EdBuzz

Suicide d’un prof après une plainte pour violence sur un élève

Jean Willot, un instituteur de l’école Flammarion d’Eaubonne dans le Val-d’Oise, s’est suicidé à 57 ans. Le professeur était visé par une plainte dans une affaire de violences envers un élève de 6 ans. Il s’est pendu à un arbre le vendredi 15 mars dans la forêt de Montmorency alors qu’il avait dit à ses proches qu’il partait faire un jogging. Son corps a été retrouvé en forêt avec des lettres expliquant qu’il était innocent.

Mardi 12 mars, la mère d’un élève de primaire a déposé une plainte au commissariat pour violences sur mineur. Deux jours après, l’enseignant de CP en est informé. L’instituteur se met alors immédiatement en arrêt maladie, et contacte un syndicat afin de préparer sa défense.

Le jeudi soir, des mères «élues parents d’élèves» ont contacté Jean Willot par téléphone. Le motif de la conversation n’est pas précisé. L’enseignant se suicide le vendredi 15 mars au matin.

De légères griffures sur le dos

Le 12 mars dernier, Jean Willot demande à un élève de ne pas rester assis sur des marches d’un escalier de l’école, car il gêne le passage. Face aux multiples refus de l’enfant, l’enseignant finit par l’attraper par le bras pour lui faire descendre les quelques marches. Constatant des griffures sur le dos de son fils, la mère dépose plainte pour violences aggravées sur mineur. L’enquête a révélé que ces violences étaient minimes. 

Un enseignant en or 

Ses collègues le décrivent comme un homme doux, apprécié et gentil. Il n’était pas dépressif.

Le maire d’Eaubonne, Grégoire Dublineau affirme au journal LE FIGARO : « Nous sommes complètement choqués. Jean Willot était passionné, avait de fortes convictions. Il donnait tout pour ses élèves»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer