ActualitésCoronavirus

En confinement, la communication avec les parents d’élèves est-elle toujours efficace?

Le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, invite les personnels scolaires et les enseignants à contacter leurs élèves par téléphone ou à l’écran, une fois par semaine en priorisant les élèves vulnérables ou qui présentent des difficultés scolaires.

 La plupart du temps, c’est l’enseignant qui fait cet « appel humain », pour prendre des nouvelles de ses élèves et pour les aider à accéder aux différentes plateformes en ligne. Ce petit geste apportera sûrement le bonheur dans les cœurs des élèves, et remettra un sourire sur leurs visages. Sur les réseaux sociaux, les enseignants racontent comment ils ont communiqué avec les parents d’élèves depuis le début du confinement :

Déjà fait.

Certains enseignants ont déjà commencé ce contact avec leurs élèves à travers des plateformes de rencontre virtuelle. Ils sont en contact avec leurs élèves et leurs parents depuis le début du confinement grâce au portail de l’école et grâce aux réseaux sociaux. Les parents apprécient tous ce suivi, et sont très fiers et soulagés d’avoir reçu ces appels. Ils participent au nécessaire soutien psychologique et pédagogique des élèves. Une enseignante sur Facebook a confirmé : » C’est fait depuis le début. On communique par Classdojo. Je trouve cela important de garder le lien, je suis au préscolaire. Ils m’envoient des photos de bricolages, avec chats et chiens, ils m’envoient des bisous, etc. »

Ces enseignants ont envoyé aussi des courriels via les parents d’élèves, des réseaux sociaux ou autres plateformes. Ils pensent à leurs élèves. Donc, ils n’ont pas besoin d’attendre de directives pour commencer cette communication. De plus, la réponse positive des parents a facilité la tâche des enseignants. Ces familles se sentaient rassurées qu’ils pensent à eux.

La mère d’une élève a décrit les sentiments de sa petite fille après l’appel téléphonique de son enseignante : « Un petit geste, mais si vous aviez vu le bonheur dans les yeux de ma fille… son enseignante elle l’aime d’amour ! Elle était heureuse de la savoir bien et de savoir que sa couleur préférée est l’orange. Bref, un petit geste qui a mis beaucoup de soleil dans sa journée ».

Déjà fait, mais…

D’autres enseignants sont en contact avec les élèves et leurs parents depuis le début du confinement grâce au portail de l’école et grâce aux réseaux sociaux. Mais, ils ont constaté que malgré mes messages, autant par courriel, vidéoconférence et d’autres plateformes, seulement quelques parents répondent présents. Effectivement, ils sont très préoccupés à autre chose et c’est tout à fait normal. Peut-être que cette situation était déjà présente même avant la crise du virus.

Une enseignante est désespérée du manque de communication avec ses élèves : » C’est bien beau, mais quand tu envoies un courriel à 22 parents et que tu as 2 retours, je ne crois pas que ce soit un « besoin »…

De plus, les directions des écoles doivent donner tout le soutien psychologique et pédagogique aux élèves en difficultés. À partir du 6 avril, chaque élève va recevoir une trousse pédagogique adaptée à son niveau. Pour aider les élèves en difficulté ou aux familles défavorisées, le gouvernement du Québec invite les établissements scolaires à leur prêter du matériel informatique. Par ailleurs, si la période de confinement se prolonge au-delà du 1er mai, les écoles pourront préparer des bulletins basés sur leur jugement professionnel et les évaluations réalisées par les élèves jusqu’à maintenant. 

Tags
Bouton retour en haut de la page
Fermer