Parents

Réussite des élèves : 5 compétences à acquérir à la maison

Élever des enfants est une tâche considérable. Les enseignants voient tous les comportements possibles et inimaginables. Rien ne nous surprend et nous nous soucions de tous nos élèves. Cependant, après avoir enseigné pendant de nombreuses années et avoir envoyé nos enfants à l’école pour la première fois, nous avons dressé une liste de compétences que les parents doivent travailler avec leurs enfants pour assurer leur réussite scolaire. Ces compétences n’ont rien à voir avec la lecture, l’écriture ou les mathématiques.

Compétences clés pour élever des enfants bien préparés pour l’école :

1. Soins personnels de base

Lors de la soirée d’information des parents de la maternelle de ma fille, quelqu’un a demandé quelles étaient les compétences que les enfants devaient avoir avant de commencer l’école. Les parents s’attendaient tous à ce que la réponse soit que les enfants sachent lire, écrire, compter et manier des ciseaux. Cependant, l’institutrice a répondu qu’en maternelle les enfants devaient être capables de :

  •  Mettre leur manteau et leurs chaussures (avec ou sans scratch) tous seuls
  • Utiliser les toilettes de manière autonome.

La liste s’arrête là ! Les enseignants n’ont tout simplement pas le temps de s’occuper des besoins individuels de 30 élèves toute la journée. S’ils le faisaient, ils n’auraient pas le temps d’enseigner ! Si les enfants sont propres et capables d’ouvrir seuls leur yaourt, les enseignants peuvent se concentrer sur l’enseignement proprement dit.

Évidemment, il y a des exceptions et certains enfants auront besoin de plus d’aide pour devenir autonome. Cependant, travailler avec votre enfant pour l’aider à être aussi indépendant que possible est bénéfique pour tous.

2. La maitrise de soi

La maîtrise de soi, c’est la capacité à garder son sang-froid dans les situations de stress élevé. L’école est souvent le théâtre de telles situations. Nous vous suggérons d’enseigner à vos enfants quelques stratégies de base en matière de maîtrise de soi. Par exemple, vous pouvez les aider à écouter leur corps pour remarquer qu’ils sont stressés, et leur montrer comment prendre des respirations profondes et réparatrices pour se calmer.  Vous pouvez aussi encourager vos enfants à faire des pauses lorsqu’ils sont frustrés et à communiquer lorsqu’ils ont besoin d’aide. Les élèves qui sont capables de s’autoréguler au lieu de contribuer au chaos ou de le provoquer dans la classe sont une bouffée d’air frais pour ceux qui les entourent.

compétences élèves

3. L’empathie

On peut enseigner, modéliser et pratiquer L’empathie dès le plus jeune âge. Il est possible d’enseigner à vos enfants à réfléchir à ce que ressentent les autres. Vous pouvez les aider à considérer la façon dont leurs comportements impactent les autres. Le mieux est de donner l’exemple en faisant preuve d’’empathie. Par exemple, vous pouvez faire preuve d’empathie envers le conducteur qui vous a coupé la route au lieu de klaxonner et de jurer. Vous pouvez affirmer : « Il est très pressé. Il doit avoir quelque chose de très important à faire. Cela doit être stressant pour lui d’être si pressé ».

Les élèves empathiques comprennent que d’autres personnes ont des journées difficiles, que tout ne tourne pas autour d’eux et que leurs actions peuvent aider ou nuire à leurs amis. Cela permet d’avoir une classe plus paisible.

4. La résilience

Oui, c’est normal de pleurer, mais c’est aussi normal de se relever. On peut être déçu lorsque on échoue à un examen, mais on peut aussi essayer de faire mieux au prochain test. On peut demander de l’aide à son professeur ou au centre de tutorat par les pairs. De nombreux élèves abandonnent lorsqu’ils ne réussissent pas tout de suite.

 Nous vous invitons à encourager vos enfants à faire preuve de résilience, à avoir un état d’esprit d’amélioration de soi plutôt qu’un état d’esprit figé, et à se concentrer sur le processus du travail sur soi plutôt que sur les résultats. Cela les aidera davantage à long terme que de les récompenser uniquement lorsqu’ils obtiennent un A ou décrochent la première place. Cela évitera aussi à l’enseignant de devoir faire face à des crises constantes de la part d’élèves qui n’ont pas développé la résilience.

5. Le travail d’équipe

Toute activité à laquelle votre enfant peut participer et qui l’amène à travailler avec d’autres au sein d’un groupe lui sera bénéfique. Pour qu’une équipe réussisse vraiment, tous les joueurs doivent travailler ensemble. Il n’est pas nécessaire d’imposer des sports d’équipe à votre enfant, surtout s’il est introverti ou sensible, mais vous pouvez trouver une activité qui le passionne. Les groupes de musique, les pièces de théâtre, les arts martiaux, les cours d’art, les clubs d’échecs, etc. sont autant d’occasions d’enseigner à votre enfant la valeur du travail de groupe. À l’école, il arrivera un jour où votre enfant sera associé avec quelqu’un avec qui il ne s’entend pas. Si votre enfant sait faire preuve d’esprit d’équipe, il s’en sortira.

Les salles de classe sont des communautés et les enseignants ne peuvent pas tout gérer tous seuls. Si un élève arrive en classe en ayant acquis des compétences en matière d’hygiène et d’autonomie, de maîtrise de soi, d’empathie, de confiance et de capacité à travailler en équipe, la classe sera une communauté plus harmonieuse. Cela permet à l’enseignant de disposer de plus de temps, de paix et de calme pour enseigner les compétences scolaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page