Méthodes pédagogiquesScience Pédagogie

La différenciation pédagogique: définition, exemples et stratégies

La différenciation pédagogique est une approche pédagogique  qui répond à la question : pourquoi l’école ne parvient pas à faire progresser tous les élèves? Et surtout ceux qui sont le plus en difficulté ?
En effet, la pédagogie différenciée permet de tenir compte du déficit de certaines élèves en particulier des difficultés récupérables rapidement dans le niveau scolaire.

En d’autres termes, l’enseignant ne doit pas traiter tous les élèves de la même façon. Ils ont une manière différente de rentrer dans les tâches scolaires. C’est pourquoi, il est appelé à réorganiser ce qui se passe en classe afin que les élèves aient plusieurs options pour assimiler l’information, comprendre les idées et exprimer ce qu’ils ont appris.

La plupart des enseignants intègrent naturellement la différenciation pédagogique dans les activités quotidiennes de leur classe. Par exemple, ils utilisent un pré-test pour bien planifier une activité d’apprentissage. Cette activité a pour but d’aider les élèves à apprendre, à la manière qui leur convient et à leur rythme. En d’autres mots, La pédagogie différenciée adapte les apprentissages pour présenter le même contenu de façons différentes. Elle présentent des situations d’apprentissage adéquates. C’est-à-dire, que les élèves d’une même classe apprennent par des chemins différents pour atteindre les mêmes objectifs.

Pourquoi la différenciation pédagogique?

La réponse à cette question réside dans le fait que chaque élève est différent dans ses capacités, ses intérêts, et ses motivations… De ce fait, comment faire apprendre le même contenu à tous les élèves. Donc, la différenciation pédagogique est une philosophie qui permet de mieux gérer l’hétérogénéité des élèves. Voici d’autres raisons pour lesquelles, l’enseignant est appelé à adopter une pédagogie différenciée :

  • Les élèves ne progressent pas de la même manière et n’apprennent pas en même temps.
  • Les élèves n’utilisent pas les mêmes techniques pour résoudre les problèmes.
  • Chaque apprenant a un répertoire de comportements unique.
  • Les élèves n’ont pas le même profil d’intérêt et les mêmes motivations pour atteindre les mêmes buts.

Avantages de la différenciation pédagogique

Les classes d’aujourd’hui sont de plus en plus hétérogènes. Et qui dit hétérogénéité dit différenciation pédagogique. Les élèves proviennent de différents milieux et ont des besoins d’apprentissage variés. Donc, la différenciation pédagogique permet d’adapter l’enseignement à la diversité des élèves pour  favoriser leur réussite.

La différenciation pédagogique offre de multiples parcours d’apprentissage afin que chaque élève participe et réussisse. Tout simplement, parce que chaque élève est unique et peut avoir de la difficulté à acquérir des compétences ou à participer à des activités. Donc, elle permet de reconnaître les besoins et les lacunes de chaque apprenant.

Une différenciation pédagogique aide aussi l’élève à bien comprendre ce qu’il doit apprendre, à évaluer ses propres progrès. Le fait de commencer là où l’élève est rendu, d’offrir des choix significatifs et de créer des possibilités pour l’élève afin qu’il démontre son intérêt et son habileté permet de renforcer sa motivation, sa confiance en lui et sa volonté d’assumer sa responsabilité relative à son apprentissage.

Principes de la la pédagogie différenciée

Une différenciation pédagogique efficace comprend ce qui suit :

A/ Connaître vos élèves

La différenciation pédagogique commence par une connaissance approfondie de vos élèves. Soit en tant qu’individus, soit en tant que groupe d’apprenants. Il est crucial de faire des pré-tests pour déterminer les besoins, les intérêts et les façons d’apprendre des élèves. Ainsi que les antécédents culturels et linguistiques des élèves.

B/ Comprendre le programme d’études

Le programme d’études définit les buts et les compétences à acquérir et développer. Il sert aussi de document de référence pour la poursuite des travaux et des activités d’apprentissage. Pour élaborer un programme d’études selon la pédagogie différenciée, l’enseignant doit aider chaque élève à apprendre à son propre rythme. De plus, les activités et les évaluations doivent être utiles, justes, et parfois variées pour s’adresser à différents élèves. Une différenciation pédagogique efficace soutient et renforce ce programme d’études de qualité, elle ne le remplace pas. La première étape consiste donc à bien comprendre le programme d’études avec lequel vous travaillez. Après, vous pourrez commencer à déterminer des manières d’aider tous vos élèves à atteindre des résultats optimaux en vous aidant des éléments suivants :

• L’école peut tudier les programmes d’études pour définir des grandes idées. Les enseignants trouvent comment impliquer ces résultats d’apprentissage sur la formation et sur le développement de l’élève. De plus, ils doivent trouver les processus essentiels à l’atteinte de ces résultats d’apprentissage .

• Comment planifier des séquences logiques nécessaires d’enseignement pour atteindre ces résultats? À quels moments les élèves auront-ils besoin d’aide ?

• De quelle façon ces résultats se rapporteront-ils aux différentes expériences et aux différents vécus des élèves?

• La manière pour aider chaque élève à développer son propre plan de compréhension et d’habileté se rapportant à ces résultats?

C/ Offrir différents parcours d’apprentissage

La différenciation est basée sur l’utilisation de méthodes pédagogiques variées qui aident les élèves à apprendre et exercer leurs connaissances de façons différentes. Par exemple, l’enseignant traite des niveaux différents de capacité en développant une ouverture, en proposant des choix, de même qu’en établissant la possibilité de fournir des réponses simples ou complexes lors d’activités. De cette manière, il crée non seulement des occasions pour les élèves d’exercer leurs connaissances de différentes façons, mais il fait également en sorte que les élèves ayant différents niveaux de réceptivité et de capacité puissent répondre. Le fait d’offrir une plus grande variété d’activités stimulantes, intéressantes et liées au programme d’études permet d’avoir une meilleure chance de toucher et d’intéresser un plus grand nombre d’élèves.

Les élèves doivent également avoir l’opportunité de travailler dans divers contextes, y compris individuellement, avec un partenaire ou en petits groupes, en plus grands groupes et avec toute la classe.

Cependant, le professeur ne doit pas penser qu’il individualise l’enseignement, ou qu’il abolit tous les moments de travail collectif. Il s’agit plutôt d’offrir aux élèves des moyens différents leur permettant de poursuivre leur propre cheminement. La pratique de la différenciation pédagogique exige une organisation de la classe de manière à ce que chaque élève apprenne dans des conditions qui lui conviennent le mieux. C’est aussi mettre en place des dispositifs et des moyens dans la classe qui facilitent l’atteinte des objectifs des programmes d’études.

D/ Adopter une approche souple

Pour appliquer cette pédagogie, l’enseignant doit déterminer les activités permettant aux élèves de réussir. Mais il est crucial de planifier ces activités en adoptant une approche souple. Cette souplesse vous permettra de répondre le plus judicieusement possible aux élèves, lorsque ceux-ci développeront de nouveaux intérêts ou des besoins se rapportant à un sujet ou à un concept d’étude.

Dans la différenciation pédagogique, l’évaluation des élèves permet au professeur de diriger son enseignement, et l’aide à recentrer continuellement ses efforts. Aussi, cette pédagogie nécessite que l’enseignant examine systématiquement ses pratiques pédagogiques et utilise ces informations afin de s’améliorer.

Quand utiliser la différenciation pédagogique?

Un enseignant efficace connaît bien les besoins de ses élèves et les moments favorables pour différencier sa pédagogie. D’une façon générale, il existe quatre périodes pour mener à bien cette différenciation :

Au début de l’apprentissage

Dès le début de l’année, l’enseignant doit déterminer les lacunes de ses élèves. Cela peut se faire par exemple au travers d’une évaluation diagnostique pour bien apprécier leurs connaissances et leur rythme d’apprentissage. Dans certains cas, l’enseignant peut modifier des objectifs d’apprentissage. C’est-à-dire qu’il peut ajouter ou retirer des objectifs d’apprentissage dans l’une de ses leçons. Dans d’autres cas, chaque élève peut apprendre le même contenu, en choisissant différents moyens d’apprentissage.

Pendant l’apprentissage

Lorsque l’enseignant veut différencier l’apprentissage pendant le processus, il doit prendre en considération les différences individuelles de ses élèves. Celles-ci peuvent être liées aux rythmes d’apprentissage, à l’endurance au travail, aux formes de soutien, aux styles cognitifs, etc.

L’enseignant doit prévoir des moments d’autorégulation par l’élève, de l’évaluation formative et de la régulation externe pour différencier pendant l’apprentissage. De cette façon, l’enseignant détecte les difficultés de ses élèves et les aide à se réajuster le plus rapidement possible.

Après l’apprentissage

Après l’apprentissage, l’enseignant doit remédier aux problèmes que rencontrent les élèves en difficulté et prévoir des activités de renforcement pour ceux qui progressent plus rapidement. Ces activités peuvent être adaptées à la complexité de la tâche.

Après une évaluation formative

Pour que l’enseignant mesure le degré d’acquisition de ses élèves concernant un ou plusieurs sujets, il doit consacrer un temps d’évaluation formative. Ce temps est essentiel pour l’enseignant afin qu’il puisse réguler son programme pédagogique et prendre, au moment opportun, les décisions de différenciation de son action auprès de ses élèves. Ce temps est également essentiel pour les élèves afin que ceux-ci puissent comprendre et corriger eux-mêmes leurs erreurs.

Idées de la différenciation pédagogique

L’enseignant peut propser différentes stratégies de différenciation pédagogique :

• Le professeur explique aux élèves le contenu à l’aide des organisateurs graphiques, des schémas, des diagrammes, et de multiples sources d’information. Par ailleurs, l’enseignant peut utiliser des carnets d’apprentissage peuvent être utilisés pour faire un suivi de leur formation, aider les élèves à retenir ce qu’ils ont apprisréfléchir à ce qu’ils ont appris, et pour mettre en pratique des habiletés telles que la prédiction, l’organisation et l’évaluation

• le réemploi des connaissances nouvellement acquises en classe dans un autre contexte.

• la proposition des activités de différents niveaux, afin que les élèves travaillent sur les mêmes concepts ou habiletés, mais avec divers degrés de complexité. Par exemple, Les tâches d’apprentissage fondées sur la résolution de problèmes peuvent être réalisées individuellement, en petits groupes ou avec toute la classe.

• L’emploi des cartes mentales pour présenter l’information. Par exemple, il peut utiliser un arbre conceptuel pour montrer les liens entre les différents concepts et les différentes idées. Utiliser une carte à bulles pour présenter des solutions de rechange. Utiliser un organigramme pour travailler avec les séquences et pour en discuter.

• L’enseignant utilise des synthèses de l’information, telles que des lignes directrices pour rédiger un résumé, des schémas organisateurs et des modèles de résumé.

• Déterminer des occasions au cours desquelles chaque apprenant pourra expliquer à ses pairs des notions et des concepts en assumant le rôle d’expert. Ce partage de connaissance instaure la confiance en soi.

La différenciation pédagogique en classe

• Au début de chaque unité didactique, l’enseignant découvre les intérêts des élèves, en leur demandant de réaliser un projet d’unité. Il peut former un petit groupe composé d’élèves s’intéressant au thème de l’unité et leur demander d’effectuer une recherche et de faire part de leurs résultats à la classe. Il peut aussi demander à un étudiant de venir parler aux autres élèves de la classe des thèmes choisis ; par la suite, discuter avec eux de ce qu’ils ont appris et de la façon dont cela est relié aux résultats d’apprentissage attendus de l’unité.

Voici des exemples d’activités de différenciation pédagogique au niveau élémentaire:

  • Utiliser des activités à plusieurs niveaux dans lesquelles tous les apprenants travaillent avec les mêmes connaissances et compétences importantes. Après, ils poursuivent avec différents niveaux de soutien, de défi ou de complexité;
  • Fournir des centres d’intérêt qui encouragent les élèves à explorer des sous-ensembles du sujet de la classe qui les intéressent particulièrement.
  • Élaborer des ordres du jour personnels (listes de tâches rédigées par l’enseignant et contenant à la fois des travaux en commun pour toute la classe et des travaux qui répondent aux besoins individuels des apprenants) à compléter soit pendant l’heure spécifiée de l’ordre du jour, soit lorsque les élèves effectuent d’autres travaux tôt.
  • Offrir des manipulateurs ou d’autres supports pratiques aux étudiants qui en ont besoin.
  • Varier le temps qu’un élève peut prendre pour accomplir une tâche. Cela peut lui fournir un soutien supplémentaire à un apprenant en difficulté ou d’encourager un apprenant avancé à approfondir un sujet.

Lire aussi :

Bouton retour en haut de la page