Gestion de classe

Travail de groupe en classe : méthodologie, avantages et inconvénients

Le travail de groupe en classe et la difficulté à gérer des groupes d’élèves très hétérogènes est un thème fréquent dans le discours des enseignants.

La réduction de cette hétérogénéité, censée permettre un meilleur ajustement de l’enseignement aux élèves, est d’ailleurs couramment avancée comme une piste pour lutter contre l’échec scolaire.

Il existe un grand nombre de sources potentielles d’hétérogénéité au sein d’un groupe d’élèves : l’âge, le genre, le QI, le niveau scolaire global, les acquis dans une matière, l’origine sociale, l’origine ethnique, etc.

On pourrait aussi évoquer les intérêts des élèves, leurs projets, leurs stratégies d’études, leurs stratégies d’autorégulation, etc.

En outre, la notion d’hétérogénéité peut elle-même être opérationnalisée de différentes manières : écart entre les extrêmes, diversité, proportion,    etc.   

Définition

Lors du travail de groupe, les élèves travaillent dans des groupes de trois à cinq sur une tâche, de façon responsable et collaborative.

 Le travail de groupe développe particulièrement les compétences sociales, mais poursuit également l’objectif d’intensifier l’apprentissage disciplinaire. 

Les résultats des travaux sont élaborés de façon à ce qu’ils soient présentés à toute la classe à la fin de leur conception. C’est en général l’enseignant qui planifie le travail de groupe, mais il laisse aux élèves leur propre espace d’application.

Pendant le travail, l’enseignant se met en retrait et se contente d’observer, de conseiller et d’évaluer la qualité du travail. Il est essentiel de différencier le travail de groupe avec document commun et celui avec documents complémentaires.

De nombreuses formes d’organisation ont été développées pour la méthodologie du travail de groupe et des présentations d’élèves, elles permettent un apprentissage orienté vers l’acquisition de compétences et de former des classes au travail collaboratif en équipes.

Travail de groupe : avantages et inconvénients

Le travail de groupe permet aux élèves de constater, mais aussi de confronter leurs différents points de vue sur un problème donné. Voici les avantages du travail de groupe :

Les avantages du travail de groupe :

Du point de vue de l’apprenant :

  • Les groupes de travail bien organisés et collaboratifs constituent une méthode de travail appréciée par de nombreux élèves. 
  • Ils peuvent s’entraider, lier et consolider des contacts et ne se sentent pas mis sous pression par l’enseignant.
  • Les élèves programment, apprennent selon leur propre organisation. Ils peuvent, au sein du groupe, se charger de tâches correspondant à leurs talents et leurs intérêts.
  • Dans le groupe, les élèves développent un sens aigu de la confiance en soi. Étant liés par un objectif commun, ils ont davantage d’audace et ont moins peur des erreurs.
  • Les groupes transmettent aux enfants et aux adolescents l’idée que l’on peut surmonter ensemble des tâches et des problèmes qui vous dépassent quand vous êtes seul

Du point de vue de l’enseignant :

  • Dans un cours actionnel, le travail de groupe a une signification particulière, car il promeut le principe d’apprendre en faisant. Les nouvelles connaissances acquises de façon théorique sont ici mises en pratique.
  • Un bon travail de groupe encourage le développement de compétences à plusieurs niveaux. Les compétences spécifiques, de jugement, méthodologiques et sociales peuvent être mises en œuvre dans le même processus de travail, avec à chaque fois des changements de perspectives.
  • Dans le monde du travail, pouvoir travailler en équipe est devenu une des qualités les plus importantes. Elle n’est pas seulement primordiale pour une vie professionnelle réussie, mais offre également la garantie qu’une personne ne souffre pas dès le plus jeune âge d’isolement social.
  • Dans les résultats des tests PISA, les systèmes scolaires dans lesquels le travail de groupe fait partie de l’organisation traditionnelle du cours obtiennent de bons résultats.
  • Dans un groupe, l’hétérogénéité des élèves au sein d’un groupe s’avère être un avantage (tandis qu’elle est à peine gérable dans le cadre du cours magistral). Les élèves les plus doués peuvent devenir des coachs d’équipe. Les plus faibles obtiennent de l’aide d’élèves du même âge d’une façon que l’enseignant ne pourra jamais apporter.
  • Le travail de groupe offre de nombreuses possibilités de travail différencié. Par exemple, homogénéité ou hétérogénéité, intérêt ou choix par hasard, exigences similaires ou différentes selon le degré de difficulté, guidage similaire ou différent, en travail partagé ou en travail commun, filles et garçons ensemble ou séparés.

Les inconvénients du travail de groupe :

  • Contraintes « structurelles » pour l’organisation de certaines activités qui concernent spécifiquement certains    niveaux, dans des modalités ou lieux particuliers.
  • Coût de l’équipement de chaque classe en matériel pédagogique pour tous les niveaux.
  • Classes qui peuvent être considérées comme compliquées et inefficaces par les collègues.
  • Organisation très lourde à mettre en place, au départ si l’on ne veut pas tomber dans l’activisme.
  • Une fois fait le choix (hardi) de la classe de cycle, on ne pourra pas revenir en arrière avant un an (on « lâche les mains avant de toucher le sol… »).
  • Travail de mise à jour particulièrement lourd (car ramassé dans le temps) lors de chaque changement de programmes.
  • Complexité de la gestion de l’étalement de l’entrée en vigueur des nouveaux programmes, le cas échéant (si l’on décide de l’étaler…)
  • Lourdeur de l’invention et/ou de la mise en place des réponses didactiques adaptées à cette organisation.
  • Organisation de certaines activités (exemple : enseignement d’une langue vivante, en grande partie orale), à différents niveaux.
  • En cas de suivi d’une classe sur le cycle, obligation de supporter un élève plusieurs années. Mais des arrangements sont possibles.
  • Temps nécessaire pour découvrir les différents outils disponibles et saisir avec finesse leurs intérêts et leurs limites.
  • Contrainte d’acceptation de la logique pédagogique qui a présidé à l’organisation de la classe. La plupart des élèves étant à un stade différent d’apprentissages et l’intérêt possible de cours collectifs étant limité. Donc, une organisation différenciée de l’enseignement est nécessaire.

Un commentaire

  1. Bonjour,
    Je vous remercie pour votre partage c’est vraiment instructif. J’avais toujours pratiqué le travail de groupe mais aujourd’hui je sais quel est son avantage et ses inconvénients.

    Merci bien

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page