Idées et stratégies

5 stratégies non-verbales pour calmer votre classe

L’enseignant peut tirer profit de la communication non-verbale pour bien gérer sa classe. Par exemple, il peut utiliser son regard, ses gestes et ses mouvements pour favoriser l’attention, recentrer la motivation et approfondir les apprentissages scolaires des élèves. En effet, la gestion non-verbale de la classe peut calmer vos élèves et les focaliser dans une ambiance de travail avec de simples routines non-verbales, qui préserveront à la fois votre voix et votre santé mentale. Les enseignants qui ont recours à ces stratégies silencieuses ont davantage d’énergie à la fin de la journée, parce qu’ils passent moins de temps à gérer leur classe en ce qui concerne la discipline.

Le secret est de faire preuve de créativité et de ne pas vous attendre à ce qu’une routine, même efficace, fonctionne éternellement. Il arrive en effet que l’efficience d’une méthode s’estompe avec le temps ; alors n’hésitez pas à utiliser les différents moyens énumérés ci-dessous.

Voici quelques techniques de communication non-verbale de discipline testées par les enseignants auprès des élèves qui vous aideront à garder votre classe au calme :

1. Le corps immobile

Parlez à vos élèves en bougeant et lorsque vous arriverez à un mot important de votre cours, faites une pause, restez immobile et prononcez alors le mot distinctement. Les élèves kinesthésiques profitent beaucoup de cette stratégie car quand vous bougez et parlez en même temps, ils sont plus enclins à regarder qu’à écouter. En vous immobilisant sur certains mots-clés, vous leur donnez une chance supplémentaire de se concentrer sur votre message.

2. La boîte à musique

Achetez une boîte à musique bon marché. (Vous pouvez en trouver un chez Target pour environ 12,99 $ !) Chaque matin, remontez complètement la boîte à musique. Dites aux élèves que, chaque fois qu’ils seront bruyants qu’ils ne seront pas assez concentrés sur une tâche, vous ouvrirez la boîte et laisserez la musique jouer jusqu’à ce qu’ils se calment et retournent au travail. Si à la fin de la journée, il reste de la musique, les enfants recevront une sorte de récompense, comme un ticket de tombola. Vous pouvez alors mettre en jeu des billets pour un tirage quotidien ou un tirage en fin de semaine, le vendredi (ou le samedi). Soyez créatif et trouvez la récompense gratuite parfaite pour laquelle vos élèves voudront vraiment rester calmes et concentrés. En principe, les enfants adorent ce jeu et se calmeront immédiatement lorsque vous vous dirigerez vers la boîte à musique.

3. Le jeu tranquille 

Généralement, lorsque vous ajoutez simplement le mot « jeu » à votre demande, vous aurez toute l’attention de votre classe. Vous leur donnerez 3 secondes (c’est vraiment trop peu ! j’utilisais la même technique pour calmer mes élèves au judo, mais je mettais le curseur sur 30 secondes…) pour faire autant de bruit qu’ils le souhaitent, puis, à votre signal, ils doivent se taire le plus longtemps possible. Les étudiants qui font du bruit pendant cette période ont souvent droit à des regards mécontents et ils subissent la pression de leurs pairs pour se calmer à nouveau. Vous pouvez ensuite régler la minuterie et mettre les enfants au défi de rester silencieux encore plus longtemps cette fois. Vous pourriez être surpris de voir à quel point cette technique, pourtant très simple, fonctionne !

4. Regardez l’horloge

À faire à chaque fois que vos élèves regardent un peu trop souvent l’horloge de la classe ou leur montre. Faites-leur savoir que le temps qu’ils perdent en étant bruyants sera décompté sur le temps de leur récréation ou à tout autre temps « libre ». Cela fonctionne généralement très bien parce qu’il est évident que les enfants ne veulent pas manquer la récréation. Gardez une trace du temps perdu (jusqu’à la seconde près !) Et retenez la classe entière en étude, en la responsabilisant. Sinon, vos menaces resteront de simples menaces et si vous ne les mettez jamais à exécution, elles seront bientôt obsolètes et cette astuce ne fonctionnera plus du tout. Par contre, une fois que vos élèves voient que vous faites ce que vous dites, un simple coup d’œil de votre part vers l’horloge suffira à les calmer. C’est une excellente technique, à apprendre d’urgence aux enseignants suppléants, qu’ils garderont au frais et qu’ils pourront ressortir de leur chapeau ! C’est simple, rapide et cela fonctionnera dans toutes les situations !

5. Les mains en l’air

Une autre façon non-verbale pour calmer votre classe est de lever simplement une main. Lorsque vos élèves verront que votre main est levée, en général, ils lèveront aussi la leur. Il vous appartiendra alors de leur expliquer que les mains levées signifient d’arrêter de parler et de faire attention à l’enseignant. Quand les enfants remarqueront le signal et se calmeront, une vague de mains levées se lèvera dans la salle et vous aurez bientôt toute l’attention de la classe. Une variante consiste à lever la main et à compter un doigt à la fois. À cinq heures, votre classe doit faire attention à vous et à vos directives. Vous pourrez compter tranquillement jusqu’à cinq avec le repère visuel de vos doigts. Vos élèves vont bientôt s’habituer à cette routine et il devrait être assez rapide et facile de les calmer.

Conseil

La clé de tout plan de gestion de classe réussi est de bien réfléchir aux objectifs que vous souhaitez atteindre et d’agir avec confiance. Vous êtes le professeur. Vous êtes responsable. Si vous ne croyez pas entièrement à ce précepte sous-jacent, les enfants ressentiront votre hésitation et agiront en fonction de cette incertitude.

Préparez minutieusement vos routines de discipline et énoncez-les explicitement. Les étudiants aiment les routines autant que vous. Rendez vos heures de cours aussi productives et paisibles que possible. Dans de telles circonstances, vous et vos élèves  aurez ainsi l’occasion de vous épanouir pleinement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page