Gestion de classe

Les 7 erreurs à éviter pour une rentrée réussie

Voici une petite anecdote :

Un jour j’ai discuté avec une collègue, enseignante depuis 15 ans, qui m’a confié que la veille de la rentrée elle avait fait un cauchemar comme avant chaque rentrée. Elle se voyait face à une classe dont elle avait complètement perdu le contrôle et qui ignorait ses demandes et rappels à l’ordre. Le ressenti de cette enseignante a fait écho au mien.

Cela m’a confirmé le fait qu’indépendamment de l’ancienneté et de notre capacité à gérer une classe, la rentrée est souvent un moment particulièrement stressant pour nous enseignants.

Vous connaissez les enjeux et souhaitez partir du bon pied avec vos classes que vous ne connaissez pas encore. Vous avez conscience que c’est un moment qui va souvent déterminer la façon dont va se dérouler l’année, en effet des erreurs et un mauvais départ peuvent être laborieux à rattraper par la suite.

Le danger est qu’il y a des erreurs que l’on peut commettre sans prendre conscience des répercussions qu’elles auront par la suite. On peut les sous-estimer voire pire… être convaincu que c’est la bonne attitude à adopter.

Il m’a fallu plusieurs années pour faire le lien entre ces erreurs et certaines difficultés que j’avais à gérer mes classes par la suite, leurs conséquences n’étant pas forcément immédiates.

Alors pour en finir avec ce drame voici les 7 erreurs à éviter absolument pour ne pas tomber dans ces écueils, attaquer cette rentrée dans les meilleures conditions et commencer l’année sereinement.

Erreur n°1 : Être trop autoritaire

On pense souvent à tort que pour se faire respecter il faut montrer la couleur dès le départ, en étant distant et autoritaire avec les élèves. On va alors avoir un visage et une posture fermés et avoir tendance à surréagir si on voit quelque chose qui ne nous plait pas.

Ce que l’on cherche en réalité est d’intimider les élèves et leur envoyer le message qu’on ne laissera rien passer.
Cela a de nombreuses conséquences :

  • Conséquence n°1 : il est rare que l’on soit comme cela dans la vie, on n’est donc pas authentique et les élèves le sentiront très rapidement;
  • Conséquence n°2 : on rentre dans un rapport de force qui risque de nous desservir par la suite;
  • Conséquence n°3 : cela risque de nous épuiser;
  • Conséquence n°4 : C’est une posture défensive, les élèves sont vus comme une menace, cela dénote un manque de confiance dans sa capacité à gérer une classe;
  • Conséquence n°5 : Cela empêche de nouer un lien positif avec les élèves qui risque de nous voir comme le “méchant prof”.

Être aimable, souriant avec les élèves n’enlève rien à votre autorité. C’est même tout le contraire, cela permet d’assurer votre autorité en envoyant le message que vous êtes serein et confiant dans votre capacité à gérer la classe.

Les élèves verront votre autorité au travers de votre constance et de votre capacité à appliquer ce que vous dites, ce qui peut être fait sans avoir besoin de jouer un rôle ou de lever la voix.

Erreur n°2 : Rester à proximité du tableau

Il existe une ligne imaginaire séparant l’espace de l’enseignant (le tableau et le bureau) de celui des élèves (la salle de classe).

Beaucoup d’enseignants hésitent à la franchir, il est essentiel de la franchir dès les premières minutes de cours. Cela rappelle aux élèves que cette classe est la vôtre tout en ayant plus de proximité avec eux et en étant plus vigilant sur ce qui se passe dans votre classe.

Cette classe est la vôtre donc brisez la ligne ! Occupez l’espace de votre classe, circulez dans la salle tout en continuant d’enseigner.

Erreur n°3 : Aller vite et être expéditif

Je me souviens parfaitement de ce jour de rentrée où tout s’était parfaitement bien passé pour moi, une élève est venue me voir et m’a gentiment dit qu’elle n’avait pas compris tout ce que j’avais dit parce que j’avais parlé très vite.

Je suis restée sans voix car je ne m’en étais absolument pas rendue compte. J’étais en effet stressée et j’ai alors voulu le masquer en parlant rapidement et en étant expéditive et précipitée au point que certains n’aient pas tout compris.

Les élèves sont maîtres dans le fait de capter ces messages inconscients d’anxiété, de malaise au travers de notre communication verbale et non verbale.

Mon conseil : Parlez lentement, faites des pauses, prenez votre temps dans vos explications.

Comme le dit ce proverbe :

“ Si vous souhaitez gagner du temps, prenez votre temps”

Allez doucement au départ dans vos explications, dans l’explication de vos routines, du fonctionnement de la classe vous permettra de gagner du temps et de l’énergie sur l’année.

Erreur n°4 : Dire oui (ou ne rien dire) alors que vous voulez dire non

Il arrive que sous prétexte qu’un comportement inapproprié soit peu dérangeant on le laisse passer. ERREUR !

On peut éventuellement différer la réaction mais il est essentiel dès la rentrée d’être intransigeant sur les règles qui sont importantes pour vous au risque que les élèves en déduisent que vous tolérez ces comportements et qu’ils s’amplifient.

Ce que vous faites est bien plus impactant que ce que vous dites. Émettre des règles et ne pas réagir lorsqu’elles sont enfreintes est une façon indirecte d’encourager ces comportements inappropriés.

Pour éviter cela, 3 étapes simples :

  1. Etape 1 : Savoir précisément ce que l’on accepte ou n’accepte pas en classe;
  2. Etape 2 : Le verbaliser clairement aux élèves, il ne doit pas y avoir de zone d’ombre ou de confusion;
  3. Etape 3 : Appliquer à la lettre ces règles et intervenir si elles ne sont pas suivies.

« Si vous avez besoin d’aide pour vous accompagner dans votre gestion de classe ou pour la rentrée, vous pouvez m’écrire sur https://www.lessecretsdelagestiondeclasse.fr/contactez-moi je lis tous vos messages et vous réponds dans les 24h.« 

Erreur n°5 : Faire rentrer une classe bruyante et agitée

Si vous laissez les élèves entrer en criant et se bousculant, vous envoyez à nouveau le message que vous tolérez cela et vous perdrez un temps conséquent à les calmer une fois en classe ce qui deviendra rapidement une habitude.

L’entrée dans la salle doit être à l’image de ce que vous souhaitez instaurer dans votre classe dès la rentrée.

Dès le couloir, il faut que les élèves soient dans les dispositions nécessaires pour rentrer en classe et travailler. Le seuil de la porte marque la transition entre la récréation et votre cours, entre la détente et le travail.

Erreur n°6 : Ne pas apprendre leur prénom

Cela peut être laborieux surtout si vous travaillez dans le secondaire auquel cas vous pouvez avoir plusieurs centaines d’élèves différents.

Mais rappelez-vous que vous allez passer de nombreuses heures avec vos élèves sur toute une année scolaire. Ne pas connaître leur prénom risque d’être un frein dans la gestion de votre classe et l’instauration d’un climat positif.

Connaître les prénoms des élèves est la première étape pour gérer sa classe et nouer une relation avec eux.

Cela n’est pas possible dès la rentrée, aussi pour contourner le problème vous pouvez établir un plan de classe qui vous permettra de les apprendre plus rapidement et de les appeler par leur prénom lorsque vous les interrogez.

Veillez à bien prononcer leur prénom en leur demandant de confirmer si nécessaire.

Et apprenez-les dès que possible !

Erreur n°7 : Etablir des liens trop amicaux avec ses élèves

Un indispensable pour instaurer un climat positif et qui en plus facilite notre travail est d’avoir une relation positive avec les élèves. C’est évident, un enseignant apprécié aura plus de facilités à gérer sa classe car ses élèves chercheront à le satisfaire et l’inverse est tout aussi vrai.

Mais ATTENTION à ne pas chercher à avoir trop de proximité avec les élèves, il est important que vous incarniez une figure d’autorité bienveillante et non celle d’un camarade de classe.

Le risque serait alors que les élèves vous considèrent comme un ami et ne vous écoutent plus voire vous manquent de respect, ne suivent plus les règles, vous interrompent, etc…

Soyez l’enseignant dont ils ont besoin en incarnant les attentes et la politesse que vous souhaitez en classe. La relation se construira au travers du respect qu’ils vous portent ainsi que de l’empathie et de l’implication que vous donnerez pour leur réussite.

Pour conclure

Je vous ai présenté ici 7 erreurs communes à éviter absolument pour réussir sa rentrée. Il est toujours plus facile de partir du bon pied que de rattraper un mauvais départ, aussi appliquer ces conseils pourrait vous être d’une aide précieuse pour entamer cette nouvelle année scolaire.

Bien commencer est essentiel mais gardez à l’esprit que notre capacité à gérer une classe se joue sur la durée et notre constance dans l’application des règles de vie de classe tout au long de l’année.

Chaque rentrée est un nouveau départ, une nouvelle aventure, de nouvelles rencontres, de nouvelles expériences. Aucune année ne se ressemble, c’est là que réside toute la beauté de notre métier.

Je vous souhaite donc une année riche d’expériences et de découverte ainsi qu’une excellente rentrée !

Un message pour la Rentrée EN VIDEO

Site internet : https://www.lessecretsdelagestiondeclasse.fr/
Me contacter : https://www.lessecretsdelagestiondeclasse.fr/contactez-moi
Les Formations : https://formationlsgc.podia.com/a/mm5du

Pour découvrir les 5 étapes pour une rentrée réussie et de nombreuses autres formations pour bien commencer l’année avec vos élèves Cliquez-ici..

Fatima-sdgc

Fatima, professeure de mathématiques, créatrice du site Les Secrets de la Gestion de Classe et accompagnatrice d’enseignant souhaitant faire évoluer leur pratique en gestion de classe. 

Pour découvrir nos mini-formations vidéos en gestion de classe, Cliquez ici.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page