Science Pédagogie

Qu’est-ce que la pédagogie par la nature ?

Les écoles intègrent de plus en plus la nature dans leurs salles de classe. En effet, de nombreuses recherches montrent les avantages de l’intégration de la pédagogie par la nature dans l’éducation. De surcroît, ces recherches montrent que le fait de passer du temps à l’extérieur favorise la croissance des enfants sur le plan cognitif, émotionnel, physique et social, d’une manière unique que ne peut offrir une classe en intérieur.

La pédagogie par la nature : la définition

Vous vous demandez peut-être ce qu’est la pédagogie par la nature. S’agit-il d’une école construite avec des feuilles et des brindilles, située au cœur d’une forêt ? Est-ce le fait de laisser les enfants jouer librement dans les champs et les prairies, sans aucun apprentissage structuré ? Peut-être, peut-être pas.

Qu’il s’agisse d’écoles forestières ou d’un simple apprentissage basé sur l’environnement, la pédagogie par la nature peut prendre diverses formes. Elle peut être semi-structurée ou non. La pédagogie par la nature existe pour les enfants de tous âges, de l’école maternelle au secondaire. 

La pédagogie par la nature semi-structurée peut impliquer que les enseignants encadrent l’apprentissage des enfants dans des environnements de plein air. Ils fournissent des supports pédagogiques qui encouragent le calcul, l’alphabétisation. Ils développent aussi d’autres compétences importantes et nécessaires, avec des livres et des ressources externes. D’autre part, l’apprentissage non structuré peut adopter une approche plutôt « non scolaire ». En effet, tout l’apprentissage en plein air est dirigé par l’enfant et axé sur le jeu, avec peu ou pas d’assistance de la part de l’adulte. Cependant, les deux approches ont en commun le fait que, la nature imprègne pratiquement « tous les aspects » du programme.

Plusieurs termes clés sont utilisés pour définir ce mouvement en pleine expansion :  

  • L’éducation environnementale qui est un processus qui aide les individus à explorer les questions environnementales, à s’engager dans la résolution de problèmes et à prendre des mesures pour aider l’environnement.  
  • L’éducation basée sur le lieu qui est une philosophie d’enseignement utilisant le « lieu » — terres, eaux, personnes, histoire et culture — comme point de départ de l’apprentissage.  
  • L’éducation de la petite enfance basée sur la nature combine l’éducation de la petite enfance et l’éducation environnementale afin d’utiliser le monde naturel pour guider l’apprentissage en passant du temps dans la nature. 
  • L’apprentissage en plein air qui est simplement l’acte d’enseigner et d’apprendre à l’extérieur. 

Il n’existe pas deux classes en plein air identiques. Des espaces d’apprentissage peuvent être créés dans les cours d’école en incorporant des souches, des balles de foin ou d’autres éléments naturels pour créer des sièges. 

Les élèves peuvent créer des journaux de la nature ou explorer l’environnement local lors d’une randonnée. Les enseignants peuvent simplement déplacer leur programme actuel à l’extérieur ou intégrer le monde naturel dans leur programme.

sortie pédagogique

Les avantages de l’apprentissage par la nature 

La pédagogie par la nature offre une série de résultats scolaires positifs. Elle a aussi des avantages pour la santé physique et mentale. 

Les études confirment ce que nous savons intuitivement être vrai : la nature est bonne pour les enfants. L’intégration de la nature améliore les résultats scolaires par rapport à l’enseignement « traditionnel ». Les enseignants signalent une augmentation de l’engagement des élèves, de leur esprit critique et de leurs compétences sociales. 

Les recherches menées par le « Place-based Education Evaluation Collaborative » ont montré que l’éducation basée sur le lieu favorise le lien des élèves avec leur communauté. Elle améliore leurs résultats scolaires. En effet, elle les aide à apprendre à prendre soin du monde, en commençant par leur propre jardin.

L’ÉQUITÉ EN PLEIN AIR 

L’éducation en plein air peut fournir un environnement d’apprentissage plus équitable pour tous les élèves. En effet, elle contribue à combler le fossé des opportunités pour les élèves qui n’ont pas accès à la nature. Ceci est particulièrement important si l’on considère que la pandémie a accentué la disparité entre ceux qui ont les ressources nécessaires pour participer à des programmes parascolaires ou la technologie disponible pour rejoindre une classe virtuelle. 

Les classes en plein air peuvent également contribuer à améliorer la concentration et la capacité d’attention des enfants. Elles offrent aussi des environnements plus calmes et plus sûrs aux enfants ayant des antécédents de comportement perturbateur. En plus, les élèves les plus susceptibles d’être exclus en raison de problèmes logistiques sont souvent ceux qui profitent le plus d’un séjour dans la nature.

FAIRE DES MOUVEMENTS À L’EXTÉRIEUR 

Si les équipements d’extérieur peuvent être coûteux, il n’y a pas nécessairement de frais si les enseignants déplacent simplement leur classe à l’extérieur. Mais la création d’un espace de classe en extérieur peut nécessiter créativité et originalité, en particulier dans un environnement urbain. 

Les enseignants d’une école urbaine ont déroulé un tapis vert « d’herbe » sur le béton de l’extérieur. Ils créent un espace de lecture en plein air. Une autre approche créative a été de mettre en place. C’est un « chantier » extérieur. Les élèves travaillent sur les compétences de résolution de problèmes avec des blocs de construction. 

Certains aspects de l’éducation en plein air peuvent sembler très différents dans un parc ou une cour de récréation en ville comparée à une cour d’école de banlieue. Mais il existe un terrain commun et les deux peuvent avoir un impact positif durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page