Idées et stratégies

22 stratégies d’évaluation simples à utiliser chaque jour

Le but ultime de l’enseignement est la compréhension. Seulement, comme nous le savons tous, il est plus facile de parler que d’enseigner, surtout lorsque nous avons besoin de couvrir de nombreuses notions en peu de temps. Nous espérons que les étudiants finiront par comprendre, que ce soit maintenant ou avant l’heure du test et nous croisons les doigts pour que leurs résultats indiquent que nous avons réussi notre travail. De plus, L’évaluation de l’apprentissage est un processus qui doit être planifié dès la conception du cours. C’est pourquoi les enseignants doivent prendre leur temps pour la planification des stratégies d’évaluation qui augmentent la cohérence entre vos activités d’apprentissage et vos méthodes d’évaluation.

Le problème est que nous nous appuyons souvent sur ces tests pour mesurer la compréhension des élèves. Nous passons ensuite à autre chose. Nous n’avons pas toujours le temps de nous attaquer aux faiblesses et aux malentendus des élèves une fois que les tests ont été notés. Le temps où nous pouvions aider les élèves à apprendre grâce à des stratégies qui permettent de se poser de bonnes questions est révolu.

Vous trouverez ci-dessous 22 stratégies d’évaluation simples et des conseils pour vous aider à devenir plus rapide dans votre enseignement, dans votre planification et dans la conception de votre programme.

Stratégies d’évaluation efficaces et simples:

1. Poser une question ouverte qui amène les élèves à écrire/parler

Évitez les questions fermées et les phrases comme « Est-ce que cela a du sens ? » Pour répondre à ces questions, les élèves répondent généralement « oui ». Alors, bien sûr, il est surprenant que plusieurs étudiants admettent plus tard qu’ils sont perdus.

Pour aider les élèves à saisir les idées étudiées en classe, posez des questions ouvertes qui demandent aux élèves d’écrire ou de parler. Ils révéleront sans aucun doute plus que ce que vous auriez imaginé.

2. Demander aux élèves de réfléchir

Au cours des cinq dernières minutes du cours, demandez aux élèves de réfléchir à la leçon et d’écrire ce qu’ils ont appris. Ensuite, demandez-leur de réfléchir à la manière d’appliquer ce concept ou cette compétence dans un cadre pratique. Les réponses des étudiants peuvent être gérées à l’aide d’outils tels que Loop qui facilitent l’administration et la révision de leurs réponses.

3. Utiliser des quizzs

Donnez un petit quiz à la fin du cours pour vérifier la compréhension des élèves.

4. Demander aux élèves de résumer

Demandez aux élèves de résumer ou de paraphraser les concepts et les leçons qui sont importants. Cela peut être fait oralement, visuellement ou d’une autre manière.

5. Utiliser des signaux manuels

Les signaux manuels peuvent être utilisés pour évaluer ou indiquer la compréhension d’un contenu par les élèves. Les élèves peuvent faire part de leur compréhension grâce à leurs doigts : cinq doigts pour une compréhension maximale et un doigt pour une compréhension minimale. Cette stratégie d’évaluation nécessite l’engagement de tous les élèves et permet à l’enseignant de vérifier la compréhension au sein d’un grand groupe.

6. Utiliser des cartes de réponse

Des fiches, des panneaux, des tableaux blancs, des tableaux magnétiques ou d’autres éléments sont simultanément tenus par tous les élèves de la classe pour indiquer leur réponse à une question ou à un problème présenté par l’enseignant. À l’aide de ces dispositifs de réponse, l’enseignant peut facilement noter les réponses de chaque élève tout en enseignant à l’ensemble du groupe.

7. Utiliser la méthode des quatre coins ou le « Four Corners »

Parmi les stratégies d’évaluation efficaces, on trouve une méthode rapide et facile pour connaître la réponse des élèves est le « Four Corners ». Il permet aux élèves de bouger tout en permettant à l’enseignant de surveiller et d’évaluer leur compréhension.

L’enseignant pose une question ou fait une déclaration. Les élèves se déplacent ensuite vers le coin approprié de la classe pour indiquer leur réponse à la question de l’enseignant. Par exemple, les choix de coin peuvent inclure « Je suis tout à fait d’accord », « Je ne suis pas du tout d’accord », « Je suis plutôt d’accord » et « Je ne suis pas sûr ».

8. Penser-partager-partager

Les élèves prennent quelques minutes pour réfléchir à la question ou à l’affirmation de l’enseignant. Ensuite, ils se mettent avec un partenaire désigné pour comparer leurs opinions avant de les partager avec toute la classe.

9. Utiliser la lecture chorale

Les élèves marquent le texte pour identifier un concept particulier et interviennent, ils lisent le texte marqué à haute voix à l’unisson avec l’enseignant. Cette stratégie aide les élèves à développer leur fluidité, à faire la différence entre la lecture des déclarations et des questions et à pratiquer le phrasé, le rythme et la lecture du dialogue.

10. Créer un quiz avec une seule question

Posez une seule question ciblée avec un objectif spécifique auquel vous pouvez répondre en une minute ou deux. Vous pouvez scanner rapidement les réponses écrites pour évaluer la compréhension des élèves.

11. Instaurer un séminaire socratique

Les élèves se posent des questions sur une question essentielle, un sujet ou un texte sélectionné. Les questions lancent une conversation qui se poursuit avec une série de réponses et de questions supplémentaires. Les élèves apprennent à formuler des questions qui traitent des problèmes pour faciliter leur propre discussion et arriver à une nouvelle compréhension.

12. Utiliser la méthode « 3-2-1 »

Les élèves considèrent ce qu’ils ont appris en répondant aux trois points suivants à la fin de la leçon : 3) les notions qu’ils ont apprises de la leçon ; 2) les notions qu’ils veulent approfondir et 1) leurs questions. Cette méthode stimule la réflexion de l’élève sur la leçon et l’aide à traiter l’apprentissage.

13. Utiliser un ticket à la porte

Les élèves doivent écrire sur un sujet spécifique pendant une courte période. Les enseignants rassemblent leurs réponses sous la forme d’un « ticket à la porte » pour vérifier la compréhension des élèves à propos d’un concept enseigné. Cet exercice génère rapidement de multiples idées qui pourront être transformées en écrits plus longs ultérieurement.

14. Noter des réflexions dans un journal

Les élèves peuvent écrire leurs réflexions sur une leçon : ce qu’ils ont appris, ce qui leur a posé problème, les stratégies qu’ils ont trouvées utiles ou encore d’autres sujets liés à la leçon. Les élèves peuvent réfléchir et traiter les leçons. En lisant les travaux des élèves — en particulier des types de journaux d’apprentissage qui aident les élèves à réfléchir — les enseignants peuvent identifier les idées fausses et les réussites individuelles de la classe.

15. Évaluer de manière formative avec un papier et un crayon

Les élèves répondent individuellement à de courtes évaluations formatives, sur un papier et avec un crayon, des compétences et des connaissances enseignées dans la leçon. Les enseignants peuvent décider que les élèves se corrigent eux-mêmes. L’enseignant recueille les résultats de l’évaluation pour suivre les progrès de chaque élève et anticiper les futurs enseignements. C’est parmi les stratégies d’évaluation les plus traditionnelles.

L’enseignant peut évaluer rapidement si l’élève a acquis les connaissances et les compétences voulues. Il s’agit d’une évaluation formative, la note n’est donc pas le but recherché.

16. Vérifier les fausses idées

Présentez aux élèves des fausses idées courantes ou prévisibles sur un concept que vous préparez. Demandez-leur s’ils sont d’accord ou non en expliquant pourquoi.

17. Utiliser les analogies

Enseigner avec des analogies peut être puissant. De temps en temps, présentez aux élèves une analogie : « le concept travaillé est comme ____ parce que ____. ».

18. Avoir une pratique fréquente

Vérifiez la compréhension des élèves au moins trois fois par leçon, au minimum.

19. Utiliser la variété

Les enseignants doivent utiliser suffisamment de techniques individuelles et collectives différentes pour vérifier qu’ils savent exactement ce que tous les élèves savent. Plus que probablement, cela signifie que pendant un seul cours, la même technique ne doit pas être répétée.

20. Rendre l’évaluation utile

Le vrai examen permet de savoir si vous devez ou non ajuster votre cours ou continuer comme prévu en fonction des informations reçues à chaque correction. Avez-vous besoin de vous arrêter et de recommencer ? Devez-vous écarter quelques élèves pendant trois minutes pour les renseigner ? Ou devez-vous passer à autre chose ?

21. Utiliser l’instruction par les pairs

Peut-être que la façon la plus précise de vérifier la compréhension est de demander à un élève d’essayer d’enseigner à un autre élève ce qu’il a appris. S’il parvient à le faire, il est clair qu’il a compris votre leçon.

22. « Séparez ce que vous faites de ce que vous ne comprenez pas »

Qu’il s’agisse de créer un diagramme en T, de dessiner une carte conceptuelle ou d’utiliser d’autres moyens, demandez aux élèves d’énumérer, non seulement, ce qu’ils pensent savoir, mais également ce qu’ils ne savent pas. Ce ne sera pas aussi simple qu’il y paraît — nous ne sommes généralement pas conscients de ce que nous ne savons pas.

Ils en sauront aussi souvent plus ou moins qu’ils ne peuvent s’identifier, ce qui rend cette stratégie un peu grossière. Mais ce n’est pas grave — le but n’est pas qu’ils soient précis et complets dans leur auto-évaluation, le but est que vous ayez un aperçu de ce qu’ils font et de ce qu’ils ne savent pas.

Voir ce qu’ils peuvent commencer à articuler d’eux-mêmes est un excellent point de départ.

Avez vous d’autres stratégies d’évaluation efficaces que vous pratiquez dans vos salles de classe?

À lire aussi

Comment rédiger des consignes claires en 10 étapes ?

10 outils indispensables pour l’évaluation en ligne

4 Stratégies pour bien gérer son temps de correction

(Source)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page