose, demandez de l’aide. Ils seront peut-être prêts à vous l’expliquer ou même à suivre les étapes avec vous pour que vous puissiez voir comment cela se passe. Ne vous sentez pas mal si vous ne comprenez pas un sujet – demandez simplement de l’aide !

Faites vos propres devoirs

Mettez votre enfant au défi en lui donnant des devoirs supplémentaires qu’il pourra utiliser pour réviser. Tous les nouveaux apprentissages passionnants qui se terminent par un test final avant le jour du contrôle sont maintenant mis au défi par des devoirs supplémentaires. 

Vous pouvez utiliser des ressources gratuites pour les devoirs des élèves ou explorer différents problèmes de mathématiques pour créer une expérience d’apprentissage personnalisée.

Comment rester motivé à l'école

La fin de l’année est un moment de réflexion, où nous regardons en arrière et évaluons nos réalisations. Il est également de plus en plus reconnu que la qualité de la motivation de nos élèves peut avoir un impact significatif sur leur réussite. Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles la motivation des élèves peut être la clé de leurs performances. Tout d’abord, les élèves qui s’investissent dans l’apprentissage sont plus susceptibles de progresser et moins susceptibles d’abandonner. 

L’engagement des élèves peut également contribuer à créer un sentiment de communauté au sein de la classe, ce qui peut également avoir un impact positif sur les relations en dehors du cadre formel. Il est également important de reconnaître que différents types de motivation fonctionnent mieux pour différents types d’apprenants. Certains élèves s’épanouissent dans la compétition, tandis que d’autres réagissent davantage à la collaboration ou à la personnalisation. Ainsi, lorsque vous évaluez la motivation de vos élèves à la fin de l’année, gardez à l’esprit la façon dont elle peut affecter leur capacité d’apprentissage et de performance. Et n’oubliez pas de célébrer leurs efforts !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page