Conseil de carrière

10 choses que chaque enseignant doit entendre cette année

Chaque enseignant doit être encouragé dès cette année. Professeurs, au cas où vous n’obtiendriez pas le soutien dont vous avez besoin, nous sommes là. Lisez ça. Nous vous voyons. Vous faites un travail fantastique. Nous vous apprécions beaucoup.

1. Il n’y aurait pas d’autres professions sans vous

S’il y a une chose dont nous voulons que vous vous souveniez chaque jour, c’est celle-ci : chaque profession est rendue possible grâce aux enseignants qui ouvrent la voie. Chaque fois que votre travail vous semble « sans valeur », rappelez-vous que c’est littéralement LE TRAVAIL qui crée tous les autres emplois… et c’est ce qui le rend spécial.

2. Les compliments que vos élèves vous font sont vrais à 100 %…

Et il y a encore moins d’élèves qui admettront juste qu’ils vous aiment ! Vous souvenez-vous d’un élève qui vous ait dit qu’il attendait votre cours avec impatience ? Ils ne le disaient pas simplement pour obtenir une bonne note; ils le pensaient vraiment. Quand quelqu’un vous complimente, prenez-le et utilisez-le pour étouffer tout le négatif.

3. Tout le monde a ses mauvais jours, même les enseignants

En tant qu’enseignant, vous pouvez avoir l’impression de ne pas être « autorisé » à avoir de mauvais jours, parce que cela retentit sur vos élèves et leur fait également passer une mauvaise journée. Lorsque vous avez une journée « off », vous pouvez vivre ça comme un échec, simplement parce que vous avez une multitude de paires d’yeux qui vous scrutent et vous dévisagent. Mais vous êtes seulement humain. Cependant, personne n’est « génial », ni au top de sa forme tout le temps ! L’enseignement en temps de pandémie est épuisant et il est normal de vivre des jours plus difficiles que d’autres.

4. On ne devrait vraiment pas vous demander de faire tout ce que vous faites cette année

Pendant cette période folle d’enseignement à distance/hybride, vous accomplissez littéralement beaucoup de tâches. Vous faites l’impossible et vous êtes juste ATTENDU au tournant pour savoir comment faire TOUT CELA. Il faut abandonner la culpabilité de ne pas pouvoir tout faire. Personne ne pouvait faire le travail que vous faites chaque jour.

5. « Vous n’êtes pas un mauvais enseignant, ces enfants sont tout simplement mauvais »

D’abord, ce ne sont pas vraiment de mauvais enfants ; nous le savons tous. Mais le dicton populaire a du vrai. Décembre est le mois qui fait ressortir le pire chez les enfants. Ils veulent voir le Père Noël bien davantage qu’ils ne veulent étudier une autre leçon de vocabulaire ou un problème de mathématiques. C’est tout simplement de la science. En décembre, les enfants ont autant besoin que les enseignants d’une pause. Ils ont tous juste besoin d’une pause l’un de l’autre. Ce n’est pas de la faute de l’un ou de l’autre.

6. En fin de compte, c’est un travail

L’enseignement est une vocation. Vous comptez plus pour vos élèves que vous ne le pensez. L’enseignement fait partie de ce que vous êtes en tant que personne après plusieurs années passées à enseigner. Cependant, vous avez aussi une vie en dehors de l’enseignement ; il est donc normal de profiter de cette vie. Enseigner, c’est un TRAVAIL. Bien que cela vous change, cela ne devrait pas devenir vous TOUT ENTIER. Vous vous rendez service en séparant votre travail et votre VIE.

7. Prenez soin de vous

Prenez un bon bain relaxant. Faites une pause déjeuner. Prenez une journée de repos. Ne laissez personne vous refuser les droits humains fondamentaux, simplement parce que cela semble déranger quelqu’un d’autre.

Si quelqu’un doit suivre votre cours mais que vous êtes malade, ce n’est pas de votre faute. Les écoles ne devraient pas être en sous-effectif de professeur de telle manière que vous ne pouviez pas prendre un jour de congé (ou un jour de repos pour votre santé mentale) en cas de besoin. Vous devriez pouvoir déjeuner et prendre votre temps. Vous ne devriez pas avoir à RETENIR VOTRE VESSIE pendant des HEURES. Tout simplement pas… Fournir plus de soutien aux enseignants commence par la normalisation des soins de base.

8. Personne n’est prêt pour le moment

Même les enseignants de Pinterest n’épinglaient pas d’idées comme « Comment progresser en cas de pandémie » ou « Salles de classe Covid-Safe Chic » en 2019. PERSONNE N’ÉTAIT PRÉPARÉ pour l’enseignement de 2020. S’ils agissent en disant qu’ils étaient préparés, ils mentent ; ce n’est tout simplement pas possible. Nous prenons tous les jours au jour le jour et nous ne prétendons absolument pas avoir la moindre idée de ce que nous ferons pendant l’année scolaire 2020-2021. Nous espérons seulement que les enfants ne réalisent jamais à quel point nous sommes vraiment PERDUS. 

9. Ils apprennent

Les étudiants apprennent. Ils échouent peut-être sur certains sujets et manquent certains devoirs, mais ils apprennent à être résilients face à l’incertitude. Ils en apprennent plus que jamais sur la technologie et apprennent à devenir extrêmement autonomes. Ils apprennent ce qui devrait toujours être l’objectif final, de toute façon.

10. Merci

Merci pour tout ce que vous faites. Merci d’être venus chaque jour, au milieu du chaos, au milieu d’une pandémie, au milieu d’une crise économique et d’une lutte émotionnelle et de vos problèmes personnels. Merci de fournir aux élèves une constance dans cette année scolaire, même si vous n’en avez peut-être pas. Non seulement il n’y aurait pas de professions sans enseignants, mais il y aurait aussi beaucoup moins de sagesse et d’épanouissement dans le monde sans éducation, alors merci.

Chaque enseignant a besoin de se sentir soutenu, apprécié et entendu. Si vous n’êtes pas enseignant, transmettez-le aux enseignants de votre entourage. Cela pourrait rendre leur journée un peu plus brillante et lumineuse de savoir que quelqu’un se soucie de ce qu’ils font.

(Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page